ana

ANA1

(a-na)
Affixe qui se joint à certains noms propres pour indiquer un recueil de pensées détachées, de bons mots, etc. Le Ménagiana, le Segraisiana.
C'est dommage qu'on n'ait pas fait un Harleana de tous les dits qui caractérisaient ce cynique [Harlay] [SAINT-SIMON, 173, 49]
S. m. Recueil de bons mots.
Tous nos livres en ana ont répété l'historiette [VOLT., Mœurs, 123]
Il savait par cœur tous les petits traits des ana [J. J. ROUSS., Conf. IV]
Au plur. Les ana.

ÉTYMOLOGIE

  • Suffixe latin anus, exprimant ce qui appartient à : Virgili-anus, ce qui appartient à Virgile et ainsi de suite ; dicta virgiliana, les dits de Virgile, ou, en français, un virgiliana, et, par la même analogie, un huetiana, les dits de Huet, etc. d'où enfin un ana, en faisant de la finale un mot qui comprend ces sortes d'ouvrages.

ANA2

Mot employé par les médecins dans leurs ordonnances, et signifiant autant de l'un que de l'autre. ÉTYM. Du grec, indiquant répétition.

ana

ANA. n. m. Terminaison empruntée à un suffixe pluriel neutre latin et ajoutée au nom d'un auteur pour indiquer un Recueil de ses pensées détachées, de ses observations, de ses bons mots, ou des pensées, des anecdotes qu'il a recueillies. Le Ménagiana. Le Boloeana.

Il s'emploie souvent isolé, pour désigner un Recueil de ce genre. C'est un ana. Défiez- vous des faiseurs d'ana. Cela traîne dans tous les ana.