apanagé

apanage

APANAGE. n. m. Ce que les souverains donnaient à leurs puînés pour leur tenir lieu de partage. Donner une terre en apanage, ou pour apanage. Ces apanages sont réversibles à la couronne.

Il signifie aujourd'hui Ce qui est le propre de quelqu'un, soit en bien, soit en mal. La raison est l'apanage de l'homme. Les vertus et les faiblesses qui sont notre apanage.

Il se dit également de Ce qui est la suite et la dépendance d'une autre chose. Les infirmités sont les apanages, le triste apanage de la vieillesse.

apanage


APANAGE, s. m. Ce que les Souverains donent à leurs puinés pour leur partage. Doner en apanage, ou pour apanage. Les apanages se multiplient; mais ils sont reversibles à la Courone, au défaut d'hoirs mâles. — Figurément, ce qui est la suite et la dépendance de... "Les infirmités sont les apanages (ou l'apanage qui vaut mieux) de la vieillesse. "La présomption est l'apanage des petits génies; le foible des génies supérieurs. Millot. Voy. Apanager.