amatrice

AMATRICE

(a-ma-tri-s') s. f.
Féminin d'amateur.
Cette capitale est pleine d'amateurs et surtout d'amatrices qui font leurs ouvrages comme M. Guillaume inventait ses couleurs [J. J. ROUSS., Ém. III]
Mot qui, bien que bon et utile, a beaucoup de peine à s'introduire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Parce qu'ils ne se pouvoient persuader que la nature en de telles choses fust dedans le corps humain, comme dedans une ville amatrice et inventrice de nouvelleté [AMYOT, Propos de table, liv. VIII, quest. 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. AMATEUR ; provenç. amairitz.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AMATRICE. Ajoutez : - REM. Saint François de Sales s'est servi de ce mot : J'adresse mes paroles à Philothée.... je l'appelle du nom commun à toutes celles qui veulent être dévotes ; car Philothée veut dire amatrice ou amoureuse de Dieu, Introduction à la vie dévote, Préface, 1641. Ce mot s'emploie difficilement à cause du bas calembour qu'il suscite.