aplomb

aplomb

n.m. [ de la loc. à plomb, à la verticale ]
1. Verticalité donnée par le fil à plomb : Vérifier l'aplomb d'un mur.
2. Stabilité, équilibre d'un objet placé dans la position verticale : Cette colonne manque d'aplomb.
3. Confiance en soi allant parfois jusqu'à l'effronterie : Avoir de l'aplomb assurance, hardiesse ; timidité hardiesse, impudence ; gêne, retenue
D'aplomb,
debout, vertical et stable : L'armoire n'est pas d'aplomb ; fig., en forme, en bonne santé : Ce mois à la campagne vous remettra d'aplomb.

APLOMB

(a-plon ; le b ne se lie jamais) s. m.
Verticalité. Prendre l'aplomb des colonnes. Ce mur a perdu son aplomb.
Fig. Assurance dans la manière de se présenter, d'agir. Cet acteur a un aplomb étonnant.
Se dit, en physiologie, de la répartition régulière du poids du corps sur les membres, et de la direction la plus favorable de ceux-ci considérés comme supports pour le soutien du tronc et l'exécution des mouvements du corps.
Terme de peinture. Juste pondération des figures. Ces figures manquent d'aplomb, c'est-à-dire ont l'air de tomber.
En musique, indique la précision dans la mesure.
D'aplomb, loc. adv. Verticalement.
Le soleil s'élève, il faut gagner la forêt avant qu'il soit d'aplomb sur nos têtes [BERN. DE S.-P., l'Arcadie, II]
Être d'aplomb, être ferme sur ses jambes. Cet enfant est d'aplomb sur ses petites jambes. Retomber d'aplomb, retomber droit, en équilibre. Il retomba d'aplomb sur ses pieds.

ÉTYMOLOGIE

  • À et plomb, parce que le fil à plomb sert à déterminer la verticalité.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • APLOMB. Ajoutez :
  • Terme d'équitation. Les aplombs d'un cheval, la juste répartition du poids du corps sur les quatre membres.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li mur sunt haut et fort, de quariaus à plon mis [, li Romans d'Alixandre, p. 503]

aplomb

APLOMB. n. m. Ligne perpendiculaire au plan de l'horizon indiquée par le fil à plomb. Bien prendre l'aplomb.

Il signifie par extension Équilibre, stabilité d'un corps solide résultant de l'utilisation du fil à plomb. Ce mur tient bien son aplomb, a perdu son aplomb. Cette muraille, toute vieille qu'elle est, a bien gardé son aplomb, a conservé son aplomb.

D'APLOMB, loc. adv. Suivant la verticale. Ce mur est d'aplomb. La tour de Pise n'est pas d'aplomb. Par extension, Ce danseur retombe toujours d'aplomb. Se tenir bien d'aplomb.

APLOMB, par extension aussi, signifie, en termes de Dessin, Juste pondération des figures. Ses figures manquent d'aplomb. Cet artiste pèche par les aplombs.

On dit dans un sens analogue, en termes de Manège, Les aplombs d'un cheval.

En termes de Musique, il se dit de la Précision et de la rectitude de la mesure.

Il se dit figurément d'une Certaine assurance dans la manière de se présenter, de parler, d'agir. Ce jeune homme manque d'aplomb. Pour négocier de pareilles affaires, il faut avoir du sang-froid et de l'aplomb. Il a beaucoup d'aplomb. Cet acteur a de l'aplomb.

Synonymes et Contraires

aplomb

nom masculin aplomb
1.  Équilibre entre forces opposées.
3.  Hardiesse effrontée.
Traductions

aplomb

Aplomb, Sicherheit, Senkelaplomb, self‐assurance, nerve, poiseaplomb, gewicht, zelfbewustheid, zelfverzekerdheidשיווי משקל (ז)coraggio, disinvoltura, sicurezza (aplɔ̃)
nom masculin
1. assurance répondre avec aplomb
2.
droit mettre qqch d'aplomb

aplomb

[aplɔ̃] nm
(= équilibre) → balance, equilibrium
être d'aplomb [personne, corps] → to be steady (CONSTRUCTION) [mur] → to be plumb
(= confiance en soi) → self-assurance (péjoratif)nerve
Il ne manque pas d'aplomb! → He's got a nerve!