anathème

(Mot repris de anathèmes)

anathème

n.m. [ gr. anathêma, malédiction ]
1. Dans la religion catholique, excommunication majeure prononcée contre un hérétique.
2. Condamnation publique ; blâme solennel : Jeter l'anathème sur la corruption et les corrompus.
n.
Personne frappée d'anathème.

anathème

(anatɛm)
nom masculin
1. religion exclusion de l'Église frapper d'anathème un hérétique
2. figuré condamnation morale jeter l'anathème sur qqn

ANATHÈME

(a-na-tê-m') s. m.
Personne exposée publiquement à la malédiction par l'autorité ecclésiastique.
Vous êtes donc là, comme un anathème, séparé de tout le reste de vos frères ? [MASS., Temples.]
Vous séparer, comme un anathème, de tout le corps des justes [ID., Conv.]
L'assemblée même des fidèles leur était d'abord interdite [aux pénitents publics] comme à des anathèmes [ID., Respect dans les Temples.]
Dieu vous rejette invisiblement, vous êtes à ses yeux un anathème et un excommunié [ID., ib.]
Vivant comme des anathèmes séparés de l'assemblée sainte [ID., Carême, Petit nombre des Élus]
N'êtes-vous pas un anathème, si vous n'aimez pas J. C. crucifié ? [ID., Carême, Passion.]
Vous serez jusqu'à la fin marqué d'un caractère de réprobation, et un anathème caché au milieu d'Israël [ID., Conférences, État ecclésiastique]
J'ai confiance, ô mon Dieu, qu'il n'y a pas ici, comme autrefois sous les tentes d'Israël, un autre Achan caché dans la foule ni un anathème parmi les fidèles [ID., Carême, Communion.]
C'est ce monde qui doit être pour vous un crucifié, c'est-à-dire un anathème et un objet d'horreur [ID., Carême, Petit nombre des Élus.]
Adjectivement. Qu'il soit anathème.
Saint Paul a l'autorité d'un père et la tendresse d'une mère ; il veut être anathème pour ses enfants [FÉN., XVIII, 363]
Par extension, retranchement de la communion de l'Église.
Le concile frappa d'anathème un évêque célèbre [BOSSUET, Hist. I, 11]
Josué immola au Seigneur 31 rois du pays tous soumis à l'anathème [VOLT., Mœurs, Vict. humaines.]
Malédiction.
Je ne viens pas ici prononcer des anathèmes contre les grandeurs humaines [MASS., Vices.]
La religion ne semble avoir des anathèmes que pour ceux qui.... [ID., Prosp.]
Enfin vous avez dit anathème à Satan et à ses œuvres [ID., Carême, Petit nombre des Élus]
Regarder le moment de la mort comme le plus grand des malheurs, c'est dire anathème à J. C., c'est ne vouloir avoir aucune part avec lui [ID., Carême, Mort.]
L'eau du baptême Ne vous apporte point la mort et l'anathème [VOLT., Zaïre, III, 4]
Fig.
Tout l'anathème des malheurs publics tombe sur vous seul [MASS., Carême, Sur les causes ordinaires de nos rechutes]
En parlant des personnes, opprobre, exécration.
Vous n'êtes que l'anathème du ciel et le scandale de la terre [MASS., Carême, Vocation.]
Les impies mourront la honte de l'humanité, l'opprobre de la religion et l'anathème du ciel et de la terre [ID., Paraphrases, psaume 27]
Fig. Réprobation, blâme solennel.
Cette proposition est frappée d'anathème [PASC., Prov. 3]
On ose lever l'anathème que saint Paul prononce contre.... [ID., Prov. 10]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    L'apostolies les leies [laïques] idunc escumenja [excommunia], E celui, qui qu'il seit, qui jamais les tendra ; E desuz anatheme à tuz dis conferma [, Th. le Mart. 58]
  • XIIIe s.
    Por plus enforcier l'anatesme, Quant il aura finé son tesme, Li met ou poing ung ardant cierge Qui ne fu pas de cire vierge [, la Rose, 19787]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant exposition, et aussi personne exposée, dérivé d'un mot formé lui-même de en haut et poser (voy. THÈME).

anathème

ANATHÈME. n. m. Sentence de malédiction qui retranche de la communion de l'Église. Lancer l'anathème. Frapper d'anathème. Prononcer anathème. Fulminer anathème. Dire anathème à quelqu'un. Tous les Pères du concile d'Éphèse crièrent anathème à Nestorius. Lever un anathème. De terribles anathèmes. S'exposer aux anathèmes de l'Église.

Il s'emploie quelquefois, au figuré, surtout dans le style soutenu, et signifie Réprobation, blâme solennel. Prononcer des anathèmes contre les grandeurs humaines.

Il signifie aussi Celui qui est retranché de la communion des fidèles. Quiconque dira... qu'il soit anathème.

Par extension, il désigne Celui, celle qui est un objet d'opprobre, d'exécration.

anathème


ANATHèME, s. f. [Anatème; 3e è moy. et lon., 4e e muet.] Excomunication. "On dit sans article, dire anathème à, prononcer anathème contre; fraper d'anathème, lancer anathème.

Synonymes et Contraires

anathème

nom anathème
Personne frappée d'anathème.

anathème

nom masculin anathème
Condamnation sévère.
Traductions

anathème

Bann, Bannfluch, Fluch, Kirchenbann, Verdammerung, Verwünschung

anathème

anatema

anathème

anatemo

anathème

anatema

anathème

anatema

anathème

anathema

anathème

anátema

anathème

Анатема

anathème

anathema

anathème

[anatɛm] nm
jeter l'anathème sur, lancer l'anathème contre → to curse, to anathematize