armorier

(Mot repris de armoriasse)

armorier

v.t.
Orner d'armoiries : Armorier le fronton d'une mairie.

armorier


Participe passé: armorié
Gérondif: armoriant

Indicatif présent
j'armorie
tu armories
il/elle armorie
nous armorions
vous armoriez
ils/elles armorient
Passé simple
j'armoriai
tu armorias
il/elle armoria
nous armoriâmes
vous armoriâtes
ils/elles armorièrent
Imparfait
j'armoriais
tu armoriais
il/elle armoriait
nous armoriions
vous armoriiez
ils/elles armoriaient
Futur
j'armorierai
tu armorieras
il/elle armoriera
nous armorierons
vous armorierez
ils/elles armorieront
Conditionnel présent
j'armorierais
tu armorierais
il/elle armorierait
nous armorierions
vous armorieriez
ils/elles armorieraient
Subjonctif imparfait
j'armoriasse
tu armoriasses
il/elle armoriât
nous armoriassions
vous armoriassiez
ils/elles armoriassent
Subjonctif présent
j'armorie
tu armories
il/elle armorie
nous armoriions
vous armoriiez
ils/elles armorient
Impératif
armorie (tu)
armorions (nous)
armoriez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais armorié
tu avais armorié
il/elle avait armorié
nous avions armorié
vous aviez armorié
ils/elles avaient armorié
Futur antérieur
j'aurai armorié
tu auras armorié
il/elle aura armorié
nous aurons armorié
vous aurez armorié
ils/elles auront armorié
Passé composé
j'ai armorié
tu as armorié
il/elle a armorié
nous avons armorié
vous avez armorié
ils/elles ont armorié
Conditionnel passé
j'aurais armorié
tu aurais armorié
il/elle aurait armorié
nous aurions armorié
vous auriez armorié
ils/elles auraient armorié
Passé antérieur
j'eus armorié
tu eus armorié
il/elle eut armorié
nous eûmes armorié
vous eûtes armorié
ils/elles eurent armorié
Subjonctif passé
j'aie armorié
tu aies armorié
il/elle ait armorié
nous ayons armorié
vous ayez armorié
ils/elles aient armorié
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse armorié
tu eusses armorié
il/elle eût armorié
nous eussions armorié
vous eussiez armorié
ils/elles eussent armorié

ARMORIER

(ar-mo-ri-é) v. a.
Peindre ou appliquer des armoiries sur quelque chose. Armorier sa vaisselle.
Et pour toute vertu fit au dos d'un carrosse, à côté d'une mitre armorier sa crosse [BOILEAU, Lutr. VI]
Au sein de Paris même, encor plein de sa honte, Épouser les aïeux d'un marquis ou d'un comte, Armorier son char de glaives, de drapeaux Et se masquer d'un nom porté par des héros [GILB., Apologie.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et mirent leurs pennons avant, armoyés de Saint George.... [FROISS., I, I, 195]
    .... Et le repos où il fut couché enfant, armoyé de ses armes [ID., II, II, 163]
    Sire, respondit le sire de Bracquemont, nous avons et de l'un et de l'autre, car toujours ne peut-on pas jouer ni toujours armoyer [faire la guerre] [ID., II, III, 32]
  • XVIe s.
    La pluspart avec les torches ardantes et armoyées [CARL., II, 11]
    Les quatre bannieres armoiées des armes des susdicts barons [ID., III, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Armoirie. Les auteurs de blason disaient jadis de préférence armoier, qui signifiait armorier et faire la guerre.

armorier

ARMORIER. v. tr. Orner d'armoiries. Faire armorier une voiture, de la vaisselle, un cachet.