alphabet

alphabet

n.m. [ de alpha et bêta, noms des deux premières lettres de l'alphabet grec ]
Liste de toutes les lettres servant à transcrire les sons d'une langue et énumérées selon un ordre conventionnel : L'alphabet cyrillique.
Alphabet phonétique international,
répertoire de caractères graphiques qui servent à transcrire la prononciation des mots des différentes langues du monde.

ALPHABET

(al-fa-bè) s. m.
Ensemble des lettres d'une langue rangées suivant un ordre convenu. L'alphabet grec. Fig. N'en être qu'à l'alphabet, n'en être qu'aux premiers éléments d'une science, d'un art. Il faut le renvoyer à l'alphabet, se dit d'un homme qui ne sait pas les premiers principes de la chose dont on parle.
Petit livre qui contient les lettres de l'alphabet et les éléments de la lecture.
Par extension. Ordre alphabétique.
De ses revenus écrits par alphabet [BOILEAU, Sat. I]
Suite ou série de choses de même nature.
Trop bien sut-il graver en sa mémoire Tout l'alphabet des bateliers de Loire [GRESS., Vert-vert, ch. 3]
En termes d'imprimerie, se dit des lettres ornées de fleurons et de figures pour mettre au commencement des sections, livres, chapitres, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alphabet ; catal. alfabet ; ital. espagn. alfabeto ; de alpha (voy. ce mot), et de bet, du grec βῆτα, la 2e lettre de l'alphabet grec ; mot à mot, AB.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALPHABET. Ajoutez :
  • Alphabet de nature, alphabet considéré et distribué d'après les mouvements des organes de la parole, glotte, voile du palais, langue, dents, lèvres.
    Émission par alphabet, mode d'émission des billets de banque, d'après lequel la Banque émet ses billets par 25 000, chaque mille correspondant à une lettre de l'alphabet, A, B, C, etc., qui est écrite sur le billet avec un chiffre indiquant combien d'alphabets ont été émis ; chaque alphabet comprend, on le voit, 25 000 billets ; et C 329 mis sur un billet de mille francs exprime que ce billet appartient au 3e millier du 329e alphabet.

alphabet

ALPHABET. n. m. Réunion de toutes les lettres d'une langue rangées dans l'ordre établi pour cette langue. Alphabet hébreu. Alphabet arabe. Alphabet grec. Alphabet latin. L'alphabet français. Les alphabets européens.

Fig. et fam., Il n'est encore qu'à l'alphabet, se dit de quelqu'un qui n'a encore que les premiers commencements d'une science. Il faut le renvoyer à l'alphabet, se dit de quelqu'un qui n'a pas les premiers principes de la chose dont on parle.

Il se dit aussi d'un Petit livre qui contient les lettres de l'alphabet et les premières leçons qu'on donne lorsqu'on enseigne à lire. Acheter un alphabet pour un enfant. Il a perdu son alphabet.

alphabet


ALPHABET, s. m. [Alfabè, 3eè moy. tout bref.] Recueil de toutes les lettres d'une Langue. — Petit Livret, qui contient ces lettres.
   Rem. 1°. On dit ordinairement que l'Alphabet Français est composé de 23 lettres, (car l'E n'est pas un son particulier) on ne compte donc l'j consone et l'i voyelle que pour une seule lettre, et ainsi de l'u voyelle et du v, ou du ve consone. Mais puisque avec ces deux consones j et v il y a 25 caractères; il y a donc 25 lettres. — L'Ab. Girard souhaitait que dorénavant, dans les Dictionaires, on observât cet ordre alphabétique de 25 lettres; en sorte que les mots, qui commencent par des J et des V. consones, y parussent réunis sous leurs propres caractères, et distingués de ceux qui comencent par I et U voyelles, au lieu d'y être mélés et confondus les uns entre les autres. L'Acad. a fait droit au désir de l'Ab. Girard, et d'un grand nombre de Gens de Lettres. Dans la dernière édition de son Dictionaire, elle a fait cette séparation juste et convenable des J et V consones, d'avec les I et U voyelles. Nous nous sommes fait aussi un devoir de suivre cette méthode, à laquelle nous nous étions déterminés d'après la remarque de l'Ab. Girard, avant de faire attention que l'Acad. l'avait adoptée.
   2°. Depuis quelques années on a changé la prononciation des lettres de l'Alphabet: on avait toujours dit, , , , èfe, , ache, èle, ème, ène, , qu, ère, èce, , ikce, zède; mêlant dans la prononciation de ces lettres l' é fer. avec l'è moy. et l'e muet, et plaçant les consones, tantôt à la tête, tantôt au milieu de la syllabe. Aujourd'hui on fait prononcer aux enfans qui aprènent à lire, be, ce, de, fe, ge, he, le, me, ne, pe, re, se, te, kce, ze. Je ne vois pas ce qu'on a gâgné à cette nouvelle méthode. On aprend à la vérité aux enfans, à prononcer l'e muet, mais cet e n'est pas le seul qui soit employé dans les mots de la Langue, et il est aussi ridicule de prononcer cet e muet lorsqu' il est fermé, que de le prononcer fermé, moyen, ou ouvert, quand il est muet. C'est une faute aussi grossière de prononcer la mémoire, que la mésure. Il faudra donc un alphabet pour chacun des quatre e qui se rencontrent dans les mots de la langue; et alors, j'ôse dire, que ce n'est pas par l'e muet qu'il falait comencer, cet e muet ayant un son sourd et obtus, qui est le désespoir des Musiciens. Le son de l'é fer., employé dans l'anciène prononciation des consones de l'Alphabet, est plus clair et plus aisé, et plus propre des élémens de la prononciation. Rien n'empêchait d'y ajouter la prononciation des autres e, et de rendre ainsi la première instruction plus utile. Le seul défaut à corriger dans l'ancien Alphabet est, à mon avis, ce mêlange de consones, qui comencent la syllabe, et de celles qui sont au milieu, , , èfe, èle, etc. On n'aurait pas dû les confondre. J'aurais voulu au moins deux Alphabets: , , , , , , , , , , , qué [], , , , , [kcé], , et èbe, èce, ède, èfe, ège, èje; èle, ème, ène, èpe, èque (èke) ère, èce, ète, ève, exe (ekce), èze. — On aurait pu y ajouter le ch, qui est un son distingué des autres, et qui mériterait d'être mis au nombre des caractères de la Langue, de sorte qu'au lieu de 25 lettres, il y en eût eu 26; ché, èche.
   En style proverbial, on dit d'un homme qui n'a que les premiers élémens d'une science, qu'il n'est encore qu'à l'alphabet, et de celui qui n'a pas même les premiers principes d'une chôse dont on parle, qu'il faut le renvoyer à l'Alphabet. Voy. A B C.

alphabet

*ALPHABET. 2e Colone, n°. 2°. Lignes 19 et 20: "C'est une faûte aussi grossière de prononcer la mémoire, etc. lisez memoire, sans accent.

Traductions

alphabet

Alphabetalphabet, ABCalfabet, ABC, abc-boekje, alfabetlאלף-בית (ז) [אלפבית], אָלֶף-בֵּיתalfabetabecedaalfabetoalfabeto, abecedarioabjad, alfabetアルファベットalfabetalfabetoалфавит, кириллица, азбукаabecedaalfabe字母, 字母表αλφάβητοalfabetoأَبْجَدِيَّةalfabetaakkosetabeceda알파벳alfabetalfabeteตัวอักษรbảng chữ cáiазбука字母 (alfabɛ)
nom masculin
ensemble des lettres d'une langue les 26 lettres de l'alphabet français

alphabet

[alfabɛ] nm
(= livre) → ABC