apostillé, ée

APOSTILLÉ, ÉE

(a-po-sti-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
À quoi une apostille a été mise.
Les placets étaient reçus par un maître des requêtes qui les rendait apostillés [VOLT., Louis XIV, 29]