appauvri, ie

APPAUVRI, IE

(a-pô-vri, vrie) part. passé.
Rendu pauvre. Un pays appauvri par la guerre. Ce ménage appauvri par la maladie de l'homme. Sol appauvri. Langue appauvrie.
L'âme raisonnable, née riche par les biens que lui avait donnés son auteur, et appauvrie volontairement pour s'être cherchée soi-même [BOSSUET, La Vallière.]
Le sang est appauvri, quand il est pâle et sans consistance, qu'il contient moins de globules et d'albumine. On appelle au contraire sang riche celui qui a une couleur vermeille et qui se coagule facilement.
Ils n'ont pour principe qu'un sang épuisé et appauvri [J. J. ROUSS., Ém. IV]