arbitraire

(Mot repris de arbitraires)

arbitraire

adj.
1. Qui dépend de la seule volonté, du libre choix, qui n'est pas imposé de l'extérieur : Le choix du symbole représentant l'arobase est arbitraire conventionnel
2. Qui n'est pas conforme à la justice ; qui dépend du seul caprice de qqn : Procéder à des arrestations arbitraires injustifié, irrégulier ; légal despotique, tyrannique ; légitime
n.m.
Caractère de ce qui est arbitraire, dépend du bon vouloir ; autorité qui s'exerce sans limite ; autoritarisme.

ARBITRAIRE

(ar-bi-trê-r') adj.
Qui est produit par la seule volonté. La plupart des noms donnés aux choses ne sont pas des signes purement arbitraires.
Le choix de tous les individus possibles a été purement arbitraire à Dieu [FÉN., III, 81]
Qu'on soit juste, il suffit : le reste est arbitraire [VOLT., Loi nat. 2]
Il semble que le salut soit une chose arbitraire [MASS., Délai.]
L'ardeur de leurs disputes insensées et leur religion arbitraire est devenue la plus dangereuse de leurs maladies [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Qui est laissé à l'appréciation, à la décision du juge. Amende arbitraire. Peine arbitraire.
Despotique, qui n'a de règle que la volonté du prince et de ses ministres.
Le pontificat qu'il rend arbitraire [BOSSUET, Hist. II, 5]
Ne parlons pas des corruptions qu'on a honte d'avouer ; parlons de la lâcheté ou de la licence d'une justice arbitraire [ID., Le Tellier.]
Tant que la levée des revenus s'exigera par des voies arbitraires, il est impossible que les peuples ne soient exposés à un pillage universel répandu par le royaume [VAUBAN, Dîme, p. 165]
Ce rigide ennemi du pouvoir arbitraire [VOLT., Mort de Cés. I, 1]
S. m. Substituer l'arbitraire aux lois. Ce point de doctrine est au-dessus de l'arbitraire des conjectures.
Dons Quichottes de l'arbitraire, Allons, morbleu ! de la valeur [BÉRANG., Christophe.]
Les auteurs ont donné dans l'arbitraire [MONTESQ., Esp. X, 3]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mais quant ceste peine arbitraire On m'adjugea par tricherie [VILLON, Ballade de son appel.]
  • XVIe s.
    Lesquelles peines, par l'avis de tous les assistans, doivent estre arbitraires [, Coustumier génér. t. I, p. 473]

ÉTYMOLOGIE

  • Arbitrarius, de arbiter (voy. ARBITRE), provenç. arbitrari ; espagn. et ital. arbitrario.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARBITRAIRE. Ajoutez :
  • S. f.Terme de mathématique. Une arbitraire, une quantité que l'on détermine.
    L'astronomie, qui est maintenant un grand problème de mécanique dont les éléments du mouvement des astres, leurs figures et leurs masses sont les arbitraires, seules données indispensables que cette science doive tirer des observations [LA PLACE, Expos. IV, Préface]

arbitraire

ARBITRAIRE. adj. des deux genres. Qui est produit par la seule volonté de l'homme, sans avoir de règle ni de fondement naturel. La plupart des noms donnés aux choses sont des signes purement arbitraires.

Il signifie également Qui dépend du choix de chaque personne. L'Église n'a point décidé là-dessus, cela est arbitraire. La chose est arbitraire.

Il signifie spécialement Qui est laissé à la décision du juge. Amende arbitraire.

Il signifie aussi Qui n'a d'autre règle que la volonté, le caprice d'un maître. Une autorité arbitraire. Exercer le pouvoir arbitraire. Être victime d'ordres arbitraires. Une arrestation, une détention arbitraire. Un acte arbitraire.

Il s'emploie comme nom masculin avec le sens d'Actes de gouvernement où la volonté des personnes remplace celle de la loi. Les caprices de l'arbitraire. Il est victime de l'arbitraire.

arbitraire


ARBITRAIRE, adj. ARBITRAIREMENT, adv. [Arbitrère, trèreman; 3e è moy. et long, 4e e muet] Qui dépend de la volonté de chacun; qui n'est pas fixé par la Loi. "Il n'y a ni loi; ni décision là-dessus; la chôse est arbitraire. "Il y a des cas où les peines à infliger par les Juges sont arbitraires. — Pouvoir arbitraire: pouvoir absolu, qui n' a pas d'autre règle que la volonté du Souverain. — Arbitraire est quelquefois employé substantivement. "La Religion est au dessus de l'arbitraire des conjectûres. Anon. "On introduit, dans les Sciences et dans les Arts, le scepticisme et l'arbitraire, qui en sont toujours la ruine. L'Ab. de Fontenai.
   ARBITRAIREMENT; d'une manière arbitraire, et sans autre motif que la volonté. Trév. D'une façon arbitraire et despotique. Acad. Rich. Port. "Agir, gouverner arbitrairement. La définition de Trév. est aplicable à tous les cas; au lieu que le mot despotique ne convient qu'à gouverner, et ne convient pas toujours à agir, se conduire et autres verbes semblables.

Synonymes et Contraires

arbitraire


arbitraire

nom masculin arbitraire
Traductions

arbitraire

beliebig, eigenmächtig, willkürlich, arbiträr, launenhaft, unumschränkt, Willkür-, Willkürarbitrary, arbitrarily, arbitrarinesseigenmachtig, willekeurig, arbitrair, onrechtmatig, willekeurשרירות לב (נ), שרירותי (ת)arbitrariarbitraarbitrariomielivaltainentetszőlegesarbitrarioarbitrariusarbitrário, discrionárioαυθαίρετοςпроизволна任意vilkårlig임의의godtyckligпроизвольный (aʀbitʀɛʀ)
adjectif
injuste une décision arbitraire

arbitraire

[aʀbitʀɛʀ]
adjarbitrary
nm [décision, pouvoir, État] → arbitrary nature