armoire

(Mot repris de armoires)

armoire

n.f. [ lat. armarium ]
1. Meuble de rangement, à tablettes, fermé par des portes : Armoire à linge. Armoire à pharmacie
petit meuble où l'on range les médicaments
2. Au Québec, placard : Des armoires de cuisine.
Armoire à glace,
Fam. personne qui a de larges épaules.

ARMOIRE

(ar-moi-r') s. f.
Grand meuble garni de tablettes, fermé par une ou deux portes, et destiné le plus souvent à contenir les hardes ou le linge.
En menuiserie, toute devanture servant à masquer un renfoncement à côté d'une cheminée.

REMARQUE

  • Le genre de ce mot a été longtemps incertain, si bien que Ménage le tenait pour masculin et féminin. Aujourd'hui l'usage est fixé au féminin.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Un almarie ki esteit el porche del temple ù l'um meteit les oblatiums numéement, que li reis soleient faire as sabatz e as jurs festivals [, Rois, 400]
    Cist livres est cum armarie des secreiz Deu ; plein est de figure et de signefiance [, ib. 4]
  • XIIIe s.
    Mais puis leur fait-il si desclore leur aumaire.... [, Berte, LXIX]
    Et Renart qui moult sot de frape, Garde derrier l'autel saint Jasques, Tantost a trovée une aumoire [, Ren. 3259]
    [La sainte Vierge] Terre empreignie sanz semance, Et lumiere de veritei, Et aumaires de sapience, Et ysopes d'umilitei.... [RUTEB., II, 15]
  • XVe s.
    Aumaires.... Fermans à clef très bien et fort [CH. D'ORL., Rond.]
  • XVIe s.
    Accommodant la brique plate à la mode d'armoires [O. DE SERRES, 386]
    Et par ce moien les ventres des pots [pour nids de pigeons] se trouveront en deux mains, comme les deux armoires d'un buffet [ID., 387]
    En dedans, vers le logis, est fait un armoire fermant avec son huis, pour vendanger et nettoyer les rusches ; aucuns ajoustent à l'armoire une vitre [ID., 437]
    Plusieurs font leurs caprieres dans les murailles regardantes le midi, où aians laissé des trous ou armoires y logent ces plantes ci [ID., 549]
    Demeurant l'auge close par un huis, comme celui d'un armoire ou d'un coffret, fermant à clef [ID., 779]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. omoile, ormère, ormele, ormoire, amère ; Berry, ormoire, armoise ; provenç. armari ; espagn. et ital. armario ; d'armarium, de arma, armes, lequel, signifiant chose qui s'adapte, transmet son sens à armarium. Dans les anciens textes, almarie, armarie est une forme orthographique reproduisant le latin, mais ne valant, pour la prononciation, que almaire ou armaire, comme la mesure des vers le prouve pour ce genre de finales.

armoire

ARMOIRE. n. f. Meuble fermé par une ou deux portes et servant à renfermer du linge, des vêtements ou d'autres objets. Armoire de chêne, de noyer, d'acajou. Armoire à porte pleine, à porte vitrée. Armoire à glace. Armoire de fer. Les tablettes d'une armoire. Les tiroirs d'une armoire. La corniche, les pieds d'une armoire. Armoire au linge.

Armoire arasée, Armoire pratiquée dans le mur.

armoire


ARMOIRE, s. f. [Ar-moâ-re, 2e lon.] Le Peuple de Paris dit ormoire et omoire. Villon a dit aumoire; en Anjou on dit ermoire: il faut dire armoire. Men. — Plusieurs, sur-tout en Provence, font armoire masc. Il est certainement fém. Une grande armoire, et non pas un grand armoire. = Meuble de bois, en forme de bufet, qui sert à serrer des habits, du linge et aûtres hardes. On l'apelle armoire, parce que son premier usage a été de serrer des armes.

Traductions

armoire

Schrank, Kleiderschrankcupboard, cabinet, closet, wardrobe, sideboard, bookcase, chest, presskast, kleerkastארון (ז), קמטר (ז), אָרוֹןkasarmariskab, garderobeŝrankoarmario, closet, clóset, roperokaappi, vaatekaappiszekrényalmariarmadio, guardaroba戸棚, 洋服だんす옷장armariumskap, garderobeszafaarmário, estante, guarda-roupaщкаф, гардеробskåp, garderobkabatiντουλάπαخِزَانَةšatníkgarderobaตู้เสื้อผ้าgardıroptủ quần áo衣柜Кабинет內閣 (aʀmwaʀ)
nom féminin
grand meuble qui sert à ranger des vêtements

armoire

[aʀmwaʀ] nf (de cuisine)cupboard (= penderie) → wardrobe (Grande-Bretagne), closet (USA)