argent

argent

n.m. [ lat. argentum ]
1. Métal précieux blanc, brillant, qui peut être étiré sans se rompre.
2. Ce métal allié à du cuivre : Vaisselle d'argent. Une bague en argent.
3. Monnaie, en pièces ou en billets ; richesse qu'elle représente : Retirer de l'argent à la banque espèces, liquidités être riche
Argent de poche,
somme destinée à de petites dépenses personnelles.
D'argent,
qui, par sa couleur, rappelle l'argent poli : La mer a des éclats d'argent.
En avoir, en vouloir pour son argent,
en proportion de ce qu'on a déboursé ou de l'effort que l'on a fait.
Faire de l'argent,
s'enrichir : Un boursicoteur qui fait de l'argent.
Homme, femme d'argent,
qui aime l'argent, qui sait le faire fructifier.

ARGENT

(ar-jan) s. m.
Métal précieux de couleur blanche. Argent en lingot. Argent travaillé Argent monnayé. Blanc comme l'argent. Argent vierge ou natif, argent à l'état pur.
Monnaie faite de ce métal. Voulez-vous être payé en or, en argent, ou en billets de banque ? Argent blanc se dit dans le même sens.
Le comte d'Évreux encourut l'indignation des valets de la chambre : il paya en argent blanc ; ils s'offensèrent ; ils dirent qu'ils ne recevaient qu'en or [SAINT-SIMON, 190, 38]
Toute espèce de valeur en argent, en cuivre, en or ou en papier. Ils portaient de l'argent sur eux. Tu feras tenir à mon fils tout l'argent que tu jugeras à propos. Payer argent comptant. Vendre pour faire de l'argent. Avoir de l'argent, être en argent. Embarras ou manque d'argent. Il avait toute sa fortune en argent. Affaire ou discussion d'argent. Donner une forte somme d'argent. Prêter de l'argent. Acquérir à prix d'argent. Pour gagner de l'argent. Amour de l'argent.
On y fait des amis, mais peu d'argent en bourse [RÉGNIER, Sat. XII]
Cet homme dont l'argent se rouille presque dans les coffres où il va croissant en se multipliant par les usures [FLÉCH., Serm. II, 79]
Delphes a pu vous faire une fausse réponse, L'argent peut inspirer la voix qui les prononce [les oracles] [CORN., Œdipe, III, 5]
Il a beaucoup d'argent, il a de la fortune. L'argent du jeu, argent gagné ou consacré au jeu. Argent mignon, celui qu'on destine à des achats ou à des dépenses de fantaisie. Avoir de l'argent frais, se dit de l'argent qu'on vient de gagner ou de recevoir. Argent courant, espèces ayant cours. Argent mort, argent qui dort, argent qui ne rapporte point d'intérêts. Familièrement. Pour son argent ; il en veut pour son argent ; c'est-à-dire, puisqu'il a fait une dépense, puisqu'il a pris une peine, il veut en être récompensé.
Je me veux réjouir pour mon argent [SÉV., 404]
Faire argent de tout, utiliser tout.
Il ne vous fallait [Mazarin] que des trafiquants qui vous fissent argent de tout [FÉN., XIX, 426]
Hé ! quel expédient trouver ? Nous avons fait argent de tout ; les revenus sont touchés d'avance [REGNARD, Retour impr. sc. 4]
Payer argent sec, argent bas, argent sur table ; c'est-à-dire, payer argent comptant. Fig. Prendre quelque chose pour argent comptant, pour bon argent ; croire trop légèrement à une chose.
Le stratagème Que le mari prit pour argent comptant [LA FONT., Berc.]
Tu prends pour de bon argent ce que je viens de dire [MOL., Fest. V, 2]
Fig. Aller bon jeu, bon argent ; c'est-à-dire, agir franchement, de bonne foi, sans arrière-pensée. Jouer bon jeu, bon argent ; jouer avec la condition de payer sur-le-champ. Mettre argent sous corde, jouer argent comptant, locution tirée du jeu de paume, l'enjeu se déposant sous la corde qui sépare les deux parties du jeu. Point d'argent, point de Suisse ; rien pour rien.
Point d'argent, point de suisse ; et ma porte était close, [RAC., Plaid. I, 1]
Cette locution vient des troupes suisses que les gouvernements étrangers obtenaient à prix d'argent. Avoir le drap et l'argent, garder la marchandise et le prix, locution tirée de la farce de Patelin. Mettre de bon argent contre du mauvais, faire des avances, des frais dans une affaire qui ne promet guère de profit. C'est de l'argent en barre, se dit d'une marchandise d'un débit prompt et facile Un bourreau d'argent, homme prodigue et dépensier. Je ne sais de quelle couleur est son argent, je n'ai jamais reçu d'argent de lui. L'argent est court chez lui, sa bourse est vide.
Tu diras qu'aux coffres du roi L'argent est court, comme chez moi [BOISROBERT, t I, Ep. 12]
Il est chargé d'argent comme un crapaud de plumes ; c'est-à-dire, il n'a pas le sou.
D'argent, de couleur blanche. La lune jetait un voile d'argent sur la campagne.
Le temps, qui toujours marche, avait pendant deux nuits Échancré selon l'ordinaire De l'astre au front d'argent la face circulaire [LA FONT., Fabl. XI, 6]
Adjectivement.
Les arcades étaient ornées de cinq cents girandoles vertes et argent [VOLT., Louis XIV, 25]
En cet emploi argent est invariable.
En chimie, argent vif ou vif-argent. Le mercure était autrefois appelé ainsi à cause de sa ressemblance avec l'argent, et de la vie que sa fluidité semble lui donner. Argent corné ou lune cornée d'argent, chlorure d'argent, qui, chauffé, se fond, et par refroidissement se prend en masse cornée. Dans l'ancienne chimie l'argent se nommait lune. Argent fulminant ou ammonium d'argent, produit qui a la propriété de faire explosion au moindre frottement.
En termes de blason, un des métaux employés dans les armoiries ; il est représenté par de l'argent ou simplement par du blanc. Cette maison porte d'argent au lion de sable.

PROVERBES

  • Argent comptant porte médecine ; c'est-à-dire avec l'argent comptant on lève bien des difficultés.
  • Il en dit bien d'autres dont il ne prend point d'argent ; c'est-à-dire il dit bien des choses avec peu de fondement.
  • Qui a de l'argent a des pirouettes ; c'est-à-dire quiconque est riche a tout ce qu'il désire.
  • Argent fait perdre les gens ; c'est-à-dire il est la cause de mauvaises actions.
  • Argent fait rage, amour, mariage ; c'est-à-dire argent fait tout
  • Le terme vaut l'argent ; c'est-à-dire avoir du temps pour payer équivaut à avoir de l'argent.

HISTORIQUE

  • Xe s.
    Ne por or, ned argent, ne paramenz [parures] [, Eulalie]
  • XIe s.
    E il averat demi marc en argent vailant [, Lois de Guill. 18]
    D'or et d'argent quatre cenz muls chargez [, Ch. de Rol. III]
  • XIIIe s.
    Je ne pris [prise] riens ne beauté ne jouvent, Or ne argent ne chose que je voie [, Anonyme, dans Couci]
    Chevaus, or et argent leur fist on presenter [, Berte, III]
    Nus des mestres ne des ouvriers du mestier dessus dit ne puent ne ne doivent jouer aux dez à argent sec [, Liv. des mét. 351]
  • XIVe s.
    Il superhabundent en despendant l'argent en choses où il n'appartient [ORESME, Eth. 113]
    À raençon est pris qui disoit ; j'ai argent ; Car li poures tous dis fine mauvaisement [, Guesclin. 21241]
    Mauvais est li argens, c'est legier à prouver, Qui ne poet au besoing son maistre rachater [, Baud. de Seb. VIII, 504]
  • XVe s.
    [Les flatteurs des rois] En decevant pour leur argent attraire, Leur consentent ordure et lascheté [E. DESCH., Ce qui est necessaire aux rois.]
    Et quiconque la barguignoit, il avoit aussi bien à creance qu'à argent sec [comptant] [LOUIS XI, Nouv. XCI]
  • XVIe s.
    Il fit argent de tout pour la redemption et nourriture des poures [CALV., Instit. 862]
    Il appauvrit et espuisa la ville de Rome d'or et d'argent [AMYOT, Sylla et Lysand. 5]
    Quand on leur demandoit un si grand argent, ilz se courroussoient et se mutinoient [ID., Anton. 75]
    Il y eut un de ses amis qui luy demanda de l'argent : il commanda tout aussi tost à son argentier qu'il luy en baillast [ID., Alex. 83]
    Il est serf de l'argent [il est avare, avide] [H. EST., Précell. p. 76]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, ergeint ; génev. ergent ; provenç. argent ; ital. argento ; de argentum ; osque, aragetud, à l'ablatif ; grec; zend, erezata (avec 2 e brefs). Burnouf pense que ces mots supposent un radical arj, signifiant blanc et se trouvant aussi dans le sanscrit, arjuna, qui a le sens de blanc, et dans le grec blanc.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARGENT. Ajoutez :
  • En avoir pour son argent, payer bon marché une chose qui, en effet, n'a pas une grande valeur.
    Si on livre, en Angleterre, des produits à bon marché, l'acheteur en a, comme on dit vulgairement, pour son argent [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. II, p. 4]
    Arbre d'argent, le protea argentea, au Cap de Bonne-Espérance [BAILLON, Dict. de bot. p. 247]
    Argent gris, sorte d'ivoire.
    L'ivoire qui vient d'Ambriz, de la rivière du Gabon et des postes situés au sud de l'Équateur est appelé argent gris ; il conserve sa blancheur quand il est exposé à l'air, ce que ne font pas les autres ivoires.... c'est la qualité la plus recherchée... [, Journ. offic. 23 juill. 1875, p. 5758, 2e col.]

argent

ARGENT. n. m. Métal précieux, de couleur blanche, qui est très ductile et inaltérable dans l'oxygène et l'air atmosphérique à la température ordinaire. Mine d'argent. Barre, lingot d'argent. Argent en barre, en lingot. Fondre, travailler de l'argent. Argent monnayé. Argent bruni. Argent à tel ou tel titre. Médailles, pièces d'argent. Feuille d'argent. Vaisselle, flambeaux d'argent massif. Toile, dentelle, passement d'argent. Chlorure d'argent. Dans le langage vulgaire, on nomme Vif- argent, Le mercure.

Il se dit particulièrement de la Monnaie faite de ce métal. Voulez-vous être payé en or ou en argent? On a battu cette année à la Monnaie tant de millions en argent et tant en or. On dit quelquefois Argent blanc, dans le même sens. Tout son remboursement lui a été fait en argent blanc.

Il se dit aussi, en général, de Toute sorte de monnaie d'or, d'argent, ou de quelque métal que ce soit, et, par extension, du papier monnaie. L'argent du Trésor. L'argent du fisc. L'argent des particuliers. Payer en argent comptant, argent comptant. Avoir de l'argent en bourse, en caisse, dans le commerce, à la Banque. Prendre de l'argent à intérêt. Prêter de l'argent. Emprunter de l'argent. Placer son argent. Toucher de l'argent. Tirer de l'argent de quelqu'un. Amasser de l'argent. Faire argent de tout. Il a si fort envie de vous payer qu'il vend ses meubles pour vous faire de l'argent. Avancer de l'argent. Fournir de l'argent. Dépenser son argent mal à propos. Manger son argent en débauches. Prodiguer l'argent. Semer l'argent. Perdre son argent au jeu. Voler de l'argent à quelqu'un, lui voler son argent. Aimer l'argent. Être âpre à l'argent. Courir après l'argent. Courir après son argent. Être court d'argent. Attendre, languir après son argent. L'argent s'en va vite, file vite. Quand on voyage, il faut avoir toujours l'argent à la main. Faire tout à force d'argent. Travailler pour de l'argent. Ne rien faire que pour de l'argent. Entre gens d'honneur la parole vaut l'argent.

Argent du jeu, Argent gagné au jeu. Argent de jeu, Argent destiné au jeu. Argent des cartes, Argent donné pour les cartes fournies aux joueurs. Argent de poche, Argent pour les dépenses courantes.

Fam., Argent mignon, Argent qu'on a mis en réserve et qu'on peut, sans se gêner, employer en dépenses superflues.

Fam., Payer argent sec, argent sur table, Payer comptant.

Fig. et fam., Prendre quelque chose pour argent comptant, Croire trop facilement ce qu'on nous dit, faire trop de fond sur de simples apparences.

Jouer bon jeu, bon argent, Jouer sérieusement et avec l'obligation de payer sur-le- champ.

Fig. et fam., Y aller bon jeu, bon argent, Agir en toute simplicité et bonne foi. Se mettre tout entier dans ce qu'on fait.

Fig., C'est de l'argent en barre, se dit d'une Marchandise qui est de bon et prompt débit; ou d'un Effet qui vaut autant que l'argent comptant. C'est argent perdu, autant d'argent perdu, se dit d'un Argent dépensé pour une affaire qu'on ne croit pas devoir réussir. C'est de l'argent mort, se dit de l'Argent qui ne porte aucun profit, aucun intérêt. C'est de l'argent frais, se dit d'un Apport d'argent qui augmente réellement l'avoir d'un particulier, d'une banque, d'un État.

Fig., En avoir pour son argent, Trouver dans une chose l'équivalent de ce qu'elle a coûté.

Prov. et fig., Point d'argent, point de Suisse, On ne fera rien sans être bien assuré du paiement, ou On n'aura point de secours des gens dont on parle, si l'on n'est pas en état de les payer.

Fig. et fam., C'est un bourreau d'argent, un vrai bourreau d'argent, C'est un homme excessivement prodigue. On dit dans le même sens L'argent lui coule entre les doigts.

ARGENT, en termes de Blason, désigne Un des métaux employés dans les armoiries et qu'on représente par de l'argent, ou simplement avec du blanc. Cette maison porte d'argent au lion de sable.

Il s'emploie quelquefois pour signifier De couleur d'argent. L'astre au front d'argent, La lune. Les murs sont couverts d'un revêtement vert et argent.

argent

Argent, Pecunia, argentum, les Alquemistes appellent l'argent lune.

Argent trespur et bien affiné, Argentum pustulatum.

Argent monnoyé, Argentum, Nummus argenteus.

Vif argent, Argentum viuum.

Argent duquel on n'a rien osté, Argentum incolume.

Argent assigné, Pecunia attributa.

Argent qu'on a de rente et revenu, Pecunia vectigalis.

Argent prins à interest, ou perte de finance, Circunforaneum aes.

L'argent qu'on recueille des despouilles des ennemis, Pecunia praedacea.

Argent denié par serment, Pecunia abiurata.

Liberalité d'argent qu'aucun Prince ou grand seigneur fait au peuple, ou à un particulier, Congiarium.

Argent dequoy on paye les gens-darmes, AEs militare.

L'argent du thresor de la ville, Sanguis aerarij.

Qui destourne l'argent public, Auersor pecuniae publicae.

Advancer argent, Prae manu pecuniam aliquam dare.

Il est un peu trop aspre à l'argent, Aliquantulum ad rem est auidior.

Amasser argent, Pecuniam conflare, Pecuniam conciliare.

Amasser argent par bon moyen, Pecuniam bono modo inuenire.

Gagner et amasser argent, Pecuniam facere.

Amasser et serrer argent en quelque ville, Ponere pecuniam in aliquo oppido.

Faire argent de quelque chose, Pecuniam ex re aliqua conficere.

Faire de l'argent pour payer ses debtes, Conquirere pecuniam qua aes alienum dissoluatur. Gell. lib. 20. c. 1.

Bailler argent, Numerare pecuniam.

Faire bailler argent par la banque, Nummos alicui scribere.

Faire delivrer argent en qualité de prest, ou autrement, par les mains des banquiers qu'on appeloit anciennement argentiers, Perscribere pecuniam.

Bailler argent à usure, Occupare pecuniam alicui vel apud aliquem foenore.

Recouvrer argent qu'on avoit baillé en garde, Depositam pecuniam recuperare.

Conferer argent à la soulde des gens-darmes, Conferre tributum in militare stipendium.

Argent contant, Praesentiarum argentum, Numerata pecunia, Numeratio aeris.

Vendre ou acheter argent contant, Praesenti argento vendere, vel mercari.

Payer argent contant, Pretium rei emptae repraesentare.

Croire l'argent d'un mineur, et l'employer pour les affaires de la chose publique, sous asseurance de la foy qu'on a au peuple, Deponere in publicam fidem pecuniam pupillarem.

Devoir argent à quelqu'un, In nummis alicuius esse.

Argent qu'on a recogneu et confessé devoir, Confessum aes. Gell. ex XII. tab. lib. 20. c. 1.

Despendre tout l'argent public, AErarium exhaurire.

Despendre et manger son argent, Deuorare pecuniam.

Argent follement despendu, Decoctum argentum.

Donner argent pour faire la despense et les frais, Dare sumptum.

Donner de l'argent à aucun pour le garder de parler d'autruy, Astringere linguam alicuius mercede.

Argent departi et employé à mon gré, Distributum argentum ex sententia.

Employer argent à quelque chose, Locare argentum.

Employer argent à quelque ouvrage, Pecuniam in opus conferre, Locare argentum in re aliqua.

On ne sçauroit mieux employer son argent qu'en cela, Sumptus nusquam potest melius poni.

Envoyer argent par la banque, Permutare pecuniam.

Emprunter argent, Mutuas pecunias sumere.

Emprunter argent à gros interest pour payer une debte qu'on doit à moindre interest, Versuram facere.

Je ne trouve point d'argent à emprunter, Argentum nusquam inuenio mutuum.

Choses qui sont pour faire de l'argent, ou pour faire son profit, Promercalia, B. ex Gellio.

Forger de l'argent, Cudere nummos vel argentum.

Jetter et semer argent parmy le peuple, Stipem spargere.

Labourer et servir pour argent, Merere.

Argent qu'on a gaigné par le labeur de ses mains, AEs manuarium.

L'argent ou autre chose que le maistre baille à son serf pour trafiquer, Peculium.

Nombrer argent, Numerare pecuniam.

Par fraude oster à aucun son argent, Aliquem argento circumuertere.

Ordonner argent pour faire quelques jeux, Ad ludos pecunias decernere.

Ordonner argent pour la soute, ou solde, de gens de guerre, Decernere stipendium.

Prendre argent, Pecuniam accipere.

Prendre argent contre l'ordonnance de la loy, Pecuniam accipere aduersus legem.

Prendre argent à usure, Pecuniam foenore accipere.

Qui a prins argent pour faire la paix, Numarius interpres pacis et concordiae.

Accusé d'avoir prins argent, Reus corruptelae.

Estre fort travaillé d'argent qu'on a prins à usure, Foenore laborare.

Prester argent, Copiam facere argenti, Credere pecuniam, Numerare pecuniam, Mutuum argentum dare.

Prier son amy qu'il nous preste quelque argent, Ab amico argentum rogare.

Prester argent à autruy sur la foy et asseurance d'un autre, Credere pecuniam alicui fide alterius.

Recevoir argent d'aucun, Ferre ab altero argentum.

Recevoir argent d'une debte, Peruenire ad nummos.

Rendre l'argent à quelqu'un qu'il nous a presté, Argentum alicui rescribere, Nummos reponere.

Retenir à soy quelque argent, sans dire mot, et sans le rendre à celuy à qui il appartient, Nummos supprimere.

Par finesse tirer l'argent d'aucun, Aliquem argento circumducere.

Tirer de l'argent par moyens, Auferre pecuniam ab aliquo. B. ex Cicerone.

¶ Avoir assez d'argent, Valere a pecunia.

Avoir force argent et ne devoir rien, In suis summis versari.

Avoir argent contant, Ad manum pecuniam habere. B. ex Vlpiano.

Qui a force argent, Pecuniosus.

Quand on a force argent, Peculiatus.

Qui fait tout par argent, Venalis.

Argent est cause de cela, Facit hoc argentum.

Quand est de mon argent, il n'en fait non plus de conte que d'un songe, De argento somnium.

Peu d'argent, Mediocris et tenuis pecunia.

Faute d'argent, Numaria difficultas, Argentaria inopia.

Le soing d'avoir argent, Argentaria cura.

Il a faute d'argent, Numaria res eum tenet.

Quand l'argent publicq est court, Angustiae aerarij.

Peu ou petit d'argent, Modica pecunia.

Je n'avoy point d'argent, ou L'argent me defailloit, Argentum deerat.

Je ne sçay que mon argent devient, Ratio mihi impensarum non constat. B. ex Suetonio.

L'argent se dechet en le fondant, Decoquitur argentum experientibus.

L'argent que je te vouloy bailler, Argentum quod daturus iam fui.

L'argent qu'on a receu du butin qu'on a vendu, Manubialis pecunia.

L'argent du maistre, Pecunia dominica.

Or meslé avec de l'argent, Aurum argentosum.

Argent qui n'est point mis en oeuvre, n'en monnoye, Infectum argentum.

Fauce piece d'argent, Numus adulterinus.

Argent mis en sachet, Confiscata pecunia.

Appartenant à argent, Pecuniarius.

Mine d'argent, Argentaria, Argentariae, Argentifodina, Argentarium metallum.

argent


ARGENT, s. m. [Arjan, 2e lon.] 1°. Métal blanc le plus parfait et le plus précieux après l'or; "vaisselle, flambeaux, cuvette, pot-à-l'eau d'argent. = 2°. Monnoie de quelque métal qu'elle soit; il a beaucoup d'argent. En ce sens il n'a point de pluriel: le peuple dit quelquefois: Il est venu retirer ses argents: il faut dire, son argent. — Dans le 1er sens on peut le mettre au pluriel: de tous les argents qui sont-là, voilà le plus beau. = 3°. Plus particulièrement, Monoie faite de ce métal: "Tant en argent, tant en or. On dit même argent blanc, pour le distinguer de l'or et du cuivre.
   ARGENT entre dans plusieurs expressions du style familier; on dit, faire argent de tout. M. Moreau dit absolument, faire de l'argent, pour, amasser de l'argent: "Les Princes ne songèrent qu'à faire de l'argent (pour fournir aux frais de la croisade.) Cette expression n'est pas fort noble. Jouer bon jeu, bon argent, agir sérieusement et de bonne foi: "On le dit amoureux d'une de ces Dames.... Il ne me paroît pas qu'elle veuille jouer bon jeu, bon argent avec un Héros qui passe. Sev. c. à. d. écouter sérieusement un homme qui ne fait que passer. — Prendre ce qu'on dit pour argent comptant, être crédule. — Mettre du bon argent avec du mauvais, plaider contre un homme insolvable. — Valoir beaucoup d'argent, se dit d'un homme qu'on aime, qu'on estime, ou qui nous a fait quelque plaisir. "Ce petit Coulanges vaut trop d'argent: je garde toutes ses lettres. Sév. — On dit au contraire d' un vaurien, qu'il ne vaut pas grand argent. = Point d'argent, point de Suisse: on ne fait rien gratuitement: — L'argent est le nerf de la guerre: on ne peut rien faire sans argent. — Bourreau d'argent, homme excessivement prodigue.

Synonymes et Contraires

argent

nom masculin argent
1.  Monnaie en pièces ou billets.
2.  Richesse d'une personne.
Traductions

argent

Geld, Silber, Kröte, verbringenmoney, silver, fundsgeld, zilver, poenדמים (ז״ר), כסף (ז), מטבע (ז), פרוטה (נ), פְּרוּטָהgeld, silwerفضة, فلوس, فِضَّة, مَالٌсреброargent, diner, platapeníze, stříbro, stříbrnýpenge, sølvασήμι, χρήμα, άργυρος, ππαράς, χρήματαarĝentodinero, platahõbehopea, rahaezüst, pénzpeningur, silfurargento, denaro, soldi, danaro, palanca銀, お金, 貨幣, 金銭aes, argentum, pecuniasidabrassudrabspenger, sølvpieniądze, srebrodinheiro, prataargint, argintiu, banistriebrosrebropengar, silver, myntfedhapara, akçe, gümüş, серебро, деньгиnovac, srebro돈, 은เงินbạc, tiền (aʀʒɑ̃)
nom masculin
1. métal précieux gris bijou en argent
2. ce qui permet de payer qqch gagner beaucoup d'argent

argent

[aʀʒɑ̃] nm
(monnaie)money
avoir de l'argent → to have money
Je n'ai pas d'argent sur moi → I don't have any money on me.
Je n'ai plus d'argent → I don't have any more money., I have no money left.
Ils ont beaucoup d'argent → They have a lot of money.
gagner beaucoup d'argent → to earn a lot of money
en avoir pour son argent → to get value for money
payer en argent comptant → to pay cash
prendre qch pour argent comptant → to take sth at face value
argent liquide → ready money, cash
argent de poche → pocket money
(= métal) → silver
une bague en argent → a silver ring
(= couleur) → silver