anticoncordataire

ANTICONCORDATAIRE

(an-ti-kon-kor-da-têr') s. m.
Nom donné à des catholiques, dits aussi petits chrétiens ou de la petite Église, qui n'ont pas reconnu le concordat de 1801, mais qui sont restés fidèles à l'Église [, Journ. offic. 25 juin 1873, p. 4169, 3e col.]