apprivoiser

(Mot repris de apprivoises)

apprivoiser

v.t. [ lat. privatus, domestique ]
1. Rendre un animal moins sauvage, moins farouche : Ils ont réussi à apprivoiser un lionceau domestiquer, dresser
2. Rendre qqn plus sociable, plus docile : Elle a réussi à apprivoiser la nouvelle venue conquérir, gagner ; effaroucher, effrayer

s'apprivoiser

v.pr.
Devenir moins sauvage : L'ours s'apprivoise assez facilement.

apprivoiser


Participe passé: apprivoisé
Gérondif: apprivoisant

Indicatif présent
j'apprivoise
tu apprivoises
il/elle apprivoise
nous apprivoisons
vous apprivoisez
ils/elles apprivoisent
Passé simple
j'apprivoisai
tu apprivoisas
il/elle apprivoisa
nous apprivoisâmes
vous apprivoisâtes
ils/elles apprivoisèrent
Imparfait
j'apprivoisais
tu apprivoisais
il/elle apprivoisait
nous apprivoisions
vous apprivoisiez
ils/elles apprivoisaient
Futur
j'apprivoiserai
tu apprivoiseras
il/elle apprivoisera
nous apprivoiserons
vous apprivoiserez
ils/elles apprivoiseront
Conditionnel présent
j'apprivoiserais
tu apprivoiserais
il/elle apprivoiserait
nous apprivoiserions
vous apprivoiseriez
ils/elles apprivoiseraient
Subjonctif imparfait
j'apprivoisasse
tu apprivoisasses
il/elle apprivoisât
nous apprivoisassions
vous apprivoisassiez
ils/elles apprivoisassent
Subjonctif présent
j'apprivoise
tu apprivoises
il/elle apprivoise
nous apprivoisions
vous apprivoisiez
ils/elles apprivoisent
Impératif
apprivoise (tu)
apprivoisons (nous)
apprivoisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais apprivoisé
tu avais apprivoisé
il/elle avait apprivoisé
nous avions apprivoisé
vous aviez apprivoisé
ils/elles avaient apprivoisé
Futur antérieur
j'aurai apprivoisé
tu auras apprivoisé
il/elle aura apprivoisé
nous aurons apprivoisé
vous aurez apprivoisé
ils/elles auront apprivoisé
Passé composé
j'ai apprivoisé
tu as apprivoisé
il/elle a apprivoisé
nous avons apprivoisé
vous avez apprivoisé
ils/elles ont apprivoisé
Conditionnel passé
j'aurais apprivoisé
tu aurais apprivoisé
il/elle aurait apprivoisé
nous aurions apprivoisé
vous auriez apprivoisé
ils/elles auraient apprivoisé
Passé antérieur
j'eus apprivoisé
tu eus apprivoisé
il/elle eut apprivoisé
nous eûmes apprivoisé
vous eûtes apprivoisé
ils/elles eurent apprivoisé
Subjonctif passé
j'aie apprivoisé
tu aies apprivoisé
il/elle ait apprivoisé
nous ayons apprivoisé
vous ayez apprivoisé
ils/elles aient apprivoisé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse apprivoisé
tu eusses apprivoisé
il/elle eût apprivoisé
nous eussions apprivoisé
vous eussiez apprivoisé
ils/elles eussent apprivoisé

APPRIVOISER

(a-pri-voi-zé) v. a.
Rendre privé. Apprivoiser un lion. Apprivoiser des oiseaux.
Avec une lyre il apprivoisait les bêtes farouches [FÉN., Tél. VIII]
Fig.
Si les tigres les plus sauvages Enfin apprivoisent leurs rages [MALH., V, 23]
C'est un mérite que j'ai apprivoisé [SÉV., 308]
Le temps sait apprivoiser la bienséance [HAMILT., Gramm. 11]
Que faire pour apprivoiser une impertinente vertu ? [ID., ib. 9]
Et pour apprivoiser ce respect ennemi, Il faut qu'en dépit d'elle elle s'offre à demi [CORN., Othon, III, 1]
Il s'éloigne et reprend sa morne rêverie ; Mais la chanson du pâtre assis dans la prairie Apprivoisa du moins sa farouche douleur [LAHARPE, Épît. à M. le comte de Schowaloff]
Il parle, il adoucit la superbe Carthage, De sa puissante reine apprivoise l'orgueil [DELILLE, Én. I]
Au lieu d'apprivoiser ses mœurs, L'âge n'a fait qu'aigrir ses farouches humeurs [ID., Conversation, 2]
Familièrement, apprivoiser une femme, l'accoutumer à entendre qu'on lui parle d'amour.
Tout doucement il vous l'apprivoisa [LA FONT., Herm.]
S'apprivoiser, v. réfl. Devenir apprivoisé. L'ours s'apprivoise aisément.
S'accoutumer, se familiariser avec. S'apprivoiser avec le danger.
La raillerie a été le premier métier des sages, qui par là se sont apprivoisés avec le peuple [BALZ., liv. VI, lett. 5]
Ce qui nous paraissait terrible et singulier S'apprivoise avec notre vue, Quand ce vient à la continue [LA FONT., Fab. IV, 10]
Les grandes choses étonnent, et les petites rebutent ; mais nous nous apprivoisons avec les unes et les autres par l'habitude [LABRUY., 12]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les [bêtes d'] Evain assauvagissoient, Et les [celles d'] Adam aprivoisoient [, Ren. 99]
    C'est cil qui por aprivoisier Bat son chat et puis le rapele Por le lier à sa cordele [, la Rose, 9770]
    Li leus garous le fil le roi Acole de ses quatre piés ; Si est de lui aprivoisés [GUILL. DE PALERME, ]
  • XIVe s.
    Icelles bestes aprivoise l'en et attrait l'en par faire leurs plaisirs [, Ménagier, I, 6]
  • XVe s.
    Ne le laissiez reposer ne dormir Ne nuit, ne jour, s'il ne me fait hommaige, Aprivoisiez ce compaignon sauvaige [CH. D'ORL., 10]
    De ce faulx vilain aveugler, Dieu scet si j'en suis desireux ; Nul ne le peut aprivoiser [ID., Bal. 69]
  • XVIe s.
    J'envie ceulx qui sçavent s'apprivoiser au moindre de leur suitte [MONT., III, 278]
    Ils s'apprivoisent de luy obeïr [LA BOËTIE, 13]
    Nous appastons le cheval, dès lors qu'il est nay, pour l'apprivoiser à servir [ID., 29]
    Qui ne s'apprivoisent jamais de la subjection [ID., 43]

ÉTYMOLOGIE

  • À et un adjectif fictif privois, qui suppose un bas-latin privensis, dérivé de privus (voy. PRIVÉ) ; provenç. aprivadar ; Berry. appriver.

apprivoiser

APPRIVOISER. v. tr. Faire d'un animal sauvage un animal privé. Apprivoiser un lion. Il y a peu d'animaux farouches qu'on ne puisse apprivoiser. Apprivoiser des oiseaux.

Il signifie figurément Rendre quelqu'un plus doux, plus traitable. Apprivoiser un sauvage. C'était un homme peu sociable, on a eu bien de la peine à l'apprivoiser. Cet enfant était bien farouche, il s'est apprivoisé peu à peu avec nous.

S'apprivoiser avec le danger, avec le vice, S'accoutumer à la vue du danger, à l'exemple du vice.

apprivoiser

Apprivoiser, c'est à dire, Faire privé, Cicurare, Mansuefacere, Mulcere.

s'Apprivoiser, Mansuefieri, Mansuescere, Cicurari.

Les petis s'apprivoisent, Pulli deponunt ingenia syluestria.

On apprivoise les bestes sauvages par parler à elles, Mulcentur alloquiis ferae.

Qui apprivoise les bestes sauvages, Mansuetarius.

Apprivoisé, Cicur.

Bestes qui sont apprivoisées, Domita et condocefacta animalia, Cicurata.

apprivoiser


APPRIVOISER, ou APRIVOISER, v. a. [Apri-voa-zé, 3e br. 4e é fer.] Rendre doux et moins farouche. Au propre, il se dit des animaux; au figuré, des hommes. — En ce dernier sens, il se dit au réciproque pour, se rendre familier: s'aprivoiser dans une maison, avec les grands; ou sans régime: il commence à s'aprivoiser, à devenir plus sociable.

Synonymes et Contraires

apprivoiser

verbe apprivoiser
1.  Rendre un animal moins farouche.
assauvagir.
2.  Rendre quelqu'un plus doux.
Traductions

apprivoiser

zähmentame, domesticatetemmen, africhten, dresseren, mak/handelbaar makenתרבת (פיעל)malsovaĝigiaddomesticare, ammansiredomar馴服tämja (apʀivwaze)
verbe transitif
rendre moins sauvage apprivoiser un oiseau

apprivoiser

[apʀivwaze] vt → to tame