annal, ale

ANNAL, ALE

(a-nnal, nna-l') adj.
Au pluriel, annaux. Terme de jurisprudence. Qui ne dure qu'un an ; qui est valable seulement une année. Droits annaux. Location annale. Possession annale, possession absolue pendant an et jour. Il ne se met qu'après le substantif : Procuration annale.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toute prescription annale ou moindre, coutumiere, court contre les absens et mineurs, sans esperance de restitution [LOYSEL, 721]
    Aucuns parlerent d'un dictateur perpetuel et de consuls annaux [, Satir. Mén. p. 199]

ÉTYMOLOGIE

  • Annalis, de annus (voy. AN) ; provenç. annal ; ital. annale.