arêtier

arêtier

n.m.
Pièce de charpente formant l'arête d'un toit.

ARÊTIER

(a-rê-tié) s. m.
En charpente, les arêtiers sont des pièces de bois qui partent des angles d'un édifice, pour donner au toit la forme d'un pavillon.
Arêtier de plomb, nappe de plomb qui couvre les angles saillants et de réunion sur la hauteur des pans de comble.
Partie de pavé de forme triangulaire au droit d'un avant-corps, ayant un ruisseau de chaque côté. Le pavé qui se trouve à la rencontre des deux ruisseaux.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Sera tenu le dit fermier bailler et livrer pour les maisons et edifices de la dite eglise, arestiers et venneaulx [DU CANGE, aresta.]

ÉTYMOLOGIE

  • Arête.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARÊTIER. Ajoutez :
  • En taille des pierres, intersection plane de deux berceaux qui ont même plan de naissance et même montée.

REMARQUE

  • L'arêtier en charpente est mal défini : c'est une pièce de bois placée à l'intersection de deux combles de même hauteur formant un angle saillant.

arêtier

ARÊTIER. n. m. T. d'Architecture. Pièce de charpente qui forme l'angle saillant ou l'arête de la croupe d'un toit, d'un pavillon ou de toute autre espèce de comble.

Il se dit aussi d'une Lame de plomb qui recouvre les angles d'un comble ou d'une flèche.