arbitral, ale

ARBITRAL, ALE

(ar-bi-tral, tra-l') adj.
Prononcé par arbitres. Jugements arbitraux.
Ces plaintes n'étaient rien au prix de l'embarras Où se trouva réduit l'appointeur des débats ; Aucun n'était content ; la sentence arbitrale à nul des deux ne convenait [LA FONT., Fabl. XII, 28]
Le pape embrassa ce dernier avis, que confirma sa sentence arbitrale [SAINT-SIMON, 105, 122]

ÉTYMOLOGIE

  • Arbitralis, de arbiter (voy. ARBITRE)

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARBITRAL. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Par nostre sentence arbitrale (1306) [VARIN, Archives admin. de la ville de Reims, t. II, 1re partie, p. 56]
    Sachent tuit que comme Philippes Noel ayt esté condampnez par sentence arbitrele à aler, en non d'amende, à la mere ou cathedral eglise de la ville et cité de Toulouse la gaillarde (1370).... [ID., ib. p. 337]