apparence

apparence

n.f.
1. Aspect extérieur d'une chose ou d'une personne : Une villa de belle apparence
extérieur : Un enfant d'apparence chétive
2. Aspect immédiatement perceptible d'une personne, d'une chose qui correspond ou non à la réalité : Son discours avait toutes les apparences de la sincérité
air, dehors : Ne vous fiez pas aux apparences
à ce que vous voyez
Contre toute apparence,
contrairement à ce qui a été vu, pensé : Contre toute apparence, les cambrioleurs ne sont pas passés par la fenêtre.
En apparence,
extérieurement, d'après ce qu'on voit : En apparence, le problème était résolu
Sauver les apparences,
dissimuler ce qui pourrait nuire à la réputation ou aller à l'encontre des convenances : Elle cherche surtout à sauver les apparences
sauver la face
Selon toute apparence,
d'après ce qu'on voit, ce qu'on sait : Selon toute apparence, le suspect n'a pas quitté la ville.

APPARENCE

(a-pa-ran-s') s. f.
Ce qui apparaît d'une chose.
Il ne faut pas toujours juger sur les apparences [SÉV., 461]
L'apparence nous trompe, et je sais en effet.... [CORN., Héracl. IV, 6]
L'apparence t'abuse, il m'aime au fond de l'âme [ID., Sert. II, 3]
De votre changement la flatteuse apparence M'avait rendu tantôt quelque faible espérance [RAC., Bérén. V, 7]
Son esprit était éclairé d'une foi constante et inébranlable que les apparences humbles et pauvres ne pouvaient blesser [FLÉCH., I, 118]
Vous le pourriez avec d'autant plus d'apparence de raison que.... [FÉN., Tél. XX]
Non, non, vous vous laissez tromper à l'apparence [MOL., Tart. III, 6]
Elle donnerait au public quelques apparences en faveur du duc [HAMILT., Gramm. 8]
Absolument, belle apparence, belles apparences.
Dans le hameau, cette maison a quelque apparence [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Le règne de Dieu ne viendrait point avec apparence [FLÉCH., Serm. I, 20]
Il ne fallait que la revêtir [l'idolâtrie] de quelque apparence et l'expliquer en paroles dont le son fût agréable à l'oreille pour la faire entrer dans les esprits [BOSSUET, Hist. II, 12]
Sauver les apparences, ne laisser rien apercevoir de blâmable.
Pourvu qu'elles sauvent les apparences [MOL., Impr. 1]
Il tâche de sauver les apparences [BOSSUET, II, Pénit. 3]
Ils ne lui donneront un baiser de paix que pour sauver les apparences [MASS., Pass.]
Tous ceux qui ont passé le Styx après moi [Tatius], m'ont assuré que tu [Romulus] n'as pas même sauvé les apparences [de mon assassinat] [FÉN., XIX, 164]
Afin d'en sauver à tout le moins l'apparence.... vous direz .... que c'est la traduction d'une ode [BALZ., Liv. VII, lett. 27]
On garde encore à la vérité les apparences [MASS., Pardon.]
Forme, figure. Sous une apparence mortelle.
Marque, vestige. Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté.
Sans qu'il y ait jamais eu aucune apparence de danger [SÉV., 249]
Vraisemblance, probabilité.
Peut-être, et ce soupçon n'est pas sans apparence [CORN., Poly. III, 5]
Il y avait quelque apparence qu'il n'en était pas échappé [ID., Ex. du Cid.]
C'est elle dont je tiens cette haute espérance Qui flatte mes désirs d'une illustre apparence [ID., Pomp. IV, 3]
Croyais-tu que son cœur, contre toute apparence, Pour la persuader trouvât tant d'éloquence ? [RAC., Baj. III, 3]
.... Un roi qui naguère avec quelque apparence De l'aurore au couchant portait son espérance [ID., Mithr. III, 1]
....cette guerre, Arcas, selon toute apparence, Aurait dû.... [ID., Iph. I, 1]
Parmi tous ces discours dépourvus d'apparence [ROTR., Antigone, IV, 5]
Ils n'étaient pas moins en admiration de leur rétablissement fait contre toute apparence [BOSSUET, Hist. II, 5]
N'est-ce pas une témérité insupportable d'avancer des impostures si noires non-seulement sans la moindre preuve, mais sans la moindre ombre et sans la moindre apparence ? [PASC., Prov. 2]
Vous n'avez pu donner la moindre apparence à une accusation qu'il n'eût été permis d'avancer qu'avec des preuves invincibles [ID., ib. 16]
Je le quittai, et je ne vois guère d'apparence d'y retourner [ID., ib. 10]
Il va à droite et à gauche, selon qu'il y voit de jour et d'apparence [LA BRUY., 6]
Son voyage finira bientôt, selon toutes les apparences [ID., 223]
Je le croirais bien, il y a toutes les apparences du monde [MOL., Préc. rid. sc. 6]
Je vois trop d'apparence à tout ce qu'il a dit [ID., le Dép. I, 5]
Il n'y a nulle apparence à cela [ID., Préf. de Tart.]
On peut juger avec grande apparence Que.... [LA FONT., Rich.]
Je ne vois pas d'apparence qu'ils disposent de moi [HAMILT., Gramm. 8]
Selon les apparences, ils perdirent courage [FÉN., Tél. VI]
Il y a apparence que.
Il n'y aurait point d'apparence qu'un particulier fît.... [DESC., Méth.]
Il y a apparence que je me ressentirai de votre faveur [BALZ., Liv. VI, lett. 2]
Il y a de l'apparence que nous lui gagnerons son argent [HAMILT., Gramm. 3]
Il y a apparence qu'on ira voir cette personne [SÉV., 408]
Je la crois telle aujourd'hui qu'elle a toujours été, et il n'y a pas d'apparence qu'elle se perfectionne jamais... [DIDER., Lett. sur les sourds et muets]
Il n'y a pas d'apparence que je puisse vous voir sitôt [BOSSUET, Lett. Corn. 31]
Quelle apparence y avait-il qu'ils [les mages] demeurassent dans leurs palais, tandis que Jésus-Christ était dans sa crèche ? [FLÉCH., Serm. I, 208]
Quelle apparence y a-t il qu'on puisse les réduire et les ramener à Dieu [ses sens et ses pensées] quand on veut ? [ID., Panég. II, 239]
Il n'y a pas apparence de avec un infinitif.
Il n'y a point d'apparence d'être prodigue dans la pauvreté [BALZ., Liv. v, lett. 9]
Il n'y avait pas d'apparence d'abandonner mon ami dans un si grand accablement d'affaires [SCARR., I, 104]
Elliptiquement.
Mais l'apparence, ami, que vous puissiez lui plaire, Teint du sang de celui qu'elle aime comme un père ? [CORN., Cinna, II, 2]
Quelle apparence de pouvoir remplir tous les goûts ? [LA BRUY., Disc. sur Théophr.]
Quelle apparence de dire que je veux envoyer des troupes ? [FÉN., Tél. XI]
Quelle apparence qu'il vienne dans une île si éloignée ? [ID., ib. XI]
Quelle apparence de s'en prendre à un pécheur qui se repent ? [FLÉCH., Serm. I, 289]
Mais quelle apparence de m'étendre davantage sur un sujet où, si je veux me louer de votre bonté.... [PELLISSON, Disc. à l'Académie.]
Faux-semblant.
Ils couvrent leurs passions sous une apparence de piété [FLÉCH., Lam.]
Vices déguisés sous les apparences de la vertu [FÉN., Tél. III]
Allons chercher fortune autre part, je vois bien qu'on n'aime ici que la fausse apparence [MOL., Préc. rid. sc. 18]
En apparence, loc. adv. D'après ce qui paraît, ce qu'on voit. La condition la plus heureuse en apparence a ses amertumes.
Qu'elles le soient effectivement et non en apparence [BOSSUET, Polit.]
Du prince, en apparence, elle reçoit les vœux, Mais elle les reçoit pour les rendre à Roxane [RAC., Baj. I, 1]
Hermione, seigneur, au moins en apparence, Semble de son amant dédaigner l'inconstance [ID., Andr. I, 1]
Et qui croira qu'un cœur, si grand en apparence.... [ID., Brit. III, 6]
Si l'on guérit le mal, ce n'est qu'en apparence [CORN., Cid, II, 3]
En perspective, l'apparence d'un objet est le point par lequel on suppose que passe une ligne qui vient directement à l'œil.

REMARQUE

  • L'Académie dit : sous apparence de l'amitié. Cela ne paraît pas correct ; il faut, ou sous l'apparence de l'amitié, ou sous apparence d'amitié, ou sous une apparence d'amitié.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Se uns estranges areste en une vile un an ou deus, sans fere aparance de voloir y demorer [BEAUMANOIR, LVI, 3]
    En tel cas il poent estre prové à bastart par l'aparance du fet [, ib. XVIII, 14]
  • XIVe s.
    Et souffist parler de ceulx qui de prime face ont aucune apparence [ORESME, Eth. 1111]
  • XVe s.
    Et veulent dire les aucuns que ce dimanche, selon les apparences que on y vit depuis, le duc de Bretagne ot traité aux Anglois [FROISS., II, II, 215]
    Les apostres ne le doulz Jhesu Crist Ne porterent draps de grant apparance [E. DESCH., L'habit ne fait pas l'homme.]
  • XVIe s.
    Chose qui eust eu apparence [qui eût semblé vraie] en un autre siecle [MONT., I, 27]
    Ambassadeur par effect, mais par apparence homme privé [ID., I, 38]
    On peut dire avecques apparence que.... [ID., I, 121]
    Il n'y a pas grande apparence que cette isle soit ce monde.... [ID., I, 232]
    L'alteration des sainctes escritures est deffendue, non sans apparence [raison] [ID., I, 399]
    Cest argument certes a apparence ; neantmoins.... [LANOUE, 230]
    Le François est prompt d'embrasser les choses où il void quelque apparence d'y recevoir louange [ID., 235]
    Un autre dessein fut tenté par lui (qui ne fut non plus executé) auquel il y avoit, ce me semble, plus d'apparence [ID., 553]
    Tant en apparence qu'en effect [ID., 605]
    Il n'y a point d'apparence que je m'y doive fier [CARL., IV, 14]
    Que les affaires de la religion estoient beaucoup plus en apparence d'avoir pis qu'en esperance de mieux avoir [M. DU BELL., 185]
    Je porte la peine de ce que je ne suis pas beau filz ny homme de nulle apparence [AMYOT, Philop. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. apparencia, aparensa ; espagn. apariencia ; ital. apparenza ; du latin apparentia, de apparens, apparent.

apparence

APPARENCE. n. f. Ce qui paraît extérieurement. Belles apparences. Il ne faut pas se fier à l'apparence, aux apparences. Les apparences sont trompeuses. Je ne m'arrête point à l'apparence. Il l'a trompé sous apparence d'amitié, sous l'apparence de l'amitié. Abuser le monde par des apparences de piété. L'Église catholique enseigne que dans l'Eucharistie JÉSUS- CHRIST est réellement présent sous les apparences du pain et du vin. Ce château, cette maison a belle apparence, a beaucoup d'apparence.

Sauver, ménager les apparences, Faire en sorte qu'il ne paraisse rien au dehors qui puisse être blâmé ou condamné. C'est une femme galante, qui sauve les apparences du mieux qu'elle peut. Sacrifier les apparences, Se moquer du qu'en dira-t-on.

Il signifie quelquefois Marque, trace de quelque chose. Ils n'ont plus aucune apparence de liberté. Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté.

Il signifie encore quelquefois Désir de briller. Bien des gens se privent du nécessaire pour tout donner à l'apparence.

Il signifie encore Vraisemblance, probabilité. Quelle apparence y a-t-il que...? Il n'y a nulle apparence. Cela est hors d'apparence, sans apparence. Je n'y vois point d'apparence. Il a réussi contre toute apparence. Selon toute apparence, vous recevrez bientôt de ses nouvelles. Les apparences étant les mêmes de part et d'autre, on ne sait à quoi se décider. Il y a apparence, il y a quelque apparence, il y a grande apparence que cela arrivera. Il y a bien de l'apparence qu'il n'en savait rien.

EN APPARENCE, loc. adv. Extérieurement, autant qu'on peut en juger d'après ce qui paraît. En apparence ils sont bons amis, mais en réalité ils se détestent. Cet homme était calme en apparence. Je ne le crois sage qu'en apparence.

apparence

Apparence, Significatus, Significatio, Visus, huius visus, Specimen, Indicium.

Il y a peu d'apparence, Parum speciosa criminatio, B.

Apparence et enseigne restant de quelque chose, Vestigium.

Apparence de gloire, Species gloriae.

Grande apparence de verité, Probabilitas.

Il y a grande apparence, C'est grand signe, Magnum signum.

Petite apparence de ceste grande ville qui estoit autresfois, Magnae quondam vrbis tenue vestigium.

Les dauphins n'ont aucune apparence qu'ils ayent aucun flairement, Olfactus vestigia non habent delphini.

Quelque apparence d'edifice, Instar quoddam operis.

¶ De quelle apparence et stature est l'homme? Qua facie homo est?

L'homme est de sa nature de plus grande apparence, et plus honorable, que la femme, Maior dignitas est in sexu virili.

¶ De premiere apparence, Prima specie.

Ville d'apparence, ou de belle apparence, Praeclara in speciem.

¶ A fin que nulle apparence de jugement restast, Ne quod iudiciorum esset vestigium.

Il a apparence d'honnesteté, Habet speciem honesti.

Monstrer apparence, Speciem atque opinionem praebere.

apparence


APPARENCE, ou APARENCE, s. f. [Aparance, 3e lon.] 1°. Extérieur, ce qui paraît au-dehors. Belles aparences, les aparences sont trompeûses; il ne faut pas se fier à l'aparence ou aux aparences. "Cette maison a une belle aparence, mais le dedans est vilain. — Sauver les aparences, faire ensorte qu'une conduite irrégulière ne paraîsse pas au-dehors. — Aparence. Voy. Extérieur.
   En aparence, sous aparence, adverbes. Le 1er se dit sans régime. Voy. Aparemment; le 2d. régit le génitif avec l'art. indéfini de, quand aparence est sans article; et avec l'art. défini de le, quand aparence est précédé de l'article, sous aparence de dévotion, sous l'aparence de la dévotion. * L'Acad. dit sous aparence de l'amitié. Je crois qu'il falait dire, sous aparence d'amitié, ou sous l'aparence de l'amitié.
   2°. Il y a aparence, il est probable, vraissemblable. Il régit que, et l'indicatif, quand la phrâse est affirmative; et avec le subjonctif, quand le sens est négatif ou interrogatif. Avec la négation, on met ou l'on suprime la prép. d': "Il y a aparence qu'il se moque de nous, qu'il ne le fera pas: Il n'y a pas d'aparence, ou aparence qu'il vienne: y a-t-il aparence qu'il le fasse comme il le dit. Quelle aparence qu'il revienne sitôt?
   3°. Outre ce sens, qui est l'ordinaire, quelle aparence, ou il n'y a pas d'aparence, signifient, cela n' est pas prudent ou convenable. Alors ils régissent de et l'infinitif. "Quelle aparence de perdre un temps si considérable, sans aucun espoir de former la moindre entreprise. Prévot. Quelle aparance de dire que je veux envoyer des troupes à Ithaque pour rétablir Télémaque, pendant que Télémaque est engagé dans la guerre contre les Dauniens. Télém. "Il n'y a pas d'aparence de s'aller livrer entre les mains d' un ennemi, etc. Vertot. "Je ne sais où laisser tous ces présens; car, il n'y a pas d'aparence de les laisser ici: ils deviendroient bientôt la proie du premier passant. Mde. Dacier, Odyssée.

Synonymes et Contraires

apparence

Traductions

apparence

Aussehen, Schein, Anblick, Anschein, Ansehen, Augenscheinappearance, look, aspect, sight, view, guise, surface, resemblanceschijn, uiterlijk, voorkomen, aanblik, aanzien, air, verschijning, (uiterlijke) schijn, glimpהופעה (נ), היראות (נ), חזות (נ), חיצוניות (נ), מראה (ז), מראית (נ), פנים (ז״ר), קלסתר (ז), ראי (ז), תדמית (נ), הוֹפָעָה, חָזוּת, מַרְאֶה, מַרְאִית, קְלַסְתֵּר, תַּדְמִיתaparienciabentuk, ketampilanapparenza, parvenzaεμφάνισηaparênciaнаружность外觀 (apaʀɑ̃s)
nom féminin
ce que l'on voit changer d'apparence
selon ce qu'on voit

apparence

[apaʀɑ̃s] nfappearance
malgré les apparences → in spite of appearances, despite appearances
en apparence → apparently, seemingly