approbation

(Mot repris de approbations)

approbation

n.f.
Action d'approuver qqch, de consentir à qqch : Il hocha la tête en signe d'approbation acquiescement, assentiment accord, consentement, permission agrément, autorisation ratification, vote

APPROBATION

(a-pro-ba-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
Agrément, consentement. Donner son approbation à un projet. Avec votre approbation. La loi fut revêtue de l'approbation du sénat.
Jugement ou témoignage favorable. Ce discours eut l'approbation générale. Signes nombreux d'approbation. Approbation bruyante.
Ils recherchèrent l'approbation des Égyptiens [BOSSUET, Hist. III, 3]
L'approbation des hommes est quelque chose de forcé, et qui ne demande qu'à finir [FONTEN., Tournefort.]
L'injustice des hommes, toujours portés à ne donner leur approbation qu'aux succès [ID., Chazelles.]
Il est vrai que j'ai l'avantage de ne me point faire d'ennemis, et que tous mes ouvrages ont l'approbation des savants [MOL., Impr. 3]
Autorisation donnée par un censeur pour l'impression et la publication d'un livre. Avec approbation et privilége du roi.
Imprimée sans approbation ni privilége [PASC., Prov. 2]
La Sorbonne n'a pas voulu donner son approbation à mon livre [BOSSUET, Rép. Exp.]
Il était naturel de penser qu'Albani, devenu pape, ferait au moins contre les approbations données à Quesnel ce qu'on avait fait contre les approbations données à Sfondrate [VOLT., Louis XIV, Jansénisme.]
En termes de théologie, pouvoir qu'un évêque donne à un prêtre de prêcher et de confesser dans son diocèse.

SYNONYME

  • APPROBATION, SUFFRAGE. Celui qui donne son approbation à un homme, à une action, à un livre, fait quelque chose d'aussi favorable au fond, mais de moins éclatant dans la forme que celui qui donne son suffrage. L'approbation peut être tacite, le suffrage est manifeste.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pour donner quelque approbation [preuve] de leur chrestienté [CALV., 227]
    Après soupper pour recreation, Le roy voulut veoir l'approbation [la preuve] De la beauté de sa cité de Bresse [J. MAROT, V, 151]
    C'est une tacite approbation [aveu] du perissement de l'ame avecques le corps, lorsqu'ils se veulent à plein rassasier de biens terrestres, pour ce qu'ils ignorent les celestes [LANOUE, 501]

ÉTYMOLOGIE

  • Approbatio (voy. APPROUVER). Anciennement on a dit approuvement, et, si on avait formé un mot d'approbationem, il eût été aprovaison.

approbation

APPROBATION. n. f. Agrément qu'on donne à quelque chose. C'est une affaire faite, pourvu que le père et la mère y veuillent donner leur approbation. Autrefois les livres ne pouvaient être imprimés qu'avec l'approbation, que sur l'approbation des censeurs royaux. Un livre imprimé avec approbation et privilège. Je ne signerai pas sans votre approbation.

Il signifie aussi Jugement favorable qu'on porte de quelqu'un, de quelque chose. Il a l'approbation de tous les honnêtes gens. Il mérite l'approbation de tout le monde. Il a l'approbation générale, l'approbation universelle. Sa conduite a l'approbation de tous les gens de bien. Cette musique, ce tableau a l'approbation des connaisseurs.

approbation

Approbation, Approbatio, Comprobatio.

approbation


APPROBATION, ou APROBATION, s. f. [Aproba-cion, en vers, ci-on.] Agrément, consentement qu'on done à quelque chôse. "Le père et la mère donent ou refusent leur aprobation à ce mariage. = Il signifie aussi, jugement favorable et avantageux. "Avoir l'aprobation générale de tout le monde, des honêtes gens, etc.

Traductions

approbation

Zustimmung, Approbation, Beifall, Anerkennungapproval, approbation, endorsement, acclaim, favour, sanctiongoedkeuring, bijval, fiat, instemming, toestemming, erkenningגושפנקה (נ)aprobaciónaprovaçao, aprovaçãoέγκριση, επιδοκιμασίαapprovazione, ammissione, autorizzazione, beneplacito, consensoمُوافَقَةschválenígodkendelsehyväksyntäodobrenje承認승인godkjenningaprobataодобрениеgodkännandeการอนุมัติonaysự chấp thuận批准批准 (apʀɔbasjɔ̃)
nom féminin
fait d'être d'accord donner son approbation

approbation

[apʀɔbasjɔ̃] nfapproval
donner son approbation → to give one's approval
digne d'approbation [conduite, travail] → praiseworthy, commendable