anaphore


Recherches associées à anaphore: antiphrase, antithèse, periphrase

anaphore

n.f. [ gr. anaphora, action d'élever ]
Effet de style qui consiste à reprendre un mot ou un groupe de mots au début de phrases successives, et qui produit une impression de renforcement, de symétrie : Il y a une anaphore dans ces vers du « Cid » de Corneille : « Mon bras qu'avec respect toute l'Espagne admire / Mon bras qui tant de fois a sauvé cet empire. »

ANAPHORE

(a-na-fo-r') s. f.
Figure de rhétorique. Répétition du même mot en tête des phrases ou de membres de phrase. Il y a une anaphore dans ces vers de Delille :
Tendre épouse, c'est toi qu'appelait son amour, Toi qu'il pleurait la nuit, toi qu'il pleurait le jour [DELILLE, Géorg. liv. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de deux mots grecs signifiant de nouveau et porter.

anaphore

ANAPHORE. n. f. T. de Rhétorique. Figure qui consiste à rappeler par un moyen grammatical une idée déjà exprimée. Ainsi le forme anaphore dans Votre frère est ici, je l'ai vu.
Traductions

anaphore

Anapher

anaphore

anaphora

anaphore

anáfora

anaphore

anafora

anaphore

anafoor

anaphore

anafor

anaphore

anafora

anaphore

anáfora

anaphore

anafora

anaphore

anafor