antique

antique

adj. [ lat. antiquus, ancien ]
1. Qui appartient à l'Antiquité : La mythologie antique. Visiter la Rome antique.
2. Qui date d'une époque reculée ; qui existe depuis très longtemps : Une antique croyance
3. (Par plaisanterie) Très vieux ; passé de mode : Une antique machine à écrire
n.m.
Art antique, ensemble des œuvres artistiques de l'Antiquité : C'est une copie de l'antique.
n.f.
Objet d'art de l'Antiquité : Une collection d'antiques.

ANTIQUE

(an-ti-k') adj.
Il se dit de ce qui est d'une époque très reculée. Monument antique.
Je viens suivant l'usage antique et solennel [RAC., Ath. I, 1]
Je veux que la valeur de ses aïeux antiques Ait fourni de matière aux plus vieilles chroniques [BOILEAU, Sat. v.]
Qui était auparavant.
Dieu de Sion rappelle, Rappelle en sa faveur tes antiques bontés [RAC., Athal. III, 7]
Heureux Helvétiens, Nos antiques amis et nos concitoyens [VOLT., Fontenoy.]
Fig. Homme d'une vertu, d'une probité antique, de mœurs antiques ; homme d'une grande probité, de mœurs très pures.
En termes d'arts, ayant le caractère des productions de l'antiquité. Ouvrage d'une simplicité, d'une majesté antique.
Qui est hors de mode, hors du goût du moment. Vêtements, meubles antiques.
Négliger vêpres comme une chose antique [LA BRUY., 13]
Une femme qui quitte Paris pour aller passer six mois à la campagne en revient aussi antique que si elle s'y était oubliée trente ans [MONTESQ., Lettres pers. 99]
Par raillerie, en parlant de personnes avancées en âge. Une antique beauté.
Très rarement les antiques discrètes Logeaient l'oiseau.... [GRESSET, Vert-Vert.]
S. m. L'ensemble des ouvrages des artistes de l'ancienne Grèce et de l'ancienne Italie. Étudier, copier l'antique. Pour certains enthousiastes l'antique est toujours beau.
Le comte de Bussy traduisit de l'antique les amours d'Hélène [P. L. COURIER, I, 82]
S. f. Ce qui nous reste de l'antiquité, armes, médailles, statues, vases, etc. Une belle antique.
Un Anglais en fait dessiner quelques antiques [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Lord Elgin découvrit des antiques que je n'ai point vues [CHATEAUB., Itin. 201]
Les élèves de Rome sont entretenus aux frais du roi ; ils y dessinent les antiques [VOLT., Louis XIV, 32]
Sa main creusa les traits de ton visage étique [de Voltaire], Et plus d'un connaisseur le prend pour une antique [ID., Pégase.]
À l'antique, loc. adv. D'une façon antique, à l'ancienne mode. S'habiller à l'antique.
Comme homme simple et qui vis à l'antique [LA FONT, Orais.]
10° En termes de blason, se dit des couronnes à pointes de rayons, des coiffures anciennes, vêtements, bâtiments, etc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Est descendus devant la tour antie [, Ronc. p. 115]
    Clair luit la lune par la cité antie [, ib. p. 147]
    Riches fu li tournois desous la tour antive [AUDEFR. LE BAST., p. 18]
    Et nous repairerons vostre chemin antif [, Sax. XXIV]
    Andui monterent el grant palais anti ; Ele l'apele, maint baron l'ont oï [, Raoul de C. 39]
  • XIIIe s.
    En la maison Symon, en la forest antie [, Berte, LX]
  • XIVe s.
    Li heraux est entrez en la cité antie, Le cappitaine vit avec sa compaignie [, Guesclin. 1567]
  • XVIe s.
    Les fanfreluches antidotées, trouvées en un monument antique [RAB., Garg. I, 2]
    Si ceste antique estoyt mise en or, ce seroyt une belle chose [PALSGR., p. 487]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. antic ; catal. antig ; espagn. antiguo ; ital. antico ; de antiquus, dérivé de ante, avant (voy. AINS). L'ancien français est antif au masculin, antie ou antive au féminin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ANTIQUE. Ajoutez :
  • S. f.Terme de lapidaire.
    Pierre composée de plusieurs couches, comme le sont ordinairement les onyx, représentant un sujet quelconque exécuté par un graveur d'un talent incontestable, soit grec, italien, allemand, anglais ou français, etc. [CHRITEN, Art du lapidaire, p. 289]

antique

ANTIQUE. adj. des deux genres. Qui est fort ancien. Il est opposé à MODERNE et il ne se dit qu'en parlant des Choses qui sont d'un temps fort reculé. Les monuments antiques. Monnaie antique. Statue antique. Vase antique. Palais antique. Il y a de grandes différences entre les usages antiques et les usages modernes. La simplicité des moeurs antiques.

Fig., C'est un homme d'une vertu antique, d'une probité antique, de moeurs antiques, c'est un homme antique, etc., C'est un homme d'une rare vertu, d'une probité digne des anciens temps, etc.

Il signifie aussi, par extension, Dont l'usage, le goût ou la mode sont passés depuis longtemps. Voilà un meuble, un habit fort antique. On dit aussi par raillerie Cet homme est un peu antique. Il a l'air antique.

ANTIQUE signifie encore Qui a un caractère de beauté semblable à celui que nous offrent les ouvrages de l'antiquité. Cet ouvrage est d'une simplicité, d'une majesté antique. Il règne dans cette composition un goût tout à fait antique.

Il s'emploie comme nom masculin et signifie Ce qui nous reste des anciens en productions des arts. Étudier l'antique. Copier l'antique. Cela est dessiné d'après l'antique. Cela est beau comme l'antique.

Il est aussi nom féminin et se dit des Monuments curieux qui nous sont restés de l'antiquité, comme médailles, statues, agates, vases, etc. Une belle antique. Une antique très curieuse. Le cabinet des antiques.

À L'ANTIQUE, loc. adv. À la manière antique. Fait à l'antique. Bâti à l'antique. Habillé à l'antique. Un meuble à l'antique.

antique

Antique, Antiquus.

Il sent son antique, Antiquitatem redolet.

Fait à l'antique, Antiquo opere ac summa arte factum.

antique


ANTIQUE, adj. [Antike, 1re lon. 3e e muet.] Fort ancien. Il est oposé à moderne; Statuë antique, monument antique. — Les Poètes s'en servent au lieu d'ancien.
   Un Prince nous poursuit, dont le fatal génie,
   Dans cette ignominie.
   De notre antique gloire éteint tous les rayons.
       Rousseau.
Le Poète aurait pu dire, de notre anciène gloire: il a préféré antique, comme plus Poétique.
   Rome n'a rien de son antique orgueil.
       Main.
  Gardez donc de doner, ainsi que dans Clélie,
  L'air et l'esprit français à l'antique Italie.
Boil.
On voit par cet exemple, que cet adjectif se plaît à précéder, du moins en vers. Mais il faut que l'oreille l'aprouve. Rousseau, ce grand Poète, a dit:
   Marchant toujours sur mes antiques traces.
Ces antiques traces ont quelque chôse de fort dur à l'oreille. Dans le style simple; antique aime mieux suivre: "Cet homme est d'une bonne foi antique; air antique, manières antiques.
   Il ne se dit des persones qu'en badinant.
   Très-rarement les antiques discrètes
   Logeoient l'oiseau. Des novices proprettes
   L'alcove simple étoit plus de sont goût.
       Ver-vert.
À~ l'antique, adv. à la manière antique. "Il est vêtu à l'antique.

Synonymes et Contraires
Traductions

antique

antik, altertümlich, alt, altmodisch, uraltancient, antique, old, pristine, antiquatedantiek, ouderwets, aloud, klassiek, zeer oudעתיק ימין (ת), קדום (ת), קדמון (ז), קדמוני (ת), ראשון (ת), רִאשׁוֹן, קָדוּם, קַדְמוֹן, קַדְמוֹנִיantiekanticantikantikvaantiguo, ancianoantik, régiantico, vecchissimoantigo, velho, vetustoantik, antikaантикโบราณ (ɑ̃tik)
adjectif
de l'Antiquité un théâtre antique

antique

[ɑ̃tik] adj
(= de l'Antiquité) → antique
(= démodé) → ancient, antiquated