archidiacre

(Mot repris de archidiacres)

archidiacre

n.m.
Prélat responsable de l'administration d'une partie du diocèse, sous l'autorité de l'évêque.

ARCHIDIACRE

(ar-chi-di-a-kr') s. m.
Ecclésiastique investi par l'évêque de ses pouvoirs sur les curés de son diocèse. Crotté en archidiacre, ancienne locution proverbiale ; c'est-à-dire très crotté, parce que les archidiacres faisaient leurs visites à pied.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li arcediacnes dut les apeaus [appels] ainz oïr ; D'iluec durent avant à l'evesque venir, E puis à l'arcevesque, s'il nes poeit furnir [, Th. le mart. 60]
  • XIIIe s.
    Ou archediacre ou dien [doyen] [RUTEB., 229]
  • XVIe s.
    On commença de creer les archediacres, quand le bien fut augmenté [CALV., Inst. 861]
    Il y a en chacune eglise un evesque, un archeprestre, un archediacre [ID., ib. 897]

ÉTYMOLOGIE

  • Archidiaconus, de archi (voy. ARCHI) et diaconus (voy. DIACRE).

archidiacre

ARCHIDIACRE. n. m. Ecclésiastique pourvu d'une dignité qui lui donne quelque sorte de juridiction sur les curés d'un diocèse.

archidiacre

Archidiacre, Curio maximus, B.

archidiacre


ARCHIDIACRE, s. m. [Archi-dia-kre; dia ne fait qu'une syllabe; mais dans les mots précédens, il en fait deux: di-akoné, di-akona.] Celui qui est pourvu d'une dignité éclésiastique, qui lui done quelque sorte de Juridiction sur les Cûres de la campagne. C'est ordinairement la 2de dignité dans les Églises cathédrales. Il y a de ces Églises où il y a plusieurs Archidiacres, et plusieurs où l'Archidiacre est une dignité sans Juridiction.