allusion

(Mot repris de allusions)

allusion

n.f. [ du lat. alludere, badiner ]
Mot, phrase qui évoquent une personne, une chose sans la nommer : Elle n'a pas saisi votre allusion sous-entendu

ALLUSION

(al-lu-zion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
Figure de rhétorique consistant à dire une chose qui fait penser à une autre. On distingue les allusions en historiques, quand elles rappellent un trait d'histoire ; mythologiques, si elles sont fondées sur un point de la fable ; nominales, si elles reposent sur un nom ; verbales, si elles consistent dans le mot seulement, c'est-à-dire dans une équivoque.
Benserade faisait des allusions délicates et piquantes aux caractères des personnes [VOLT., Louis XIV, 25]
Dieu par ces paroles fait allusion aux Juifs [BOSSUET, Var. 15]
C'est une secrète allusion au mystère de l'Incarnation [ID., Nouv. Myst. II]
Application d'un trait de satire ou d'éloge. Le public est prompt à saisir les allusions.
Allusion de mots, jeu de mots. Ne se dit plus en ce sens.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. allusione ; espagn. alusion ; d'allusionem ; de al pour ad, vers, et de ludere, jouer (voy. LUDION).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ALLUSION.
    Ajoutez :
    Denys lui dit un jour [à Platon] que tous ses discours étaient de vieillards qui radotent ; et les vôtres, lui répliqua-t-il, sont de souverains qui tyrannisent ; ce qui a beaucoup plus de grâce en grec que nous ne lui en donnons en français, parce que l'allusion des mots ne s'y trouve pas [LA MOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Platon]

allusion

ALLUSION. (Dans ce mot et dans le suivant, on prononce les deux L.) n. f. Façon de parler qui consiste à dire une chose pour faire penser à une autre. Allusion ingénieuse. Allusion forcée. Allusion froide et insipide. Allusion naturelle. En parlant ainsi, il faisait allusion aux moeurs de son temps. Le parterre a saisi toutes les allusions que l'auteur avait eu dessein de faire.

allusion


ALLUSION, ou ALUSION, s. f. [Alu-zion et en vers zi-on, tout bref.] Figure du discours par laquelle on insinuë plutôt qu'on ne désigne ouvertement le rapport d'une chôse ou d'une persone à une autre: on dit, faire allusion à... mais allusion s' emploie indéfinitivement et sans article. On dira: l'orateur a fait allusion à ce qui s'est passé, a voulu qu'on apliquât ce qu'il disait à ce qui s'est passé: mais on ne dira pas: l'allusion qu'il a faite à ce qui s'est passé, a charmé tout le monde.

Synonymes et Contraires

allusion

nom féminin allusion
Référence implicite.
Traductions

allusion

allusion, hintזכר לדבר (ז), רימוז (ז), רמז (ז), רֶמֶזtoespeling, zinspeling, allusieAllusion, Andeutungتلمیحallusione, accenno, antifona, cenno, riferimentoallusjonаллюзияυπαινιγμόςalusãoАлюзия典故hentydninganspelning (alyzjɔ̃)
nom féminin
1. façon de faire penser à qqch sans en parler directement faire une allusion
2. évoquer qqch

allusion

[a(l)lyzjɔ̃] nf
(= référence) → allusion
faire allusion à → to allude to, to refer to
(= sous-entendu) → hint
faire allusion à → to hint at