aquilon

(Mot repris de aquilons)

aquilon

[ akilɔ̃] n.m.
Poét. Vent du nord borée

AQUILON

(a-ki-lon) s. m.
Le vent du nord.
Poétiquement. Tout vent violent et froid.
Tout vous est aquilon, tout me semble zéphyr [LA FONT., Fabl. I, 22]
Un rocher.... Défend aux aquilons d'en troubler le repos [de cet asile] [VOLT., Henr. I]
D'un souffle l'aquilon écarte les nuages, Et chasse au loin la foudre et les orages [RAC., Esth. III, 3]
[Hiver !] Ton aquilon qui murmure Ne peut troubler nos chansons [BÉRANG., Hiver.]
Le nord.
Portant ma vue, Du sud à l'aquilon, de l'aurore au couchant [LAMART., Méd. I, 1]
Fig.
Rappelez-leur que l'aquilon terrible De nos lauriers a détruit vingt moissons [BÉRANG., B. vieille.]
Mais ces hivers ont eu leurs jours de fête ; Tout ne fut pas aquilons et frimas [ID., Bonsoir.]
En termes de blason, têtes d'enfants joufflues, qui paraissent souffler avec violence.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tu formas aquilon, et tu creas la mer [, Psautier, f° 107]

ÉTYMOLOGIE

  • Aquilo, vent du nord ; provenç. aquilo, aguilo ; ital. aquilone.

aquilon

AQUILON. n. m. Vent du Nord. Le froid aquilon.

Poétiq., Les aquilons, se dit des Vents froids et orageux. La violence des aquilons. Les fougueux aquilons.

aquilon

Aquilon, c'est le vent de bise, Aquilo, Boreas.

aquilon


AQUILON, s. m. [Akilon, tout bref.] Vent du Nord. "Le froid aquilon. — Les Poètes apellent aquilons, tous les vents froids et orageux.

Traductions

aquilon

Aquilo