antenné

(Mot repris de antennée)

antenne

ANTENNE. n. f. T. de Marine. Longue vergue qui s'attache obliquement au mât, pour soutenir une voile triangulaire.

ANTENNE, en termes de Radiotélégraphie, désigne le Fil ou l'Ensemble des fils métalliques dont une extrémité est isolée à une certaine hauteur au-dessus du sol et dont l'autre est reliée à la terre par l'entremise de certains appareils.

Par analogie, il se dit, en termes d'Entomologie, d'un Appendice articulé en forme de corne, que les insectes portent sur la tête, et que l'on croit être pour eux l'organe principal du tact. Les antennes, les deux antennes d'un papillon, d'une abeille, etc.

antenne


ANTENNE, ou ANTèNE, s. f. [2e è moy. 3e e muet.] Longue vergue, qui s'atache à une poulie vers le milieu ou vers le haut du mât pour soutenir les voiles; Acad. "à laquelle les voiles des Galères et des navires sont attachés. Trév. La Vergue. Rich. Port. — Aucune de ces définitions n'est exacte. — Vergue se dit de ce qui porte dans les vaisseaux les voiles quarrées, et qui se place transversalement et horisontalement: l'antène, de ce qui porte les voiles triangulaires, qu'on apelle autrement voiles latines, et qui se place en diagonale. Proportion gardée de la grosseur des bâtimens, l'antène est plus longue que la vergue. Les antènes ne sont guères conûës sur l'Océan: elles ne sont guère d'usage que dans la Méditerranée, dans la mâtûre des Galères, Pinques, Barques, Tartanes; excepté l'antène du mât d'artimon, qui est commune à tous les vaisseaux à trois mâts et mâtés en quarré, et qui est souvent tronquée.