arborer

(Mot repris de arbores)

arborer

v.t. [ it. arborare, dresser un mât ]
1. Hisser un drapeau, déployer une bannière : Les supporters arborent la bannière de leur équipe.
2. Porter qqch de façon à être remarqué : L'adolescent arbora fièrement sa casquette de marque américaine exhiber
3. Montrer ouvertement : Arborer ses opinions politiques afficher ; cacher, taire

arborer

(aʀbɔʀe)
verbe transitif
avoir sur soi de façon très visible arborer une médaille arborer un sourire radieux

arborer


Participe passé: arboré
Gérondif: arborant

Indicatif présent
j'arbore
tu arbores
il/elle arbore
nous arborons
vous arborez
ils/elles arborent
Passé simple
j'arborai
tu arboras
il/elle arbora
nous arborâmes
vous arborâtes
ils/elles arborèrent
Imparfait
j'arborais
tu arborais
il/elle arborait
nous arborions
vous arboriez
ils/elles arboraient
Futur
j'arborerai
tu arboreras
il/elle arborera
nous arborerons
vous arborerez
ils/elles arboreront
Conditionnel présent
j'arborerais
tu arborerais
il/elle arborerait
nous arborerions
vous arboreriez
ils/elles arboreraient
Subjonctif imparfait
j'arborasse
tu arborasses
il/elle arborât
nous arborassions
vous arborassiez
ils/elles arborassent
Subjonctif présent
j'arbore
tu arbores
il/elle arbore
nous arborions
vous arboriez
ils/elles arborent
Impératif
arbore (tu)
arborons (nous)
arborez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais arboré
tu avais arboré
il/elle avait arboré
nous avions arboré
vous aviez arboré
ils/elles avaient arboré
Futur antérieur
j'aurai arboré
tu auras arboré
il/elle aura arboré
nous aurons arboré
vous aurez arboré
ils/elles auront arboré
Passé composé
j'ai arboré
tu as arboré
il/elle a arboré
nous avons arboré
vous avez arboré
ils/elles ont arboré
Conditionnel passé
j'aurais arboré
tu aurais arboré
il/elle aurait arboré
nous aurions arboré
vous auriez arboré
ils/elles auraient arboré
Passé antérieur
j'eus arboré
tu eus arboré
il/elle eut arboré
nous eûmes arboré
vous eûtes arboré
ils/elles eurent arboré
Subjonctif passé
j'aie arboré
tu aies arboré
il/elle ait arboré
nous ayons arboré
vous ayez arboré
ils/elles aient arboré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse arboré
tu eusses arboré
il/elle eût arboré
nous eussions arboré
vous eussiez arboré
ils/elles eussent arboré

ARBORER

(ar-bo-ré) v. a.
Élever droit comme un arbre. Arborer la croix.
N'arboreront-ils point l'étendard de Pompée ? [CORN., Sert. I, 1]
Terme de marine. Arborer un pavillon, une flamme, les hisser, les déployer.
On a vu dix vaisseaux De nos vieux ennemis arborer les drapeaux [CORN., Cid, II, 7]
Fig. Arborer l'étendard de la révolte, se révolter contre l'autorité établie. Arborer le pyrrhonisme, se déclarer partisan du scepticisme.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toutes les dames de Burgos avoient arboré leurs plus beaux ornements.... [, Mém. sur Du Guesclin]
    Quand il met chemise à part pour s'arborer devant les dames tout nud en la place [D'AUB., Conf. I, 2]
    Enseignes arborées et le tambour battant [CARL., I, 16]
    Je n'avois leu [lu] arborer une enseigne, sinon aux ordonnances que fit l'amiral de Chastillon, exerçant lors la charge de colonel de l'infanterie [PASQUIER, Recherches, VIII, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Arbre.

arborer

ARBORER. v. tr. Dresser quelque chose droit comme un arbre. Arborer les enseignes. Arborer un étendard. Arborer les drapeaux. Arborer les couleurs nationales. Arborer la croix. On voit des drapeaux arborés à toutes les fenêtres pour la Fête Nationale.

Fig., Arborer l'étendard de la révolte.

En termes de Marine, Arborer un pavillon, une flamme, Les hisser et les déployer au vent.

arborer


ARBORER, v. a. Planter quelque chôse haut et droit à la manière des arbres. Acad. Élever, faire paraître une enseigne, un étendard, une croix. Rich. Port. La 1re définition avec le sens du mot, en indique l'origine. — Arborer un étendard, les enseignes, une croix, le pavillon, etc.
   Rem. L'Académie aprouva autrefois la critique de Scuderi, qui avait repris Corneille d'avoir dit: arborer ses lauriers: et la raison qu'elle en done, c'est qu'on ne peut pas dire arborer un arbre, et que ce verbe ne se prend que pour des chôses que l'on plante figurément en façon d' arbre, comme les étendards. Mais La Touche pense, avec raison, ce me semble, que cette expression de Corneille n'est pas blâmable, parce qu'elle est figurée, et que le Poète a voulu dire par-là, mettre des branches de laurier en manière d'étendards, pour signe de la victoire. J'ajoute, pour éclaircir la pensée de La Touche, que les lauriers, en ce sens, ne sont pas des arbres, mais des branches d'arbres, qui ne sont pas nécessairement élevées, et qu'on peut élever ou baisser à volonté. Ainsi arborer des lauriers, ce n'est pas arborer un arbre.
   ARBORER, au figuré, a le même sens qu'afficher, pris figurément: arborer le pyrronisme, l'impiété, est une des funestes modes de ce siècle. — Arborer, en ce sens, est plus noble qu'afficher.

Synonymes et Contraires

arborer

verbe arborer
Traductions

arborer

hoist, wear

arborer

inalberare

arborer

[aʀbɔʀe] vt → to bear, to display; (avec ostentation) → to sport