appointeur

APPOINTEUR

(a-poin-teur) s. m.
Celui qui arrange. Un appointeur de procès.
Ces plaintes n'étaient rien au prix de l'embarras Où se trouva réduit l'appointeur des débats ; Aucun n'était content ; la sentence arbitrale à nul des deux ne convenait [LA FONT., Fab. XII, 28]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Si se devoient assembler ces appointeurs en une chapelle [FROISS., I, VI, 4]
  • XVIe s.
    Comment Bridoye narre l'hystoire de l'appoincteur de procez [RAB., Pant. III, 41]

ÉTYMOLOGIE

  • Appointer.