ambassade

(Mot repris de ambassades)

ambassade

n.f.
1. Mission, fonction d'un ambassadeur : Envoyer qqn en ambassade dans un pays étranger.
2. Ensemble du personnel diplomatique, des agents et des services assurant cette mission ; bâtiment qui les abrite : Les dissidents se sont réfugiés dans l'ambassade de France.

AMBASSADE

(am-ba-sa-d') s. f.
Fonction, charge d'ambassadeur. Obtenir une ambassade.
Députation à un souverain. Envoyer une ambassade.
Recevoir ambassade en qualité de reine [CORN., Nicom. III, 1]
Voilà donc le succès qu'aura votre ambassade [RAC., Andr. III, 1]
C'est toi dont l'ambassade, à tous les deux fatale, L'a fait pour mon malheur pencher vers ma rivale [ID., ib. V, 3]
La suite d'un ambassadeur. Il fait partie de l'ambassade.
Hôtel d'un ambassadeur. Je loge à l'ambassade.
Commission, message entre particuliers.
Son frère arrive et lui fait l'ambassade [LA FONT., Joconde.]
Ironiquement. J'ai fait une belle ambassade, c'est-à-dire ma mission n'a pas été heureuse.
Ô ! juste ciel ! j'ai fait une belle ambassade [MOL., Amph. I, 2]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et pour certaines matieres, icellui et autres avec lui avons envoié en ambaxade auprès de notre très chier et très amé frere le roy d'Escosse [, Lettre de Charles VII, dans Chron. de la Pucelle, édit. VIRIVILLE, p. 76]
    Avant que le grandmaistre de Saint-Jacques de Portingal et Laurentien Fougasse fussent venus en Angleterre en ambassaderie [FROISS., II, III, 29]
  • XVIe s.
    Que le donneur n'en soit repris, Un sold en fit les ambassades, Chasque chose vaut bien son prix [ST-GEL., 138]
    La parole de reconciliation a esté mise en la bouche des ministres, afin qu'ils portassent ceste ambassade au monde de par Christ [CALV., Inst. 526]
    Jesus a limité tout leur ambassade en ceste sorte, leur commandant d'aller et enseigner.... [ID., ib. 925]
    De negociateur il passa pour ambassade [ambassadeur], et fut laissé aller [D'AUB., Hist. II, 90]
    Rome ne fut pas courtoise au commencement aux premiers et seconds ambassades [ID., ib. III, 355]
    Il veut pour ambassade avoir mon lieutenant general, afin d'envoyer ce pendant assaillir mon camp [M. DU BELL., 290]
    Nous sommes appellés comme par un herault et embassade envoyé du ciel [PARÉ, XXIV, 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Froissard a dit ambassaderie ; dans le XVIe siècle, ambassade est tantôt féminin, tantôt masculin, tantôt avec le sens actuel et tantôt avec le sens de messager. Provenç. ambaissada, et masculin, ambaissat ; ital. ambasciata ; espagn. embaxada ; bas-lat. ambascia, ambasiata, ambassata, ambasseria, ambasciata, ambaxata. L'italien a ambascia, ambascio, dans le sens d'angoisse, peine. Ambassade et les formes ci-dessus relatées viennent de ambactia, qui figure dans les plus anciens textes du bas-latin (loi salique, loi des Bourguignons et autres), avec le sens de service, emploi, mission. Ambactia rappelle aussitôt ambactus, homme de service, qui est dans César. César dit en parlant des chevaliers gaulois : Circum se ambactos clientesque habent. De son côté, Festus dit : Ambactus apud Ennium lingua gallica servus appellatur. Saumaise a prétendu que ambactus n'était pas gaulois ; en effet ambactus s'expliquerait sans peine par le latin : amb, autour, et actus, poussé, mené. Mais, outre que ambactus n'a aucun emploi et aucun appui dans la latinité, il faudrait ne tenir aucun compte du dire de Festus. Aussi Zeuss (Gramm. celtique, I, 89 et 179) a-t-il cherché une origine celtique : kymri amaet (pour ambaeth, le b tombant souvent), laboureur, ouvrier. Mais la difficulté croît, quand on reconnaît que les langues germaniques ont un mot tout à fait analogue : ancien islandais, ambat, ambot, et anglo-saxon. aembeht, serviteur ; suédois, embete, charge, ministère ; hollandais, ambagt, métier ; allemand, amt, fonction ; gothique andbaths ; ancien haut allemand, ambaht, serviteur ; gothique, andbahti, service. M. Diez remarque, en faveur de l'origine germanique, que le bas-latin ambactia ne peut découler de ambactus, le suffixe ia n'étant pas usité, mais qu'il peut découler du gothique andbahti. Tout cela montre en tout cas que ambactus, ambactia, et par suite les formes romanes, sont dues aux nations que les Latins nommaient transalpines. Cela posé, il est difficile de décider entre le celtique et l'allemand ; mais sans doute en cette circonstance, comme en plusieurs autres, le celtique et l'allemand ont eu une forme très voisine qui est venue se confondre dans le bas-latin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AMBASSADE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Ilz conterent au gentil conte et à son frere leur ambaxade, pourquoy ilz estoient expressement envoyez à eulx [J. LE BEL, Vrayes Chroniques, t. I, p. 121]

ambassade

AMBASSADE. n. f. Emploi, fonction d'un ambassadeur. Envoyer quelqu'un en ambassade. Il alla en ambassade à Constantinople. C'est pendant son ambassade que la paix a été conclue.

Il se dit aussi d'une Députation, d'une mission auprès d'un État étranger. Envoyer une ambassade. Recevoir une ambassade. Il fait partie de l'ambassade.

En ce sens, il signifie quelquefois l'Ensemble des membres qui composent la mission et le lieu où elle réside. L'ambassade d'Angleterre est invitée à cette fête. Un attaché d'ambassade. Il est logé à l'ambassade.

AMBASSADE se dit familièrement de Certains messages entre particuliers. Faire une ambassade, s'acquitter d'une ambassade auprès de quelqu'un. Se charger d'une ambassade. Je ne me charge point d'une pareille ambassade. Aller, venir en ambassade auprès de quelqu'un.

Fam., Il a fait une belle ambassade, se dit, par plaisanterie, de Celui qui a mal conduit une affaire et qui n'y a pas réussi.

ambassade

Ambassade, f. Se prend quelquefois pour la Legation, charge et instruction d'un Ambassadeur, Legatio, Mandatum, comme, Il a fait son ambassade, Legationem, mandatum peregit. Quelquefois pour la fonction d'iceluy Ambassadeur, comme, Il est allé en ambassade, Il est revenu de son ambassade, Il a esté envoyé en son ambassade, Il est en ambassade. Quelquefois pour la trouppe d'Ambassadeurs envoyez par un Prince à un autre, Oratores, Legati, comme, Voila passer l'ambassade de Portugal: car s'il n'y a qu'un chef Ambassadeur, quelque suitte qu'il ait, on ne dira pas, Voila l'ambassade de tel: ains l'Ambassadeur. L'Italien et l'Espagnol, disant l'un Imbasciata, et l'autre Embaxada, retiennent cette mesme distinction. Ce mot n'est proprement usurpé si n'est aux legations des Princes et Republiques, et pour affaires d'Estat ou alliance. Et si l'on trouve ce mot usité entre particuliers d'un à autre, c'est par abusion et improprement, dont le propre est Message. Nicole Giles en la vie de Philippe de Valois; Le Roy envoya ses Ambassades par devers le Pape Benedict, pour obtenir quelques requestes, sur le fait du voyage d'outre-mer.

Le pouvoir des ambassades, Auctoritates Legatorum. B. ex Cic.

Qui ont la charge et conduite des ambassades, Xenagogi.

La charge de recevoir les ambassades, Proxenia. B.

Il te faut faire cette ambassade, Perferre legationem te conuenit. B. ex Suetonio.

ambassade


AMBASSADE, s. f. AMBASSADEUR, s. m. [Anba-sade, sa-deur, tout bref. Dans le Dict. Gram. on met la 2e longue; c'est une méprise.] Emploi, fonction d'un homme envoyé par un Prince ou un État Souverain à un autre État, ou à un autre Prince. — Celui qui est envoyé pour cette fonction.
   On le dit figurément dans le style familier, d' une négociation pour une afaire particulière; faire une ambassade, se charger, s'aquiter d'une ambassade: "Vous ne pouviez employer un plus habile ambassadeur. — On dit aussi proverbialement et ironiquement: La belle ambassade! quand quelqu'un a fait tout de travers et n' a pas réussi. "Je suis très-content de mon ambassade; (c. à. d. de ma visite.) Marivaux.

Synonymes et Contraires

ambassade

nom féminin ambassade
Mission d'un ambassadeur.
Traductions

ambassade

Botschaft, Gesandtschaftembassyambassade, gezantschap, ambassadegebouw, -personeelשגרירות (נ), שַׁגְרִירוּתvelvyslanectvíembajadaambasciata, ambasceriaembaixadaπρεσβείαسِفَارَةambassadesuurlähetystöveleposlanstvo大使館대사관ambassadeambasadaпосольствоambassadสถานทูตelçilikđại sứ quán大使馆Посолство大使館 (ɑ̃basad)
nom féminin
1. service représentant un État dans un paysétranger l'ambassade des États-Unis
2. bâtiment qui abrite ce service se rendre à l'ambassade

ambassade

[ɑ̃basad] nf
(représentation diplomatique)embassy
(= mission) en ambassade → on a mission