almanach

almanach

[ almana] n.m. [ d'un mot ar. ]
Calendrier, souvent illustré, comportant des indications astronomiques, météorologiques, ainsi que des renseignements divers (médecine, cuisine, astrologie) : Des almanachs.

almanach

(almana)
nom masculin
livre publié chaque année contenant diverses informations Cet almanach contient un calendrier et des astuces écologiques.

ALMANACH

(al-ma-na. Dans la prononciation soutenue, le ch se lie comme un k : un al-ma-na-k intéressant. Au pluriel, almana ou al-ma-nâ ; dans la prononciation soutenue, l's se lie : des al-ma-nâ-z-encadrés) s. m.
Calendrier qui contient tous les jours de l'année, les fêtes, les lunaisons, etc. Almanach nouveau. Almanach de cabinet.
.... Le ciel et les étoiles que le jeune homme considérait avec beaucoup de plaisir et de curiosité ; il allait chercher dans les almanachs tout ce qu'ils rapportaient sur ce sujet [FONTEN., Hartsoëker.]
Il se dit de certains livres publiés annuellement, et contenant, outre l'almanach, des renseignements divers sur les lieux, sur les personnes, etc. L'almanach royal.
Faire des almanachs, faire des pronostics.
Il ne faut point faire d'almanachs [SÉV., 207]
Un faiseur d'almanachs, un homme qui a la prétention de prévoir et de prédire l'avenir. Familièrement. C'est un almanach de l'an passé ; c'est une chose accomplie, passée.
[Les ouvrages de parti] lorsque, le feu et la division venant à s'éteindre, ils deviennent des almanachs de l'autre année.... [LA BRUY., 1]
Almanach nautique, recueil où l'on consigne tous les éléments qui peuvent servir aux calculs nautiques.

PROVERBE

    Une autre fois, je prendrai de ses almanachs, je ne prendrai pas de ses almanachs, se dit d'un homme qui avait prédit ce qui devait arriver, qui s'était trompé sur ce qui devait arriver.

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. et génev. armana ; ital. almanacco ; espagn. almanaque. Ce mot est fort ancien ; il se trouve, avec le sens que nous y attachons, dans EUSÈBE (Praep. ev. III, 92, D) sous une forme grecque. M. Lenormant (dans Du Cange, dernière édition) propose une étymologie égyptienne : en copte, al signifie calcul, et men, mémoire, d'où l'on a pu faire le mot composé almeneg, calcul pour la mémoire. Il est difficile d'aller au delà du mot tel qu'il est donné par Eusèbe. L'étymologie égyptienne a une certaine probabilité. On a aussi indiqué les suivantes : l'article al et l'hébreu manah, compter ; l'article al et le latin manachus, cercle tracé sur un cadran solaire et servant à indiquer l'ombre pour chaque mois.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALMANACH. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Ex almanach plantarum [H. DE MONDEVILLE, Ms lat. n° 7139, f° 175, verso, Bibl. nat.]

almanach

ALMANACH. (CH se prononce K et ne se fait sentir qu'en liaison avec une voyelle : un almanak ancien.) n. m. Calendrier qui contient tous les jours de l'année, les fêtes, les lunaisons, les éclipses, les signes dans lesquels le soleil entre, et quelquefois des pronostics du beau et du mauvais temps. Almanach nouveau. Almanach pour l'année. Voyez dans l'almanach. Faire des almanachs. Composer des almanachs. Almanach perpétuel. Almanach de poche. Almanach de cabinet.

Il se dit particulièrement de Certains livres qui sont publiés annuellement et qui contiennent, outre l'almanach, une foule d'autres indications d'un intérêt général, telles que le tableau des diverses administrations et la liste des personnes qui y sont attachées, des documents statistiques, des notions sur les monnaies, sur les poids et mesures, etc.

Almanach nautique, Recueil où sont consignés tous les éléments qui peuvent servir aux calculs nautiques.

Fig., Faire des almanachs, composer des almanachs, S'amuser à faire des pronostics en l'air, se remplir l'esprit d'idées qui peuvent ne se réaliser jamais. Un faiseur d'almanachs, Un homme qui se mêle de faire des pronostics de ce genre.

Prov. et fig., Une autre fois, je prendrai de ses almanachs, se dit de Quelqu'un qui avait prédit ce qui devait arriver dans une affaire. On dit dans le sens contraire Je ne prendrai plus de ses almanachs.

Prov. et fig., C'est un almanach de l'an passé, se dit d'une Chose qui n'a plus d'utilité, plus d'intérêt.

almanach

Almanach, Videtur Arabica dictio aut Chald. AL est articulus Le, et MANA, Hebraice siue Chaldaice, et numerare. In Calendario enim numerantur menses et dies.

almanach


ALMANACH, s. m. [Pron. Al-mana, le 2d a bref au singulier, long au pluriel, des almanachs: on fait sentir foiblement le c, quand ce mot est au singulier et seul: un almanac; non quand il est accompagné d'un autre mot. L'almana de Liège; l'almana Royal. En vers, on prononce le c, quand il rime avec tabac, tric-trac, etc. MARIN. Le Peuple en Provence et ailleurs pron. armana.] Calendrier populaire. — Il n'y aurait pas grand'chôse à dire de ce mot s'il n'entrait dans quelques expressions familières. Faire des almanachs, des prédictions. "Il y a encôre des gens, qui veulent faire des almanachs, mais pour cette année ils~ se sont trompés. SEV. — Je ne prendrai pas de vos almanachs, je ne prendrai pas conseil de vous sur l'avenir: vos prédictions, vos conjectures ne sont pas sûres. "J'ai beau dire la vérité, on ne prend plus de mes almanachs. Lucien de d'Ablancourt. — On dit aussi d'un homme qui se ressent des changemens de temps, que son corps est un almanach.

Traductions

almanach

almanac

almanach

almanak, jaarboek

almanach

שנתון (ז)

almanach

almanak

almanach

almanako

almanach

almanaque

almanach

almanach

almanach

almanak

almanach

almanaque

almanach

almanacka

almanach

almanak, takvim, yıllık

almanach

Алманах

almanach

Almanach

almanach

Almanak

almanach

[almana] nmalmanac