argoulet

ARGOULET

(ar-gou-lè) s. m.
On appelait argoulets des soldats à cheval armés d'arcs, les arquebuses n'étant pas encore en usage ; on les nomma dans la suite arquebusiers à cheval, et puis dragons.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le prince part accompagné de mille gentilshommes, de cinq cents argoulets, comme on appeloit en ce temps-là [D'AUB., Hist. I, 134]
    En ce temps-là, à chasque compaignie de gendarmes, il y avoit cinquante harquebuziers à cheval, qui servoient à faire les descouvertes et escarmouches çà et là, et les appeloit on argoulets [CARL., VII, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot d'origine ignorée. Ménage croit qu'il vient d'un mot, forgé par lui, arculetus, petit arc.

argoulet

ARGOULET. s. m. Il s'est dit autrefois d'Un carabin; et il se dit figurément d'Un homme de néant. Il est familier et très-peu usité.