applaudir

(Mot repris de applaudirons)

applaudir

v.t. et v.i.
Battre des mains en signe d'approbation, de contentement ; faire une ovation à : Applaudir une chanteuse
acclamer, ovationner ; huer, siffler : Le public a applaudi à tout rompre.
v.t. ind. (à)
Manifester son approbation : Les journaux ont applaudi à cette initiative

s'applaudir

v.pr. (de)
Sout. Être content, se réjouir de qqch : C'est une décision dont je n'ai fait que m'applaudir
se désoler de

applaudir


Participe passé: applaudi
Gérondif: applaudissant

Indicatif présent
j'applaudis
tu applaudis
il/elle applaudit
nous applaudissons
vous applaudissez
ils/elles applaudissent
Passé simple
j'applaudis
tu applaudis
il/elle applaudit
nous applaudîmes
vous applaudîtes
ils/elles applaudirent
Imparfait
j'applaudissais
tu applaudissais
il/elle applaudissait
nous applaudissions
vous applaudissiez
ils/elles applaudissaient
Futur
j'applaudirai
tu applaudiras
il/elle applaudira
nous applaudirons
vous applaudirez
ils/elles applaudiront
Conditionnel présent
j'applaudirais
tu applaudirais
il/elle applaudirait
nous applaudirions
vous applaudiriez
ils/elles applaudiraient
Subjonctif imparfait
j'applaudisse
tu applaudisses
il/elle applaudît
nous applaudissions
vous applaudissiez
ils/elles applaudissent
Subjonctif présent
j'applaudisse
tu applaudisses
il/elle applaudisse
nous applaudissions
vous applaudissiez
ils/elles applaudissent
Impératif
applaudis (tu)
applaudissons (nous)
applaudissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais applaudi
tu avais applaudi
il/elle avait applaudi
nous avions applaudi
vous aviez applaudi
ils/elles avaient applaudi
Futur antérieur
j'aurai applaudi
tu auras applaudi
il/elle aura applaudi
nous aurons applaudi
vous aurez applaudi
ils/elles auront applaudi
Passé composé
j'ai applaudi
tu as applaudi
il/elle a applaudi
nous avons applaudi
vous avez applaudi
ils/elles ont applaudi
Conditionnel passé
j'aurais applaudi
tu aurais applaudi
il/elle aurait applaudi
nous aurions applaudi
vous auriez applaudi
ils/elles auraient applaudi
Passé antérieur
j'eus applaudi
tu eus applaudi
il/elle eut applaudi
nous eûmes applaudi
vous eûtes applaudi
ils/elles eurent applaudi
Subjonctif passé
j'aie applaudi
tu aies applaudi
il/elle ait applaudi
nous ayons applaudi
vous ayez applaudi
ils/elles aient applaudi
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse applaudi
tu eusses applaudi
il/elle eût applaudi
nous eussions applaudi
vous eussiez applaudi
ils/elles eussent applaudi

APPLAUDIR

(a-plô-dir)
V. n. Se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Battre des mains en signe d'approbation.
À son entrée tout le monde applaudit Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue [BOILEAU, Art p. I]
On ne le vit pas briguer des auditeurs pour lui applaudir [FLÉCH., II, 68]
Ainsi dit le renard, et flatteurs d'applaudir [LA FONT., Fabl. VII, 1]
Donner approbation.
Pourvu qu'on n'applaudisse pas à leurs crimes [MASS., Prosp.]
Il s'anéantit lui-même tandis que tout l'univers lui applaudit [FLÉCH., II, 115]
Va chercher des amis dont l'estime funeste Honore l'adultère, applaudisse à l'inceste [RAC., Phèd. IV, 2]
Et lorsqu'à mes désirs elle a feint d'applaudir [CORN., Nicom. IV, 5]
V. a. Accueillir par des applaudissements. Applaudir un orateur. Cette tirade fut applaudie.
Le public dédaigneux hait ce vain artifice ; Il siffle la coquette, il applaudit l'actrice [DORAT, la Déclamation, ch. I]
Tout le peuple à grands cris applaudit sa victoire [SAURIN, Spartac. II, 1]
Son armée à grands cris applaudit son courage [DELILLE, Én. X]
Fig.
Je dois de votre cœur me montrer satisfait, Et l'applaudir ici du beau choix qu'il a fait [MOL., Sganar. 21]
Ce sénat... Qui vient vous applaudir de votre cruauté [RAC., Bérén. V, 5]
Combien Bossuet n'eût-il pas applaudi l'instruction si sage et si touchante que notre jeune monarque adressa aux curés de son royaume ! [D'ALEMB., II, 291]
S'applaudir, v. réfl. Se vanter, se glorifier. Il est seul à s'estimer et à s'applaudir.
Un cœur noble est content de ce qu'il trouve en lui Et ne s'applaudit point des qualités d'autrui [BOIL., Épît. IX]
Se féliciter. Je m'applaudis du part que j'a pris. Il s'applaudissait d'avoir si bien deviné.
....Je m'applaudissais de retrouver en vous, Ainsi que les vertus, le cœur de mon époux [VOLT., Œdipe, IV, 4]
Son grand cœur s'applaudit d'avoir au champ d'honneur Trouvé des ennemis dignes de sa valeur [ID., Henr. ch. VIII]
Ma fille.... Peut-être s'applaudit des bontés de son père [RAC., Iphig. I, 1]
Laissez-le s'applaudir d'un triomphe frivole [ID., Esth. III, 2]
Je m'en applaudissais quand soudain Polyclète.... [CORN., Cinna, IV, 5]
Tandis que de leur rang l'inutile fierté S'applaudit d'une vaine et fausse égalité [ID., Sertor. II, 1]
Vis-tu ces temps d'innocence, Où, quand rien n'était maudit, Dieu, content de sa puissance, Fit le monde et s'applaudit ? [V. HUGO, Odes, IV, 9]

REMARQUE

  • 1. Faut-il dire : Ils se sont applaudi ou ils se sont applaudis de cette action ? Sans doute, on pourrait écrire, applaudir étant aussi verbe neutre, ils se sont applaudi, c'est-à-dire ils ont applaudi à eux, comme on écrit, ils se sont succédé. Mais une observation décide la question. L'usage ne permet pas : applaudir à quelqu'un d'une action ; mais il permet : applaudir quelqu'un d'une action. Par conséquent on écrira : ils se sont applaudis de cette action, c'est-à-dire qu'on accordera le participe avec le sujet.
  • 2. Les auteurs de synonymes ont essayé de trouver une différence entre applaudir, v. a. et applaudir v. n. disant qu'avec le premier c'est faire effectivement l'action propre, physique, marquée par le verbe ; et qu'avec le second, c'est, dans un sens étendu, moral, idéalisé, y adhérer, y donner assentiment. Les exemples qui sont ici rapportés montrent que cette distinction n'est pas réelle.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Thomas dist qu'il l'avoit frappé d'une fourche, combien que en verité il n'en feust riens ; mais le dist pour aplaudir et colourer son fait [DU CANGE, applausivus.]
  • XVIe s.
    Ceulx qui la laissent faire et qui lui applaudissent [MONT., I, 91]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. aplaudir ; ital. applaudire et applaudere ; du latin applaudere, de ad (voy. à) et plaudere (voy. PLAUSIBLE). La 3e conjugaison latine a été changée en 4e dans les langues romanes.

applaudir

APPLAUDIR. v. intr. Battre des mains en signe d'approbation. Dans les spectacles du cirque et du théâtre, le peuple romain marquait sa joie en applaudissant, en battant des mains. J'étais hier au spectacle, on applaudit beaucoup.

Il est aussi transitif dans ce sens, Applaudir une pièce. Applaudir les acteurs, les comédiens.

Il signifie aussi donner son complet assentiment à une chose, et, en ce sens, il est le plus souvent précédé de la préposition à. Applaudir à un projet. Applaudir à une proposition.

S'APPLAUDIR signifie Se vanter, se glorifier. C'est un homme vain qui s'applaudit sans cesse.

Il signifie plus ordinairement Se féliciter de quelque chose. S'applaudir d'un événement heureux. S'applaudir des bontés de quelqu'un, de son accueil. On s'applaudit du bon choix qu'a fait le gouvernement. Loin de me reprocher ces sentiments, je m'en applaudis. Il s'applaudit beaucoup de ce qu'il a dit, de ce qu'il a fait.

applaudir

Applaudir, Applaudere alicui.

applaudir


APPLAUDIR, ou APLAUDIR, v. n. [A-plodi, 2e dout.] On peut demander, je crois, pourquoi l'Acad. écrit apaiser, aplanir, aplatir avec un p, et applaudir, appliquer, etc. avec deux p. Il est difficile d'en deviner la raison. = 1°. Battre des mains en signe d'aprobation. Il régit la prép à des persones; aplaudir aux Comédiens, aux Acteurs. Il en est qui pensent qu'on dit également bien, tout le monde lui aplaudit, ou l'aplaudit. M. de Vailly le dit ainsi dans le Rich. Port. — L'Acad. ne met d'exemple de ce régime direct qu'avec aplaudir, signifiant aprouver. "Chacun l' a aplaudi de cette bonne action. Il a fait une harangue que tout le monde a aplaudie. — Les Poètes le font indifféremment actif ou neutre.
   Sifler la pièce, aplaudir à l'acteur.       Anon.
  Le public dédaigneux hait ce vain artifice:
  Il sifle la coquette, il aplaudit l'actrice.
Dorat.
2°. figurément, aprouver ce que fait ou dit une persone, et le marquer de quelque manière que ce soit. "Tout le monde aplaudit à cette proposition.
   3°. S'aplaudir se dit ou tout seul: "Il s' aplaudit continuellement lui-même: il est le seul à s' aplaudir; ou avec la prép. de devant les noms et les verbes. Quelle horreur de s'aplaudir de ses méchancetés, d'avoir brouillé toute une famille!

Synonymes et Contraires

applaudir

verbe applaudir
1.  Approuver entièrement.
anathématiser, blâmer, condamner, réprouver -littéraire: flétrir, vitupérer.
2.  Battre des mains.

applaudir (s')

verbe pronominal applaudir (s')
Traductions

applaudir

applaudieren, klatschen, Beifall spenden, Beifall klatschen, Beifall zollen, beklatschen, lobenapplaud, clap, acclaim, cheerapplaudisseren, toejuichen, klappen, adhesiebetuigen, adhesie betuigen, applaudiserenהיכה כף, הריע (הפעיל), מחא כף, תקע כף, הֵרִיעַ, מָחָא כַּףapploudiseeraplaudirχειροκροτώ, επικροτώ, ζητωκραυγάζωaplaŭdiaplaudir, vitorear, vivartaputtaa käsiään, taputtaatapsolapplaudire, battere le mani, acclamare拍手する, 拍手を送るapplaudereaplaudir, bater palmas, aprovar, louvar, bater palmaаплодировать, хлопатьapplådera, klappaalkışlamak, takdir etmek, alkışlanmakيُصَفِّقُtleskat, zatleskatklappepljeskati박수를 치다, 손뼉을 치다applaudere, klappeklasnąćปรบมือvỗ tay, vỗ tay tán thưởng鼓掌鼓掌 (aplodiʀ)
verbe intransitif
frapper ses mains l'une contre l'autre applaudir à la fin du spectacle

applaudir

[aplodiʀ]
vt → to applaud
vi
(au spectacle) → to applaud, to clap
(= approuver) applaudir à [+ décision] → to applaud