archer

(Mot repris de archers)

archer

n.m.
Tireur à l'arc.

archer

(aʀʃe) masculin

archère

(aʀʃɛʀ) féminin
nom
personne qui lance des flèches avec un arc les archers de l'armée au Moyen Âge

ARCHER

(ar-ché. L'r ne se prononce jamais ; au pluriel l's se lie ; des archers à cheval, dites des arché-z à cheval) s. m.
Soldat ou chasseur armé de l'arc.
Vous servirez d'abord comme simple archer parmi les Crétois [CHATEAUB., Mart. 179]
Cependant un sanglier, monstre énorme et superbe, Tente encor notre archer, friand de tels morceaux [LA FONT., Fab. VIII, 27]
Autrefois, officier subalterne de justice et de police.
Voilà dans quelle misère il m'a fallu travailler ; dans les transes d'un homme qui voit les archers à ses trousses [P. L. COUR., Lett. II, 32]
Francs archers, nom d'une milice qui avait été créée par Charles VII.
Archer d'armes, se disait de certains huissiers du palais qui portaient un arc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Outre [il] s'en passe le trait à un archier [, Ronc. p. 50]
    Li quatre sulement sunt en la sale entré ; E uns archiers Randulf, qu'il unt od els mené [, Th. le mart. 138]
    E li archier acuillirent Saül, sil nafrerent forment [, Rois, 118]
  • XIIIe s.
    Il avoit moult grant plenté de bonne gent et d'archiers et d'arbalestriers [VILLEH., LXIX]
    Li arcier commencierent à traire li uns aus autres [, Chr. de Rains, 26]
    Quiconques veut estre archiers à Paris, c'est à savoir feseres de ars, de fleiches et de arbalestes [, Liv. des mét. 260]
    Mès li archiers qui moult s'efforce De moi grever et moult se paine [, la Rose, 1768]
  • XVIe s.
    Cinq cens archers et tireurs de frondes [AMYOT, Pyrr. 31]
    Agesilaus, se voyant à son grand regret forcé de se partir de l'Asie, dit à ses amis, que le roy de Perse l'en chassoit hors avec trente mille archers, pource qu'en la monnoie de Perse il y a la figure d'un archer imprimée [ID., Artax. 27]
    Qu'eusseje fait ? l'archer estoit si doux, Si doux son feu, si doux l'or de ses nouds.... [RONS., 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Arc ; wall. airchi ; provenç. arquier ; ital. arciere.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARCHER. Ajoutez :
  • Au féminin, archère.
    Istar l'archère, avec son arc, son carquois et ses flèches, la déesse guerrière d'Ascalon ou celle de Carthage, sont filles ou plutôt sœurs d'une antique déesse tellurique, qui, après avoir personnifié les forces génératrices de la terre, devint divinité lunaire et planétaire [SOURY, le Temps, 21 août 1876, 2e page, 6e col.]

archer

ARCHER. n. m. Celui qui combattait avec l'arc. Archer à pied. Archer à cheval.

Francs archers, Nom d'une milice qui avait été créée par Charles VII.

Il désignait particulièrement Certains officiers subalternes de justice ou de police. Archer du grand prévôt. Archers du guet. Être poursuivi par les archers.

archer

Archer, Sagittarius, Arcitenens.

Archers de la garde, ou du corps, Laterones, Satellites, Custodes.

archer

Archer, m. acut. Est un mot derivé de ce mot arc, et signifie un qui tire et use de l'arc, soit en la guerre ou ailleurs, selon ce on dit, L'homme d'armes avoir tant d'archers. Et parce que les Rois et Princes souverains, et les prevosts de leurs hostels, pour la garde de leurs personnes, ou autrement, se servoient de gens portans arcs, on dit encores aujourd'huy, Archers de la garde, et Archers du Prevost de l'hostel, et Archers de telle ville, jaçoit qu'ils ne portent plus d'arcs, ains des hallebardes au lieu d'iceux. Et partant au lieu qu'anciennement ils eussent peu raisonnablement estre dits en Latin Sagittarij ou Arcubalistarij, on les pourroit à present appeler hastati, car quant à ce mot Spiculatores, il convient aux seuls cent gentils-hommes de la maison du Roy portans l'Espieu, et de les dire Laterones, ne Satellites, ne custodes, comme aucuns veulent, le premier d'iceux mots n'exprime l'energie du François Archer, le second ne le represente aucunement, et le tiers ne satisfait qu'à ceste adjection de la garde, quand on dit Archer de la garde, voyez Arc.

archer


ARCHER, s. m. [Arché, 2e é fer.] 1°. Homme de guerre, combattant avec l'arc. Il n'a plus d'Archers en France dans ce sens là; et l' on n'en parle plus que dans l'Histoire des anciens temps. = 2°. Petit Officier de Justice et de Police, employé, ou à saisir les malfaiteurs, ou à exécuter quelque ordre de la Justice ou de la Police. — Archers à pied, Archers à cheval. Ceux qui sont à cheval, s'apellent aujourd'hui Cavaliers de la Maréchaussée: ils sont enrégimentés, et s'offensent, avec raison, d'être apelés Archers. Ce nom, comme celui de Moine, autrefois noble et respecté, a été singulièrement avili.

Traductions

archer

archer, bowman

archer

阿徹

archer

Archer

archer

Archer

archer

Archer

archer

[aʀʃe] nmarcher