amiable

amiable

adj.
Qui concilie des intérêts opposés : Conclure un accord amiable.
À l'amiable,
en se mettant d'accord de gré à gré, sans intervention de la justice : Ils n'ont pas fait de constat d'accident et se sont arrangés à l'amiable.

AMIABLE

(a-mi-a-bl') adj.
Doux, gracieux. Paroles amiables.
La confraternité, trop oubliée de l'espèce humaine, s'entrelacera par une circulation plus amiable et plus active dans tous les rapports politiques et commerciaux [MIRABEAU, Collection, t. V, p. 39]
Le ciel amiable [MALH., I, 4]
Peu usité en ce sens hors de la poésie.
Amiable compositeur, celui qui est chargé d'accommoder un différend.
L'arbitre choisi est un médiateur amiable et non un juge de rigueur [FÉN., Tél. XXIII]
Convention ou partage amiable.
À l'amiable, loc. adv. Par voie de conciliation, sans procès.
Il valait mieux traiter à l'amiable [BOSSUET, Lett. quiét. 139]
Si les affaires ne peuvent pas être accommodées à l'amiable avec nos parties [ID., Var. 3]
Il n'a pas tenu à moi que nous n'ayons terminé notre différend à l'amiable [ID., Lett. 183]
La charité les obligeait à s'expliquer à l'amiable avec l'auteur [ID., 1er écrit.]
Vente à l'amiable, vente de gré à gré.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Naissance plaine de sainteit, honoraule al munde, amiaule as hommes [ST BERN., p. 530]
  • XIVe s.
    Et ceulx qui tantost font l'un à l'autre ouvres amiables, il monstrent par ce que il veulent estre amis [ORESME, Eth. 235]
  • XVe s.
    Et leur bailla certains articles assez amyables par escript [COMM., II, 3]
    Il avoit la parolle doulce et amyable [ID., IV, 7]
  • XVIe s.
    Les supplians estre traictez plus humainement, en consyderation de ce qu'ilz avoyent de tous temps esté bons et amiables voisins [RAB., Gar. I, 26]
    Ces salades me semblent bien aussi bonnes, et quelque peu plus doulces et amiables à l'estomach [ID., Épi. 12]
    Dieu te gard, douce, amiable Calandre [MAROT, III, 115]
    Le mespris de la mort nous donne le goust pur et amiable de la vie.... [MONT., I, 70]
    Il estoit le plus doulx et le plus amiable envers les autres qu'il estoit possible [AMYOT, Lyc. 16]
    Il estoit courtois, et avoit la parole doulce et amiable [ID., Solon, 61]
    Conquerant aucuns des peuples par force d'armes, et gaignant les autres par amiable voye [ID., Caton, 19]
    Mithridates luy feit tout le bon traittement et amiable recueil qui luy fut possible [ID., Marius, 56]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. aymiaule ; picard, amicabe ; provenç. amicable, amigable ; d'amicabilis, de amicus (voy. AMI).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AMIABLE. Ajoutez :
  • En arithmétique, nombres amiables, nombre tels, que chacun d'eux est égal à la somme des parties aliquotes de l'autre ; exemple : 284 et 220, parce que 284 est égal à 1 + 2 + 4 + 5 + 10 + 11 + 20 + 22 + 44 + 55 + 110, somme des parties aliquotes de 220, et que 220 est égal à 1 + 2 + 4 + 71 + 142, somme des parties aliquotes de 284, [PROUHET., ]

amiable

AMIABLE. adj. des deux genres. T. de Droit. Qui agit ou qui se fait par les voies de la douceur et de la conciliation. Vente, partage, transaction amiable.

Un amiable compositeur, Celui qui est chargé d'accommoder un différend, un procès, sans être tenu de prendre la loi pour base de sa décision.

À L'AMIABLE, loc. adv. Par voie de douceur et de conciliation, sans procès. Nous en conviendrons à l'amiable. Vider un différend à l'amiable.

Vente à l'amiable, Vente faite de gré à gré; à la différence des Ventes faites par autorité de justice ou par la voie des enchères.

amiable

Amiable, Amabilis.

amiable


AMIABLE, adj. [3e dout. 4ee muet.] Ce mot paraissait vieux à Ménage même. Il témoigne qu'on ne s'en servait plus qu'adverbialement, à l'amiable. — Malherbe dit, le Ciel amiable: nous dirions aujourd'hui, le Ciel ami, dit le Critique, comme nous disons les destins amis. — L'Acad. ne condamne point amiable, elle met sans remarque, acueil amiable, doux, gracieux; paroles amiables.
   À~ L'AMIABLE, adv. En ami, d'une manière paisible et honête. Rich. Port. avec douceur. Trév. Par la voie de la douceur et sans procès. Acad. "Convenir, traiter à l'amiable; vider un différend à l'amiable.

Traductions

amiable

irritualeminnelijkepřátelskémindelig (alamjabl)
adverbe
sans procès un arrangement à l'amiable

amiable

[amjabl] adv
à l'amiable [se passer, se régler] → amicably (DROIT)out of court