antiquaire

antiquaire

n. [ du lat. antiquarius, relatif à l'Antiquité ]
Personne spécialisée dans la vente et l'achat de meubles et d'objets d'art anciens.

ANTIQUAIRE

(an-ti-kê-r') s. m.
Celui qui s'applique à l'étude de l'antiquité, en expliquant les anciennes médailles, les inscriptions, l'usage et la forme des vases et des instruments antiques, en restituant les vieux manuscrits, et cherchant d'autres lumières qui puissent jeter du jour sur l'histoire et les usages des anciens temps.
Les papas me disent qu'ils avaient vu des antiquaires anglais [CHATEAUBR., Itin. 96]
Antiquaire d'une nouvelle espèce, il me fallut apprendre à la fois à restaurer ces monuments des révolutions passées et à en déchiffrer le sens [CUV., Révol. p. 7]
En paléographie, copiste qui écrivait en lettres capitales antiques.

ÉTYMOLOGIE

  • Antiquarius, de antiquus (voy. ANTIQUE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ANTIQUAIRE. Ajoutez :
  • Recueil d'antiquités. Quelques livres ont été publiés sous ce titre au XVIIe siècle, notamment l'Antiquaire de la ville d'Alençon, 1685, in-12.

REMARQUE

  • Antiquaire au sens de docte en antiquités est plus ancien que les exemples ne le feraient croire.
    C'est un homme docte et en réputation de grand antiquaire [CORN., Lexique, éd. Marty Laveaux.]

antiquaire

ANTIQUAIRE. n. des deux genres. Celui, celle qui recherche pour les vendre des objets anciens. Le nombre des magasins d'antiquaires croît chaque jour.

Il désignait autrefois Celui qui s'adonnait à l'étude des objets antiques. La Société des Antiquaires de France. On dit ordinairement aujourd'hui ARCHÉOLOGUE.

antiquaire


ANTIQUAIRE, s. m. [Antikère, 1re lon. 3e è moy. et lon.] Il ne se dit que des Savans curieux en médailles, bustes, statuës, inscriptions, manuscrits, antiques. * Ménage aplique ce mot à gens attachés aux anciènes méthodes dans les Belles-Lettres. "Le Cardinal du Perron, Bertaut, Desportes et Malherbe ont été les premiers qui ont ordinairement observé de ne point mettre en vers des mots, finissant par une voyelle masculine, devant des mots qui commencent par une voyelle, (ce qu'on apèle des hiatus) ce qui fait une des grandes beautés de notre Poésie. Je sais que cette règle n'est pas aprouvée par quelques Antiquaires. Men. Le mot est impropre. Certainement les vrais Antiquaires de ce temps là se mettaient fort peu en peine des innovations bones ou mauvaises, qu'on faisait en Poésie. — * Le Trad. de l'Hist. d'Angl. le dit des Savans apliqués aux recherches des Lois, usages et coutumes antiques. Ce n'est pas non plus ce qu'on entend par Antiquaires. "Quelques Antiquaires ont pensé que ces compensations (en argent) n'avoient lieu que pour le meurtre volontaire. C'est évidemment un Anglicisme, une traduction trop littérale du mot Anglais Antiquary, employé par M. Hume.

Traductions

antiquaire

антикварantiquarioAntiquarantikvarie (ɑ̃tikɛʀ)
nom masculin-féminin
personne qui vend des objets, des meubles anciens

antiquaire

[ɑ̃tikɛʀ] nmfantique dealer
Elle est antiquaire → She's an antique dealer.