alternative

(Mot repris de alternatifs)

alternative

n.f.
1. Choix à faire entre deux possibilités opposées : Placée devant cette alternative, elle a démissionné
2. (Calque de l'angl. alternative ; emploi critiqué) Solution de remplacement : Le tramway sera peut-être l'alternative à la voiture.
3. Succession de phénomènes ou d'états opposés : Passer par des alternatives d'espoir et de découragement.

ALTERNATIVE

(al-tèr-na-ti-v') s. f.
Succession de deux choses qui reviennent tour à tour.
Vivez-vous encore dans ces alternatives de grâce et de péché ? [MASS., Rech.]
[Si on ne menait une vie égale et uniforme] on ne pourrait comparer, sans beaucoup d'erreur ou d'incertitude, les transpirations de différents temps ; une alternative irrégulière d'intempérance et de sobriété brouillerait tout [FONTEN., Dodart.]
Option entre deux choses, entre deux propositions.
Vous jugez bien que dans l'alternative qu'elle me proposait je n'avais qu'un parti à prendre [FONTEN., Candaule, Gygès.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Par la vicissitude et alternation des heureux succès et malheureux evenements [M. DU. BELL., 294]

ÉTYMOLOGIE

  • Alternatif.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALTERNATIVE. Ajoutez : - REM. On dit quelquefois choisir entre deux alternatives, prendre la première, la seconde alternative ; cela est mauvais. Il n'y a jamais qu'une alternative composée de deux éléments entre lesquels il faut se décider. Poussés à bout, attaqués dans nos derniers retranchements, s'il ne reste qu'un parti à prendre, il n'y a pas d'alternative. Menacés de perdre l'honneur ou la vie, ou bien n'ayant que deux voies de salut toutes deux périlleuses, nous sommes dans une cruelle alternative. On propose une alternative à quelqu'un. On choisit dans une alternative ; mais on ne se décide pas pour une alternative, puisque l'alternative elle-même est l'option entre deux issues, deux moyens.

alternative

ALTERNATIVE. n. f. Succession de deux choses qui reviennent tour à tour. La vie est une alternative de peine et de plaisir. On combattit avec une alternative presque égale de succès et de revers.

Il signifie par extension Option entre deux propositions, entre deux choses. On lui a proposé ou de partir secrètement ou de se cacher; il est embarrassé sur l'alternative. Je vous offre l'alternative. On lui a donné l'alternative. Il n'y a pas d'alternative.

alternatîve


ALTERNATîVE, s. f. [l'î est long, dern. e muet.] Option entre deux propositions, entre deux chôses. Offrir, doner l'alternative p. ex. ou de rendre, ou de payer.
   * Quelques-uns disent à l'alternative pour alternativement. Le P. Barre dit à l'alternatif: "Ils convinrent qu'ils commanderoient à l'alternatif. Hist. d'Allem. Un Auteur très-moderne a dit aussi: "Embarrasser le Ministre par l'alternatif ou de soutenir le choc de.... ou de sacrifier l'Administrateur des Finances. Le M. de C.... à M. d' Al..... C'est un vrai barbarisme. — L'Académie ne met ni alternatif subst. ni à l'alternative, ou à l'alternatif, adverbes.

Synonymes et Contraires

alternative

nom féminin alternative
1.  Succession d'états opposés.
2.  Choix entre deux possibilités.
Traductions

alternative

Alternative, alternativalternative, optionalternatief, keus, keuze, andere oplossing, dilemmaאלטרנטיבה (נ) [חלופה], בחירה (נ), חלופה (נ)αλτερνατίβα, εναλλακτική λύσηalternativaبَدِيلalternativaalternativalternativavaihtoehtoalternativa選択肢양자 택일alternativalternatywaalternativaальтернативаalternativทางเลือกseçenekphương án thay thế二中择一 (altɛʀnativ)
nom féminin
choix entre deux solutions Vous n'avez pas d'autre alternative.