appel

appel

n.m.
1. Action d'appeler, d'inviter à venir ou à agir : Le chien répond à l'appel de son maître. Appel au secours cri exhortation, incitation demande, sollicitation
2. Action d'attirer qqn vers un lieu, un état, une activité : L'appel de la recherche scientifique attirance, attrait, fascination
3. Action de nommer successivement toutes les personnes d'un groupe pour vérifier leur présence : L'accompagnateur fait l'appel des touristes. Répondre à l'appel.
4. Action de téléphoner à qqn ; communication téléphonique : Il y a eu trois appels pour vous coup de téléphone
5. Recours ; voie de recours contre une décision de justice rendue en première instance : Faire ou interjeter appel d'un jugement. Jugement sans appel irrévocable
6. Convocation des jeunes gens d'un contingent au service national.
7. Appui d'un pied sur le sol, au terme de la course d'élan, et qui amorce le saut en hauteur, en longueur : Pied, jambe d'appel. Prendre son appel.
Appel d'air,
aspiration d'air qui facilite la combustion dans un foyer.
Appel du pied,
Fam. avance ou invite implicite : Le discours du Premier ministre est un appel du pied aux centristes.
Faire appel à qqn, qqch,
demander l'aide, l'appui, le concours de : Faire appel aux bonnes volontés solliciter

APPEL

(a-pèl) s. m.
Action d'appeler. Ce cri est un appel. Faire un appel à la générosité de quelqu'un, à la charité publique, l'invoquer, en réclamer des secours.
Vérification de présence obligée des membres d'une assemblée, d'un corps. Faire l'appel ; manquer à l'appel ; ne pas répondre à à l'appel. Appel nominal, appel des membres d'une assemblée délibérante, pour que chacun donne son vote. Fig.
Je vais faire le recensement de l'Amérique septentrionale : beaucoup de tribus manqueront à l'appel [CHATEAUB., Amér. 253]
Signal donné par la trompette ou le tambour pour assembler les soldats. On sonne à trois heures le premier appel.
Terme d'escrime. Attaque faite par un simple battement du pied.
Provocation en duel.
Je m'en pris à lui [au comte d'Harcourt] ; je lui fis un appel à la Comédie [RETZ, I, 3]
Cherchez si l'on vit un seul appel quand elle [Rome] était couverte de héros [J. J. ROUSS., Hél. I, 57]
Maintenant on emploie plus ordinairement cartel.
Terme de manége et de chasse. Appel de langue, action d'exciter un chien ou un cheval en donnant de la langue.
Manière de sonner du cor pour animer les chiens. En musique, appel de cors, traits de cors dans une symphonie qui offre quelque ressemblance avec les appels de chasse.
En termes de conscription, action d'appeler sous les drapeaux. On fera au mois de janvier prochain l'appel de la classe de cette année.
Terme de finances. Appel de fonds, demande du versement de nouveaux fonds à des actionnaires ou à des associés.
10° Terme de procédure. Recours à un juge supérieur. Cour d'appel.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [que] Il volge [veuille] doner wage e trover plege à persuir soun apel [, L. de Guill. 25]
  • XIIIe s.
    Par la cit d'Antioche font lor apel soner, Plus de soixante mil se courent adober [, Ch. d'Ant. V, 413]
    Qui veaut [veut] faire apeau de murtre, il doit savoir que est murtre [, Ass. de Jér. 85]
    Et il a grant difference entre les apiax qui sont fet des jugemens des baillis et les apiax qui sont fet des jugemens des homes [BEAUMANOIR, 30]
    Puisque la sentence est passée sans apel [ID., ib. XVIII, 16]
  • XIVe s.
    À son moustier revient li predons honnorés, Il a dit à son clerc : or tost l'apel sonnés [, Baud. de Seb. XII, 398]
  • XVIe s.
    Des sentences feut appellé par les parties condemnées : toutes feurent confirmées : les appeaulx renversez et à neant mis [RAB., Pant. III, 36]
    L'amende du fol appel [LOYSEL, 860]
    Ce qui est avoir mis tout l'avantage de l'appel [cartel] de mon costé [D'AUB., Vie, XLVII]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. APPELER.

appel

APPEL. n. m. Action d'appeler. Il n'a pas entendu votre appel. Ce cri est un appel. L'appel de la femelle pour faire venir le mâle. Il accourut au premier appel. Les paysans répondirent à l'appel du tocsin.

En termes de Chasse et de Manège, Appel de la langue, Action d'appeler, d'exciter un chien ou un cheval en donnant de la langue. Voyez LANGUE.

Il se dit aussi d'un Signal qui se fait avec le clairon pour assembler les soldats. Sonner un appel. On dit figurément dans un sens analogue Faire un appel aux armes. Répondre à l'appel de la patrie.

En termes d'Escrime, il signifie Battement du pied fait sur place pour commencer l'attaque.

Il se dit particulièrement de l'Action d'appeler à haute voix des personnes qui se doivent trouver à une revue, à une assemblée, etc., afin de s'assurer qu'elles sont présentes. Appel militaire. Ce soldat ne se trouva pas à l'appel. Cet ouvrier n'était pas à l'appel, il a été rayé. Répondre à l'appel. Manquer à l'appel. L'appel ne se fera que dans une heure. L'heure de l'appel. Il y a deux, trois appels par jour. Faire l'appel des jurés, des témoins, etc.

Appel nominal, Action d'appeler à haute voix chaque membre d'une assemblée parlementaire pour qu'il exprime son opinion ou donne son vote.

En termes de Palais, Appel d'une cause, Action d'appeler une cause pour qu'elle soit plaidée.

En termes de Recrutement, il signifie Action d'appeler sous les drapeaux. L'appel de cette classe n'aura lieu qu'à telle époque. Il n'y a point eu de réfractaires, tous les jeunes gens ont répondu à l'appel qui leur a été fait.

APPEL désigne aussi une Provocation en duel, un cartel. Faire un appel. Recevoir un appel. Les appels sont défendus comme les duels. On dit plus ordinairement CARTEL ou DÉFI.

En termes de Finance et de Commerce, Faire un appel de fonds, Demander de nouveaux fonds aux associés ou actionnaires d'une compagnie, d'une entreprise.

Faire un appel, faire appel à la générosité de quelqu'un, à la charité publique, etc., Demander des secours en argent à un individu, au public, etc.

Faire appel à ses souvenirs, Consulter sa mémoire, faire effort pour se rappeler quelque chose.

En termes de Procédure, il signifie Recours au juge supérieur, action d'appeler d'un juge subalterne à un juge supérieur. Acte d'appel. Causes et moyens d'appel. Griefs d'appel. Appel comme d'abus, Voyez APPELER. Appel principal. Appel incident. Fol appel. Par appel. Cour d'appel, tribunal d'appel. Juge d'appel. Interjeter appel. Juger sans appel. Il y a appel. L'appel d'un jugement. Le jugement dont est appel. En cause d'appel. La voie de l'appel. L'appel est généralement suspensif. L'exécution d'un jugement frappé d'appel est suspendue. Gagner, perdre un procès en appel. Aller en appel. Plaider en appel.

En termes d'Arts, Appel d'air se dit de l'Introduction dans un foyer d'un courant d'air en vue de la combustion.

appel

Appel devant aucun juge, Appellatio ad aliquem iudicem.

Appel au juge superieur, Prouocatio.

Causes d'appel, Certamen prouocatorium, Controuersia prouocatoria, Prouocationum causae.

Lettres pour mettre un appel au neant, Venia prouocationis circunscribendae.

Nonobstant appel, Prouocatione sublata.

Sans prejudice de l'appel, Sine captione prouocantis.

Le remede d'appel, Prouocationis auxilium.

Recourir au remede d'appel, Confugere ad aram prouocationis.

Relever son appel, Appellationem denuntiare.

Bien et deuëment relever son appel, Iusta prouocationum implere, Iusta appellatoria recte atque ordine peragere, Appellationem e formula denuntiare.

Convertir son appel en opposition par lettres Royaux, Prouocationem intercessione mutare, Prouocationem in intercessionem transcribere diplomatis venia.

Renoncer à son appel, Prouocationem remittere, Denuntiatam appellationem postea renuntiare.

appel


APPEL, ou APEL, s. m. [2e è moy.] 1°. Recours au Juge Supérieur. "Acte d' apel, relief d'apel; interjeter apel, relever son apel, juger sans apel, etc. = 2°. Défi, assignation pour se battre en duel: Faire un apel, recevoir un apel. "Les apels sont défendus comme les duels. = 3°. Action d'apeler à haute voix ceux qui doivent se trouver à une assemblée, à une revuë, à un payement public. "Être ou n'être pas; se trouver ou ne pas se trouver à l'apel, etc. = 4°. Signal qui se fait avec le tambour ou la trompette, pour assembler les soldats. "Batre l'apel.

Synonymes et Contraires

appel

nom masculin appel
1.  Invitation à venir.
2.  Action d'inciter à agir.
3.  Attirance pour quelque chose.
Traductions

appel

Ruf, Appell, Berufung, Aufruf, Namensaufrufroep, beroep, telefoongesprek, (op)roep, aantrekkingskracht, appel [jurisch], roeping, sein, teken, telefoontje, lokroep, oproep, appel, verzoekcall, appeal, roll-call, suction, roll callזימון (ז), ערעור (ז), קול קורה (ז), קריאה (נ), קְרִיאָה, עִרְעוּרvokohívásappello, chiamata, richiamochamada, chamamento, apeloκλήση, έφεση, έκκληση, προσκλητήριοзов, запрос, звонок по телефону, перекличкаاِسْتِئْناف, تَفَقُّدُ الـحُضُور, مُكَالَـمَةtelefonát, vyvolávání jmen, žádostappel, navneopråb, opkaldlista, llamada, llamamientohuuto, nimenhuuto, vetoomusapel, poziv, prozivanje呼び声, 懇願, 点呼간청, 전화, 점호anmodning, opprop, telefonsamtaleapel, rozmowa, sprawdzanie obecnościsamtal, upprop, vädjanการโทรติดต่อ, การขานชื่อ, คำขอร้องçağrı, rica, yoklamacuộc gọi, điểm danh, lời kêu gọi呼叫, 点名, 请求 (apɛl)
nom masculin
1. cri pour faire venir qqn un appel au secours
2. action de téléphoner recevoir un appel
3. demander de l'aide à qqn
4. action de demander à qqn de venir répondre à l'appel
5. fait de vérifier que tout le monde estprésent faire l'appel
6. droit demande de révision d'une décision de justice faire appel

appel

[apɛl] nm
(pour héler, demander de l'aide)call
répondre à l'appel de qn → to respond to sb's call
un appel au secours → a cry for help
un appel à l'aide → a cry for help
(téléphonique)call
indicatif d'appel → call sign
numéro d'appel → number
(pour exhorter ou inciter)call
appel aux armes → call to arms
appel à la rébellion → call to rebellion
produit d'appel (COMMERCE)loss leader
(pour une collecte)appeal
Ils ont lancé un appel pour venir en aide aux victimes → They launched an appeal to help the victims.
(nominal) (MILITAIRE)roll call (ÉDUCATION)register
faire l'appel (MILITAIRE) → to call the roll (ÉDUCATION) → to call the register
(= recrutement) (MILITAIRE)call-up
(DROIT) (après un jugement)appeal
faire appel → to appeal, to lodge an appeal
interjeter appel → to appeal, to lodge an appeal
sans appel (fig)final, irrevocable
(autres locutions) faire appel à (= invoquer) → to appeal to (= avoir recours à) → to call on (= nécessiter) → to call for, to require
appel d'air nm → in-draught (Grande-Bretagne), in-draft (USA)
appel de phares nm
faire un appel de phares → to flash one's headlights
appel d'offres nm (COMMERCE)invitation to tender