animadversion

ANIMADVERSION

(a-ni-mad-vèr-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
Improbation. Il suscita contre lui l'animadversion publique.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La justice a cognoissance et animadversion aussi sur ceulx qui choment [MONT., IV, 65]

ÉTYMOLOGIE

  • Animadversio, de animadvertere, diriger son esprit, faire attention, et, par suite, étant devenu un terme judiciaire, punir après la cause entendue ; de animus, esprit (voy. ÂME), de ad, vers (voy. à), et de verto, tourner (voy. VERSION).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ANIMADVERSION. Ajoutez :
  • Il s'est dit anciennement au sens latin de correction, punition.
    Cette affaire [le refus d'un régiment de combattre] est de trop grande importance pour la laisser en l'état qu'elle est ; une animadversion rendra tout le monde sage [RICHELIEU, Lettres, etc., t. VI, p. 482 (1639).]

HISTORIQUE

  • Ajoutez : XIIe s.
    [Au sens propre d'attention] Quant sodainement cele [une mourante] regardanz amont vit Jhesum venant, et par grande animadversion commenzat as estanz environ à crieir disanz : aleiz vos de ci, Jhesus vient [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 216]

animadversion

ANIMADVERSION. n. f. Censure, blâme. Ce procédé mérite l'animadversion publique. Cet écrit lui a attiré l'animadversion de tous les honnêtes gens. Encourir l'animadversion d'une personne, d'une famille.

animadversion


ANIMADVERSION, s. f. [4e è moyen, tout bref: Animadvèr-sion, et en vers, ci-on.] Correction en paroles seulement. Il ne se dit qu'au Palais: "Ce Procureur, cette procédure méritent l'animadversion de la Justice. — * Autrefois on s'en servait pour signifier des observations critiques sur les anciens Auteurs: animadversions sur Horace, etc. — Dans le Rich. Port. on le met sans remarque dans le 1er sens, et même dans le 2d.

Synonymes et Contraires

animadversion

nom féminin animadversion
Littéraire. Antipathie déclarée.