anspessade

(Mot repris de anspessades)

ANSPESSADE

(an-spè-sa-d') s. m.
Dans l'ancienne armée française, bas-officier d'infanterie subordonné au caporal.
Officier aux gardes de son métier, anspessade de la colonelle, qui tue régulièrement deux hommes toutes les semaines [DANCOURT, les Vendanges, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot corrompu de l'italien lancia spezzata, lance brisée (voy. LANCE, et pour spezzata, mise en pièces, voy. PIÈCE). D'après Guichardin les anspessades ou mieux lancespessades étaient des soldats d'élite qui étaient tenus hors des compagnies pour donner au besoin un coup de main. D'après un auteur cité dans Ménage, l'anspessade était un chevau-léger qui en un combat avait rompu sa lance honorablement ; si son cheval lui était tué, on le mettait dans l'infanterie avec la paye de chevau-léger ; depuis, on le fit aide de caporal. Anspessade pour lanspessade est une aphérèse remarquable causée par l'l que l'oreille a prise pour un article.

anspessade

ANSPESSADE. s. m. Il se disait autrefois d'Un bas-officier d'infanterie subordonné au caporal.

anspessade


ANSPESSADE, s. m. [Anspé-sade, 1re. lon. 2e é fer.] Bas Officier d'Infanterie, au-dessous du Caporal. — Quoique ce mot vienne de Lancia spezzata, il faut dire, Anspessade, et non pas Lanspessade. L. T. Men.