ardoise

ardoise

n.f. [ mot gaul. ]
1. Roche schisteuse, gris foncé, se divisant facilement en plaques minces : Les toits d'ardoise des maisons bretonnes.
2. Tablette sur laquelle on peut écrire à la craie ou avec un crayon spécial appelé crayon d'ardoise : Les écoliers font leurs calculs sur une ardoise.
3. (Employé en appos.) Qui est d'une certaine nuance de gris : Des gants gris ardoise.
4. Fam. Somme due, crédit ouvert chez un commerçant : Avoir une ardoise chez le boulanger.

ARDOISE

(ar-doi-z') s. f.
Pierre d'un gris noir ou bleuâtre, qui sert à couvrir les maisons.
Dans la peinture en bâtiments, couleur composée avec du blanc et du noir.
En termes de marine, en ardoise, se dit des mantelets des sabords, quand ils ne sont ouverts ou relevés qu'à moitié.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ung cent d'erdoice [DU CANGE, ardesia.]
    Quand nous eusmes bien remiré l'eglise Clere com jour, et couverte de bise Pierre ardoise.... [CHRIST. DE PISAN, Dit de Poissy.]
  • XVIe s.
    Couleur d'ardoize, gris ramier, gris perlé.... [D'AUB., Faen. I, 2]
    Ils firent du pain de paille hachée et d'ardoise [ID., Hist. II, 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. ardesia, ardosia, ardesius lapis. Origine inconnue. Cependant il serait possible qu'il y eût là un radical celtique signifiant de couleur foncée : kymri, arddu, ardwn, très sombre ; ardenna, nom d'une vaste et sombre forêt des Gaules ; arduina, ardoina, surnom de Diane dans une inscription gauloise ; norm. ardenne, nom du bluet.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARDOISE. Ajoutez :
  • Plaque d'ardoise sur lequel on écrit avec un morceau d'ardoise taillé en crayon ; on s'en sert dans les écoles et dans le commerce.
    Fig. Compte ouvert dans un restaurant, chez un marchand, ainsi dit parce que le compte s'écrit sur une ardoise.
    L'aspirant était un ancien acteur.... on prétendait qu'il avait une ardoise au café voisin [A. VILLEMOT, le Temps, feuilleton, 29 nov. 1868]
    Toile d'ardoise, toile grise enduite d'un vernis à l'huile dans lequel entre de l'ardoise moulue.
    Toile d'ardoise et tableaux en toile d'ardoise... en vertu d'un arrêté du conseil fédéral du 15 fév. 1876, la toile dite toile d'ardoise est assimilée à la toile cirée commune, non imprimée, pour emballage [, Journ. offic. 2 mai 1876, p. 3044, 1re col.]

ardoise

ARDOISE. n. f. Espèce de pierre tendre, et de couleur bleuâtre, qui se sépare par feuilles et dont on se sert pour couvrir les maisons. Carrière d'ardoise. Ardoise fine. Grosse ardoise. Ardoise d'Anjou. Pavillon couvert d'ardoise. Un cent d'ardoises. Couvreur en ardoise. On écrit, on dessine sur l'ardoise.

ardoisé

ARDOISÉ, ÉE. adj. Qui tire sur la couleur d'ardoise. Une teinte ardoisée.

ardoise

Ardoise, Ardosia.

ardoise


ARDOISE, s. f. ARDOISÉ, ÉE, adj. ARDOISIèRE, s. f. [Ardoâ-ze, doazé, zée, ziè-re. 2e lon. au 1er, 3e lon. au 3e et 4e, é fer. au 3e, è moy. au 4e.] Pierre tendre et de couleur bleuâtre, qui se sépare par feuilles, et qui sert à couvrir les maisons, et à d'autres usages, comme pour y écrire, pour des cadrans, pour des tables, etc. — Ardoisé se dit de ce qui tire sur la couleur de l'ardoîse. — ARDOISIèRE est la carrière d'où l'on tire les ardoîses.

Traductions

ardoise

Schiefer, Schiefergestein, Schiefertafel, Tonschieferlei, leisteen, lei(steen), openstaande rekening, schuld, schalieslatepissarrabřidlice, sekeraardezopizarraardesia, lavagnaardósiaаспид, сланецσχιστόλιθοςارْدِوَازskiferliuskekiviškriljevacスレート슬레이트tavlełupekskifferกระเบื้องหินชนวนarduvazđá phiến石板板岩צפחה (aʀdwaz)
nom féminin
1. pierre qui sert à couvrir les toits un toit d'ardoise
2. petite plaque noire sur laquelle on écrit Le menu est inscrit sur l'ardoise.

ardoise

[aʀdwaz] nfslate