apparent, ente

APPARENT, ENTE

(a-pa-ran, ran-t') adj.
Visible, évident, manifeste. Des vices apparents. Bourgeon bien apparent.
Apparent et croyable attentat [ROTR., Bélis. IV, 1]
Il est apparent qu'ils [M. le duc du Maine et Mme de Maintenon] essuyèrent des scènes du roi [SAINT-SIMON, 364, 52]
Remarquable entre les autres. Il a la maison la plus apparente de la ville.
Une troupe de nymphes la vint recevoir jusque par delà le perron ; et après une inclination très profonde, la plus apparente lui fit une espèce de compliment [LA FONT., Psyché, liv. I, p. 35]
Substantivement. Les plus apparents, ceux qui occupent le principal rang.
Les plus apparents étaient de l'avis de Perdiccas [VAUGEL., Q.C. 573]
Spécieux.
Voilà ce qu'on pourrait dire de plus apparent pour soutenir cet état [BOSSUET, Lett. quiét. 12]
Qui n'est qu'en apparence. Un prétexte apparent. Une piété apparente. Le mouvement apparent du soleil autour de la terre. Le sens apparent de l'Écriture. En astronomie, le diamètre apparent d'un astre, l'angle sous lequel le diamètre en est vu. Hauteur apparente, hauteur au-dessus de l'horizon en ne tenant pas compte de la réfraction et de la parallaxe.
En jurisprudence, servitudes apparentes, celles qui s'annoncent par des ouvrages extérieurs, tels qu'une porte, une fenêtre, un aqueduc.

SYNONYME

  • APPARENT, VRAISEMBLABLE, PROBABLE, PLAUSIBLE. Ce qui est apparent a une certaine apparence en sa faveur. Ce qui est vraisemblable est conforme au train ordinaire des choses ; il n'y a ni contradiction, ni impossibilité. Ce qui est probable a en sa faveur un commencement de preuve positive. On voit que ces trois expressions désignent trois degrés croissants de crédibilité. Plausible signifie digne d'être applaudi, digne d'assentiment. Une opinion plausible, une excuse plausible, c'est une opinion, une excuse à laquelle nous devons ou pouvons acquiescer ; on voit que dans plausible on considère moins l'apparence, la vraisemblance ou la probabilité que l'effet que la chose plausible produit sur nous.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mal guerredon leur en fu aparant [, Ronc. p. 14]
    Va s'en la nuiz, li jors est aparanz [, ib. p. 24]
  • XIIIe s.
    Mais l'en puet tiex songes songier Qui ne sunt mie mençongier ; Ains sunt après bien apparant [, la Rose, 5]
    Je me puis bien fere partie de ce où je voi mon damace aparant [BEAUMANOIR, XII, 12]
  • XVe s.
    Ils cheminent par apparent ainsi que gens qui demandent bataille [FROISS., II, II, 66]
    Et ne veoient apparent de confort de nul costé [ID., I, I, 234]
    En vertu d'une procuration apparent suffisamment, qui là fut apportée de par le roi d'Angleterre [ID., I, I, 46]
    Et si aprochoit l'hiver, et si ils n'avoient encore fait nul fait d'armes, ni apparent n'estoit du faire [ID., I, I, 81]
    L'orgueil seroit si grand en toutes communautés que tous gentilshommes s'en douteroient, et jà en avoit-on vu l'apparent en Angleterre [ID., II, II, 203]
    Tousjours les sages veullent chercher quelque bonne couleur et ung peu apparente [COMM., III, 1]
    Et alloit ce pays en grant trouble, et a esté jusques icy et est apparent de faire.... [ID., VI, 3]
  • XVIe s.
    Il est mieulx deu aux plus apparents de se faire attendre [au rendez-vous] [MONT., I, 51]
    Une si grossiere et apparente ou ignorance ou couardise [ID., I, 56]
    Sans cause apparente [ID., I, 64]
    Les plus apparents de la court.... [ID., I, 110]
    Il avoit desjà pourveu au places où il estoit apparant que l'ennemy s'attaqueroit [M. DU BELL., 94]
    Il crea cent conseillers, les plus apparents et les plus gens de bien de la ville, lesquelz il appela Patriciens [AMYOT, Rom. 19]
    Il estoit apparent que le combat y seroit aspre et penible, à cause de la malaisance du lieu [ID., Rom. 27]
    Cela le rendit grandement, et non sans apparente raison, suspect d'avoir esté luxurieux [ID., Arist. et Caton comp. 12]
    Cberchant quelque occasion apparente de nous faire la guerre [ID., Lucull. 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Apparens, de apparere (voy. APPAROIR).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • APPARENT. Ajoutez :
  • Vraisemblable.
    Il n'est pas apparent [il n'y a pas d'apparence] que, venant tous les mercredis au marché, elle ne se fût pas avisée de venir chez moi demander son dû [J. J. ROUSS., Lett. à Mlle Duchesne, 16 janv. 1763]