appliquer

(Mot repris de appliquâtes)

appliquer

v.t.
1. Mettre une chose sur une autre de façon qu'elle adhère : Appliquer du papier peint sur un mur
étendre, poser ; enlever, ôter : Appliquer de la pommade
2. Mettre en œuvre, en pratique : Appliquer une taxe sur les gains réalisés au casino
instituer ; supprimer : Le gouvernement applique une politique de rigueurPour mettre au pluriel, il suffit d'appliquer la règle
réaliser : Pour mettre au pluriel, il suffit d'appliquer la règle
3. Faire porter une action sur : Appliquer une peine sévère à un coupable
infliger : Elle lui appliqua une gifle retentissante

s'appliquer

v.pr. (à)
1. Être adapté à qqch : Cette campagne publicitaire s'applique bien à la situation
2. Apporter beaucoup de soin, d'attention à : Elle s'applique trop aux petites choses
S'appliquer à (+ inf.),
s'efforcer de faire qqch : Je m'applique à t'expliquer le fonctionnement de cette machine et tu n'écoutes pas
essayer de, s'évertuer à

appliquer


Participe passé: appliqué
Gérondif: appliquant

Indicatif présent
j'applique
tu appliques
il/elle applique
nous appliquons
vous appliquez
ils/elles appliquent
Passé simple
j'appliquai
tu appliquas
il/elle appliqua
nous appliquâmes
vous appliquâtes
ils/elles appliquèrent
Imparfait
j'appliquais
tu appliquais
il/elle appliquait
nous appliquions
vous appliquiez
ils/elles appliquaient
Futur
j'appliquerai
tu appliqueras
il/elle appliquera
nous appliquerons
vous appliquerez
ils/elles appliqueront
Conditionnel présent
j'appliquerais
tu appliquerais
il/elle appliquerait
nous appliquerions
vous appliqueriez
ils/elles appliqueraient
Subjonctif imparfait
j'appliquasse
tu appliquasses
il/elle appliquât
nous appliquassions
vous appliquassiez
ils/elles appliquassent
Subjonctif présent
j'applique
tu appliques
il/elle applique
nous appliquions
vous appliquiez
ils/elles appliquent
Impératif
applique (tu)
appliquons (nous)
appliquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais appliqué
tu avais appliqué
il/elle avait appliqué
nous avions appliqué
vous aviez appliqué
ils/elles avaient appliqué
Futur antérieur
j'aurai appliqué
tu auras appliqué
il/elle aura appliqué
nous aurons appliqué
vous aurez appliqué
ils/elles auront appliqué
Passé composé
j'ai appliqué
tu as appliqué
il/elle a appliqué
nous avons appliqué
vous avez appliqué
ils/elles ont appliqué
Conditionnel passé
j'aurais appliqué
tu aurais appliqué
il/elle aurait appliqué
nous aurions appliqué
vous auriez appliqué
ils/elles auraient appliqué
Passé antérieur
j'eus appliqué
tu eus appliqué
il/elle eut appliqué
nous eûmes appliqué
vous eûtes appliqué
ils/elles eurent appliqué
Subjonctif passé
j'aie appliqué
tu aies appliqué
il/elle ait appliqué
nous ayons appliqué
vous ayez appliqué
ils/elles aient appliqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse appliqué
tu eusses appliqué
il/elle eût appliqué
nous eussions appliqué
vous eussiez appliqué
ils/elles eussent appliqué

APPLIQUER

(a-pli-ké) v. a.
Mettre une chose sur ou contre une autre. Appliquer des échelles contre la muraille. Appliquer quatre fois des couleurs sur un tableau. Par extension, appliquer un coup de bâton sur la tête, frapper la tête avec un bâton. Appliquer un homme à la question, le soumettre aux tortures qu'on nommait la question.
Se servir de.... pour un objet déterminé. Il fallut appliquer à la maladie un nouveau traitement.
Les instruments de la nouvelle alliance sont des instruments du Saint-Esprit qui servent à nous appliquer la grâce [BOSSUET, Doctr. de l'Église, ch. 9]
N'attendez pas de moi de regrets ni de larmes, Un grand cœur à ses maux applique d'autres charmes [CORN., Pomp. v, 1]
Ils vous ont appliqué avec joie [comme remède] le sang de l'agneau [MASS., Résur.]
Il nous lave de nos souillures en nous appliquant le prix de son sang [MASS., Circ.]
Appliquer un système, une science, introduire dans la pratique les principes d'un système, d'une science. Appliquer une science à une autre, faire usage des principes d'une science pour en développer une autre. Appliquer l'algèbre à la géométrie.
Transporter à quelqu'un ce qui est dit d'un autre. Appliquer un vers à quelqu'un. Appliquer un proverbe à propos. Ne vous appliquez pas ce reproche.
Il s'applique à lui-même tout ce qui se dit [BOSSUET, Prédic. 2]
Pour appliquer cette parole à l'homme parfait [ID., Nouv. myst.]
Pour appliquer cette maxime à mon sujet [MASS., Parole.]
Attribuer, imputer. S'appliquer une qualité, un avantage. S'appliquer le nom de sage. Il s'appliquait les émoluments dus au travail d'autrui.
Mettre sous le coup de, infliger. On lui appliquera telle disposition de la loi. Le maximum de la peine lui fut appliqué.
Occuper fortement quelqu'un à quelque chose.
C'est ainsi qu'ils se donnaient mutuellement un repos qui les appliquait chacun tout entier à son action [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Un bon roi applique ses sujets à l'agriculture [FÉN., Tél. V]
On l'appliqua [St Benoît] à l'étude des lettres humaines pour polir son esprit [FLÉCH., Panég. I, 373]
Aussi à peine le premier homme fut-il sorti de ses mains, [que le créateur] l'appliqua à la culture de ce lieu de délices qui devait être sa demeure [MASS., Car. Vocation.]
En vain l'ordre de ceux qui ont droit de disposer de nous, nous y applique [à des fonctions qui nous déplaisent] ; on allègue mille prétextes de santé, d'insuffisance [ID., Conf. Zèle, vices.]
Absolument, exiger une grande attention. Les échecs appliquent beaucoup.
La vie de la cour est un jeu qui applique [LA BRUY., 8]
Appliquer son esprit, son attention à.
Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon ; mais le principal est de l'appliquer bien [DESC., Méth. 1]
Appliquer son esprit à la recherche de la vérité [, Port-Roy. Logique, 3e partie]
S'appliquer, v. réfl. Être appliqué, apposé sur. Les emplâtres qui s'appliquent sur la peau.
Apporter une attention soutenue.
À vous remettre bien je me veux appliquer [MOL., F. sav. III, 6]
Je me suis appliquée à chercher les moyens De lui faciliter tant d'heureux entretiens [RAC., Baj. IV, 4]
Achille seul, Achille à son amour s'applique [ID., Iphig. I, 2]
Tout mon cœur s'applique Aux soins de rétablir un jour la république [CORN., Sertor. III, 2]
Appliquez-vous, mes frères, à ces vérités importantes [MASS., Carême, Impénitence fin.]
Tous les citoyens s'appliquent au commerce [FÉN., Tél. III]
Quand on s'appliqua à regarder Mentor, on découvrit dans son visage je ne sais quoi de ferme et d'élevé [ID., Tél. VI]
Ne s'est-elle pas appliquée, en toutes rencontres, à conserver cette même intelligence entre la France et l'Angleterre ? [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
S'adapter, convenir à. Ce mot s'applique surtout à celui qui .... La clémence peut s'appliquer même aux innocents.
Ceci peut s'appliquer à la grandeur royale [LA FONT., Fab. III, 2]
10° S'adjoindre, se subordonner.
L'esprit d'égalité eût subsisté plus longtemps ; un citoyen se fût moins appliqué à un autre [ST-ÉVREM., II, 77]

REMARQUE

  • Quand appliquer signifie mettre une chose sur une autre, il régit la préposition sur : appliquer un emplâtre sur un mal. Quand il signifie faire toucher une chose à une autre, il régit la préposition à : il appliqua la coupe à ses lèvres.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et aussi ne voudrent il point que les diz biens fussent appliquez au commun proufit [BERCHEURE, f° 28, verso.]
    Et ne adaptoit pas chascun lores les sermens et ses lois à sa volenté par interpretation, aincès appliquoit ses meurs et ses condicions à ycelles [ID., f° 57, verso.]
    Il applique la diffinicion de vertu as autres particulieres vertuz et passions [ORESME, Eth. 33]
    Et pour ce applique il sa medecine selon la complexion de chascun singulier que il entent à garir [ID., ib. VII, 13]
    Quelles choses il convient apliquer à guarir le corps [ID., ib. 170]
    Election est desir appliquet à acceptacion ou execucion [ID., ib. 66]
  • XVe s.
    Avec lequel orfevre le suppliant s'applica [se prit] de paroles [DU CANGE, applicare.]
  • XVIe s.
    Une medecine faible et mal appliquée [MONT., I, 125]
    Il n'y trouva meilleur conseil que de s'appliquer du poison et de tuer ses jambes [ID., II, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Applicare, de ad, à, et plicare, plier (voy. PLIER). Bourguig. epliquai ; provenç. et espagn. aplicar ; ital. applicare. Au XVIe siècle, d'après Palsgrave, p. 23, on prononçait les deux p.

appliquer

APPLIQUER. v. tr. Mettre une chose sur une autre, soit pour qu'elle y demeure adhérente, soit pour qu'elle y laisse une empreinte, soit simplement pour qu'elle y touche. Appliquer des couleurs sur une toile. Appliquer une couche, deux couches de peinture. Appliquer un emplâtre sur l'estomac. Appliquer des ventouses. Appliquer un sceau, un cachet sur de la cire. Appliquer des filets d'or sur de l'ivoire. Une lame de métal qui s'applique exactement sur une autre. Appliquer de la broderie sur une étoffe. Appliquer une échelle à un mur. Appliquer un patron sur l'étoffe qu'on veut tailler. Appliquez votre main là-dessus. Appliquer sa bouche, ses lèvres sur un objet, pour le baiser. On dit par extension Appliquer un baiser.

Fig. et fam. Appliquer un soufflet, Donner un soufflet.

Appliquer son esprit ou simplement S'appliquer, Apporter une grande attention à quelque chose. Il s'applique uniquement à bien remplir les devoirs de sa place. On dirait qu'il s'applique à me contrarier. C'est un étourdi qui ne s'applique à rien. Absolument, Être appliqué, s'appliquer. Voyez comme il s'applique.

Adjectivement, Écolier appliqué, Ouvrier appliqué, Qui a l'habitude de porter son attention à tout ce qu'il fait.

APPLIQUER, pris au figuré, signifie Employer une chose dans les cas où il convient d'en faire usage. Appliquer un procédé. Appliquer un remède à une maladie. Ce procédé peut s'appliquer à telle opération.

Il se dit particulièrement en parlant d'une Loi, d'un principe, etc., dont on fait usage dans les cas auxquels ils conviennent ou semblent convenir, et des Comparaisons, des passages, des citations que l'on adapte à quelque sujet. Appliquer une loi à un cas particulier. Cette loi ne s'applique pas, ne peut s'appliquer au cas dont il s'agit. C'est un principe, une règle qu'il n'est pas toujours facile d'appliquer. Appliquer une peine à quelqu'un, à un délit. Appliquer une comparaison, un passage. On peut lui appliquer ce vers de Virgile. Cette maxime peut s'appliquer à divers sujets. Ce mot, cette phrase peut s'appliquer à telle chose. On dit de même Appliquer un nom, une dénomination, un mot, une phrase à une personne, à une chose.

Appliquer une science à une autre, Faire usage des principes ou des procédés d'une science pour étendre et perfectionner une autre science. Appliquer l'algèbre à la géométrie, l'astronomie à la géographie.

On dit de même Sciences pures et appliquées. Les sciences appliquées à l'industrie. Cours de chimie appliquée.

APPLIQUER signifie aussi Destiner, consacrer à un certain usage. Dans ce sens, on le dit surtout en parlant de l'Argent. Appliquer une somme d'argent à bâtir. Il applique une partie de son revenu à des oeuvres charitables. Il s'appliquait tous les profits de l'affaire. Il s'applique toutes les louanges qu'on donne à la valeur. Pourquoi s'est-il appliqué cette médisance? Un avare s'applique rarement ce qu'il entend dire contre l'avarice. Les portraits de la comédie ne doivent s'appliquer à aucun individu en particulier.

appliquer

Appliquer, Accommodare, Applicare.

Appliquer son esprit à quelque chose, Appellere animum ad aliquid, Animum alicui rei intendere, Animum adiungere, vel Conferre ad aliquod studium.

Appliquer et faire servir du sarment à faire une haye, Sarmenta ad sepem applicare.

s'Appliquer à escrire, Appellere animum ad scribendum.

s'Appliquer à gouverner la chose publique, Ad Remp. se accommodare.

Appliquer et employer toute sa cure et son soing au profit de la Republique, Conferre curas suas, et quicquid nobis est a Deo datum in Remp.

Il s'applique à Pompée, et ne bouge d'avec luy, Haeret Cn. Pompeio.

Il ne s'applique à rien faire, Nihil agit, Nullis occupationibus est implicitus, Nulla opera molitur.

Prendre ou appliquer à soy, Asciscere sibi.

Qui applique à soy le droit d'autruy, Interceptor litis alienae.

appliquer


APPLIQUER ou APLIQUER, v. a. [Apli-ke, tout bref.] 1°. Mettre une chôse sur une autre. "Apliquer des couleurs sur une toile, un emplâtre sur l'estomac, etc. = 2°. Adapter, faire convenir à... Apliquer une maxime, un passage, une comparaison à un sujet, à une persone, etc. = 3°. Aporter une grande attention à... Apliquer son esprit à la méditation, s'apliquer à l'étude, s'apliquer à bien faire. = 4°. Destiner, consacrer. Apliquer une somme d'argent à telle oeuvre de charité; à bâtir, à faire des réparations, etc.
   Rem. S'apliquer a le 2e et le 3e sens d'apliquer. Dans le 2d, le se est au datif: il s'est apliqué cette histoire (Sibi, à lui-même); il l'a prise pour lui; il a cru qu'on la disait pour lui: Et dans le 3e, se est à l'acusatif; il s' aplique (s'adone lui-même) à l'étude. — Voy. APPLICATION.

Synonymes et Contraires

appliquer

verbe appliquer
1.  Donner avec force.
2.  Mettre une chose sur une autre.
3.  Mettre en œuvre.
4.  Faire usage d'une faculté.

appliquer (s')

Traductions

appliquer

anwenden, anlegen, antun, anziehen, beifügen, benutzen, brauchen, gebrauchen, legen, setzen, stecken, stellen, verwenden, verwerten, anbringen, applizieren, auflegen, auftragen, verabreichenapply, attach, employ, lay down, make use of, place, practice, put, put down, put on, put onto, use, administer, enforce, implement, add, append, assign, lay, paste, set, turn to accounttoepassen, aandoen, aantrekken, aanwenden, aanzetten, benutten, doorvoeren, gebruiken, leggen, opleggen, plaatsen, steken, stellen, stoppen, voordoen, zetten, aanbrengen, intoepassingbrengen, in praktijk brengen, neerzetten, doen, in toepassing brengen, opbrengenהחיל (הפעיל), יישם (פיעל), יִשֵּׂם, הֵחִילaansit, aantrek, benut, benuttig, gebruik, omsit, opsit, plaas, sit, steek, toepasaplicar, collocar, emprar, ficar, gastar per l’us, posar, usar, utilitzaranvende, benytte, bruge, lægge, sætte, stille, tilbringealmeti, apliki, meti, surmeti, uziaplicar, colocar, emplear, hacer uso de, meter, poner, sobreponer, usarkäyttää, pannaalkalmaz, applikál, használ, rátesz, találkozikbrúka, leggja, nota, setjaapplicare, affigere, impiegare, mettere, ponere, usare, accoccareponere, utilegge, settekłaść, nałożyć, używaćacrescentar, aplicar, apor, colocar, despender, empregar, meter, pôr, por em prática, servir-se de, usar, vestiraplica, aşeza, depune, folosi, plasa, pune, se încălţaвладеть, поставить, ставитьanvända, begagna, bruka, lägga, sätta, ställakullanmakεφαρμόζω應用적용 (aplike)
verbe transitif
1. mettre en pratique appliquer de nouveaux tarifs
2. recouvrir de appliquer une crème sur la peau

appliquer

[aplike] vt
[+ lotion, crème] → to apply
appliquer qch sur → to apply sth to
[+ invention, méthode] → to apply
appliquer qch à → to apply sth to
[+ décision, mesure] → to implement; [+ loi] → to enforce
appliquer la loi → to enforce the law
[+ châtiment] → to give [aplike]
vpr/vi [élève] → to apply o.s.
s'appliquer à faire qch → to apply o.s. to doing sth
vpr/pass
(= concerner) s'appliquer à [loi, remarque] → to apply to
(= se mettre) s'appliquer sur [accessoire] → to fit over; [enduit, crème] → to be applied to