ambages


Recherches associées à ambages: sans ambages

ambages

n.f. pl. [ lat. ambages, détours ]
Sans ambages,
d'une manière directe, sans détour : Parler sans ambages

AMBAGES

(am-ba-j') s. f. plur.
Circuit de paroles.
Point d'ambages, de circonlocutions [MOL., Le mar. f. 6]
Emprisonnez, tuez, on n'aurait jamais fait, s'il fallait tant d'ambages et de circonlocutions [P. L. COUR., I, 173]
Au sing.
L'ambage de ses discours [du duc de Noailles] me fit entrevoir ce qu'il se proposait par le duc de Beauvilliers [SAINT-SIMON, 318, 149]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Menaces des quelles par ambages et par paroles doubteuses il li avoit parlé [BERCHEURE, f° 32, recto.]
  • XVIe s.
    Il y adjousta encores assez d'autres indignitez à l'encontre du roy, en s'involvant et fourrant si avant en ambages et superfluitez de paroles que .... [M. DU BELLAY, 349]

ÉTYMOLOGIE

  • Ambage, circuit, détour, de amb, autour (voy. AMBE), et de agere, pousser (voy. AGIR).

ambages

AMBAGES. n. f. pl. Circuit de paroles témoignant d'un certain embarras. Avouer sans ambages. Parlez sans ambages! Parlez franchement.

ambages

Ambages, ou Ambageois, Ambages.

ambages

AMBAGES, s. f. pl. Circuit et embarras de paroles. — Il est de peu d'usage. Acad.

Traductions

ambages

[ɑ̃baʒ]
sans ambages adv → without beating about the bush, plainly