amarante

(Mot repris de amarantes)

amarante

n.f.
Plante ornementale aux fleurs rouges en grappes, appelée aussi queue-de-renard ou passe-velours.
Bois d'amarante,
acajou de Cayenne, rouge vineux.
adj. inv.
D'une couleur rouge bordeaux velouté : De la soie amarante.

AMARANTE

(a-ma-ran-t') s. f.
Fleur d'automne d'un rouge pourpre et velouté.
Des prés semés d'amarantes et de violettes [FÉN., Tél. I]
Ta louange dans mes vers D'amarante couronnée [rendue immortelle] [MALH., II, 2]
Adj. De couleur amarante. Velours, étoffe amarante.
Ne dis plus qu'il [ce beau carrosse] est amarante ; Dis plutôt qu'il est de ma rente [MOL., F. sav. III, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Amarantus ; terme dérivé de deux mots grecs, alpha privatif et flétrir ; la fleur qui ne se flétrit pas (voy. MARASME).

amarante

AMARANTE. n. f. Plante d'automne, dont la fleur est ordinairement d'un rouge de pourpre velouté. L'amarante est le symbole de l'immortalité. De la graine d'amarante. On la nomme autrement PASSE-VELOURS.

Il désigne aussi la Fleur elle-même.

Il est aussi adjectif des deux genres et se dit des Choses qui sont de la couleur de l'amarante. Un velours, un satin, un drap amarante. De la soie amarante. Un carrosse amarante.

amarante


AMARANTE, ou AMARANTHE, s. f. [3e lon. 4e e muet.] Il n'y a aucune raison pour écrire Amaranthe avec une h; l'étymologie n'exige point cette orthographe; et le Père Tachard, aussi bien que M. Ménage, avaient raison de dire qu'il faut écrire amarante. L'Acad. a été d'un autre avis, et écrit amaranthe. Le Dict. Port. de Richelet l'a suivie, comme il le fait ordinairement.
   AMARANTE (Amarantus) fleur d'Automne, qu'on nomme autrement passe-velours, fleur d'amour, immortelle. Trév.

Traductions

amarante

Tausendschön, Amarant, Fuchsschwanz

amarante

amarant

amarante

laskavec

amarante

amaranto

amarante

amaranta, kiwicha, moco de pavo

amarante

amaranto

amarante

amaranto