aqueduc

(Mot repris de aqueducs)

aqueduc

n.m. [ du lat. aquae ductus, conduite d'eau ]
1. Canal aérien ou souterrain qui conduit l'eau d'un lieu à un autre.
2. Pont sur lequel passe ce canal.

aqueduc

AQUEDUC. n. m. Canal construit le plus souvent en maçonnerie, pour conduire de l'eau d'un lieu à un autre, malgré l'inégalité du terrain. Les Romains ont bâti un grand nombre d'aqueducs élevés sur des arches pour traverser les plaines. Les regards d'un aqueduc.

En termes d'Anatomie, il signifie, par analogie, Canal qui fait communiquer entre elles certaines parties de l'organisme. Aqueduc du vestibule, du limaçon (parties de l'oreille).

aqueduc


AQUEDUC, s. m. [Akeduk, 2e e muet.] M. de Wailly, dans le Rich. Port. met un acc. sur l'é aquéduc; l'Acad. ne met point d'accent. Rich. met aussi acqueduc, et dit qu'on écrit ce mot de l'une et l'autre façon. La 1re est aujourd'hui la seule qui soit en usage.] Canal pour conduire l'eau d'un lieu à un autre. Trév. L'Acad. ajoute, malgré l' inégalité du terrain, et cela distingue l'aqueduc, qui souvent est élevé sur terre, des conduits souterrains des eaux. "Les Romains ont bâti un grand nombre d'aqueducs. "Le fameux Pont du Gard n'est qu'un magnifique aqueduc pour conduire l'eau de l'autre côté de la rivière du Gard.

Traductions

aqueduc

aqueductaquaductאמת מים (נ), אַמַּת מַיִםakwaduktAquäduktυδραγωγείοakveduktoacueductoakvaduktivízvezetékvatnsleiðsla, vatnsveitubrúaquaeductusaquedutoakveduktacquedottoАкведуктakvaduktAkvæduktакведук (akədyk)
nom masculin
gros tuyau qui conduit l'eau

aqueduc

[ak(ə)dyk] nmaqueduct