alpestre

alpestre

adj.
Propre aux Alpes : Des torrents alpestres.

ALPESTRE

(al-pè-str') adj.
Qui est propre, qui a rapport aux Alpes.
En termes de botanique, se dit des plantes qui croissent sur des montagnes peu élevées ou sur la partie moyenne des hautes montagnes.

ÉTYMOLOGIE

  • Alpestris, de Alpes (voy. ALPES).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALPESTRE. Ajoutez : - SYN. ALPESTRE, ALPIN.
    Les quatre zones ou régions qui divisent les Alpes tout entières, savoir : la région méditerranéenne, la région moyenne, la région alpestre et la région alpine [L. GUIOT, Mém. Soc. centr. d'agric. 1874, p. 126]
    De 1200 à 1800 mètres, on se trouve dans la région alpestre, caractérisée par le hêtre, le sapin, l'épicéa et aussi par le pin silvestre.... Enfin de 1800 à 2300 mèt. on atteint la région alpine, au-dessus de laquelle la végétation forestière cesse, pour faire place à la région complétement pastorale.... [ID., ib. p. 127]
    Notons, en passant, qu'en Suisse, et surtout dans la Suisse allemande, le mot d'alpe (alp) est souvent employé comme nom commun ; il désigne alors un pâturage de montagne élevée, et c'est de là qu'est venu le nom de région alpine. Or, dans le comté de Nice, cette expression a exactement le même sens [ID., ib. p. 235]

alpestre

ALPESTRE. adj. des deux genres. Qui a rapport aux Alpes. Paysage alpestre. Moeurs alpestres. Plantes alpestres.
Traductions

alpestre

alpine

alpestre

Alpine

alpestre

alpine

alpestre

Alpine

alpestre

جبال الألب

alpestre

Алпийски

alpestre

高山

alpestre

高山

alpestre

Alpine

alpestre

알파인

alpestre

Alpine

alpestre

[alpɛstʀ] adjalpine