apaisé, ée

APAISÉ, ÉE

(a-pè-zé, zée) part. passé.
Où la paix a été mise. La sédition apaisée. Les flots apaisés peu à peu.
Coriolan ne put être apaisé que par sa mère [BOSSUET, Hist. I, 8]
Arrêtez-vous, Seigneur, et d'une âme apaisée Souffrez que je vous livre une vengeance aisée [CORN., Poly. V, 6]
Je veux croire après vous que tout est apaisé [ID., Rodog. III, 4]