ambulant, ante

AMBULANT, ANTE

(an-bu-lan, lan-t') adj.
Qui n'est pas fixe, qui ne demeure pas au même lieu.
Ils tâchent d'intéresser les voyageurs par le concert ambulant de leur famille errante [STAËL, Allem. I, ch. 2, Mœurs.]
Hôpitaux ambulants, petits hôpitaux provisoires que l'on établit à la suite d'une armée ou d'un corps d'armée pour recevoir immédiatement tous les militaires blessés ou malades, jusqu'à ce qu'on puisse les diriger sur un hôpital sédentaire.
Comédiens ambulants, troupe ambulante, comédiens, troupe sans résidence fixe.
Receveur ambulant, contrôleur ambulant, receveur, contrôleur des contributions indirectes qui parcourt un certain district.
C'est un homme fort ambulant, qui mène une vie fort ambulante, c'est un homme qui se déplace sans cesse.

ÉTYMOLOGIE

  • Ambulans, de ambulare, se promener (voy. AMBLER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AMBULANT. Ajoutez :
  • Bureau ambulant, bureau de poste qui fait partie d'un train de chemin de fer.

REMARQUE

  • Au lieu d'hôpital ambulant, on disait, au commencement du XVIIe siècle, hospital ambulatoire, le Siége de Landrecy, p. 19, Paris 1637.