amusement

amusement

n.m.
1. Action d'amuser ; fait de s'amuser : Ses jeux de mots font l'amusement de ses lecteurs
2. Occupation divertissante ; passe-temps agréable : Trouver des amusements pour les jours de pluie
distraction, divertissement, jeu : Ce sport devrait rester un amusement

AMUSEMENT

(a-mu-ze-man) s. m.
Ce qui amuse, divertissement. Les choses qui font mon amusement. C'était un amusement de le tromper.
J'y trouve encore quelque amusement [SÉV., 62]
Une lunette qui faisait notre amusement dans le bateau [ID., 223]
Faibles amusements d'une douleur si grande [RAC., Bérén. II, 2]
Lesbos même conquise.... De toute autre valeur éternels monuments, Ne sont'd'Achille oisif que les amusements [ID., Iph. I, 2]
Ces pompeux bâtiments Du loisir d'un héros nobles amusements [BOILEAU, Épît. I]
Le lecteur sage fuit un vain amusement [ID., Art poét. III]
Leur esprit toutefois se plaît dans son tourment Et se fait de sa peine un noble amusement [ID., Épît. X]
N'attendez point de moi de soupirs et de pleurs ; Ce sont amusements de légères douleurs [CORN., Perthar. IV, 5]
La fille aînée de Croissy avait infiniment d'esprit, de grâces et d'amusement dans l'esprit [SAINT-SIMON, 33, 132]
Perte de temps, retardement.
Ah ! que d'amusement [MOL., Mis. IV, 4]
Je t'attends ici pour moins d'amusement [ID., Tart. I, 3]
Tromperie, prétexte.
Tu prends d'un feint courroux le vain amusement [MOL., Sgan. 6]
Henriette, entre nous, est un amusement, Un voile ingénieux, un prétexte, mon frère, à couvrir d'autres feux dont je sais le mystère [ID., F. sav. II, 3]
La haine entre les grands se calme rarement ; La paix souvent n'y sert que d'un amusement [CORN., Rodog. I, 7]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Si firent aux Françoys savoir Que, soubz umbre de parlement, L'en taschoit à les decevoir Et tenir pur admusement [, Vigil. de Charles VII, part. II, p. 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Amuser.

amusement

AMUSEMENT. n. m. Ce qui amuse. Doux amusement. Amusement innocent. La musique est pour lui un amusement et non pas une occupation. On lui a procuré toutes sortes d'amusements.

Il signifie quelquefois Perte de temps, retardement. Pas tant d'amusement, allez vite où je vous ai dit.

Il signifie aussi Tromperie, promesses trompeuses. Tout ce que vous me dites là n'est qu'un amusement. Je suis las de tant d'amusements. Ce sens a vieilli.

amusement

Amusement, neut. acut. Animi occupatio.

amûsement


AMûSEMENT, s. m. [Amûzeman. La 2e est longue, et il convient de la marquer d'un acc. circ. 3e e muet, 4e long. en a le son d' an.] Ce qui amûse ou sert à amuser: doux amûsement, amûsement inocent. — L'Acad. le dit aussi des promesses trompeûses. Tout ce que vous me dites-là n'est qu'un amûsement. Il est peu usité en ce sens, quoique le verbe amuser ait cette signification. Voy. DIVERTISSEMENT.

Synonymes et Contraires

amusement

nom masculin amusement
1.  Action d'amuser, de s'amuser.
2.  Sentiment de gaieté.
Traductions

amusement

Erholung, Amüsement, Belustigung, Spaßamusement, entertainment, diversion, fun, distraction, gaietyamusement, vermaak, afleiding, vertier, aardigheid, lol, ontspanning, pret, pretje, schik, vermakelijkheid, verstrooiing, verzet, tijdverdrijf, plezierבדרנות (ז), בידור (ז), בילוי (ז), השתעשעות (נ), התלוצצות (נ), כיוף (ז), שחוק (ז), שעשוע (ז), כִּיּוּף, שַׁעֲשׁוּעַ, הִתְלוֹצְצוּת, הִשְׁתַּעַשְׁעוּתamusementзабавлениеzábavaunderholdning, morskabdiversión, divertimiento, entretenimientohuvi, hilpeys, huvittuneisuus, huvitusdivertimento, diversãorazvedrilo, zabavadivertimentoلَهْوκέφιzabava楽しみ재미morozabawaвесельеnöjeความสนุกeğlencesự vui vẻ娱乐娛樂 (amyzmɑ̃)
nom masculin
ce qui distrait

amusement

[amyzmɑ̃] nm
(action d'amuser) [enfants] → amusement, entertainment; [spectateurs, touristes] → entertainment
(= jeu) → pastime
(fait d'être amusé)amusement
Son amusement était feint → He was only pretending to be amused.
avec amusement → with amusement