ambulatoire

(Mot repris de ambulatoires)

ambulatoire

adj.
Se dit d'un acte médical ou chirurgical qui n'empêche pas le malade de mener une vie active ou qui ne nécessite pas d'hospitalisation prolongée : Soin, traitement ambulatoire.

ambulatoire

(̃ɑ̃bylatwaʀ)
adjectif
médecine qui n'empêche pas le malade de se déplacer un traitement ambulatoire

AMBULATOIRE

(an-bu-la-toi-r') adj.
Terme de jurisprudence ancienne. Qui n'a pas de siége fixe. Juridiction ambulatoire.
Variable.
La volonté de l'homme est bien ambulatoire [REGNARD, le Distr. V, sc. dern.]
Ne se met qu'après le substantif.

ÉTYMOLOGIE

  • Ambulatorius, de ambulare, se promener (voy. AMBLER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AMBULATOIRE. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    [Arrêt portant] que quant à present l'assemblée ne sera ambulatoire de ville en autre, mais sera permanente [MANTELLIER, Gloss. Paris, 1869, p. 5]

ambulatoire

AMBULATOIRE. adj. des deux genres. T. didactique. Anciennement, Dont le siège n'était pas fixe et qui se tenait tantôt dans un endroit, tantôt dans un autre en parlant d'une juridiction. Le Parlement, à son origine, était ambulatoire.

Typhus ambulatoire se dit, en termes de Médecine, du Typhus quand ceux qui en sont atteints ne se sentent pas assez malades pour ne point vaquer à leurs occupations.

Fig., La volonté de l'homme est ambulatoire, Elle est sujette à changer.

ambulatoire


AMBULATOIRE, adj. [Anbula-toâ-re, 4e lon. 5e e muet.] C'est la même chôse qu'ambulant; mais il ne s'emploie pas de même. Celui-là ne se dit que d'une Jurisdiction qui n'est pas fixée en un même lieu. Le grand Conseil est ambulatoire, le Parlement l'était autrefois. Qui dirait le Parlement ambulant, et un Commis ambulatoire, s'exprimerait très-mal. — "La Chambre Impériale était au commencement ambulatoire. Charles Quint la rendit sédentaire à Spire. Le Gendre.
On dit proverbialement, la volonté de l'homme est ambulatoire; elle est sujette à changer.

Traductions

ambulatoire

ambulatory