aronde

aronde

n.f. [ lat. hirundo, hirondelle ]
À ou en queue d'aronde,
en forme de queue d'hirondelle, plus large à une extrémité qu'à l'autre : Assemblage en queue d'aronde où le tenon et la mortaise ont cette forme

ARONDE

(a-ron-d') s. f.
Ancien nom de l'hirondelle. À queue d'aronde, se dit pour exprimer un ouvrage de charpente qui sert à la jonction des parties, et qui a la forme d'une queue d'hirondelle. Dans le génie militaire, ouvrage à queue d'aronde, sorte d'ouvrage à corne, étroit par la gorge et plus ouvert vers les faces.
Terme d'histoire naturelle. Aronde aux perles, aronde perlière, dite aujourd'hui avicule aux perles, celle qui contient les plus belles perles, et dont la coquille donne beaucoup de nacre.
Espèce de poisson volant.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Par de soz lui si isnel le [son cheval] [il] trova, Plus tost li cort qu'aronde ne vola [, Raoul de C. 133]
  • XIVe s.
    Aussy comme une aronde seule ne signifie pas le temps de ver ne un seul biau jour ne le fait pas.... [ORESME, Eth. X, 16]
    Tost envahit Fortune Hermionne ; Tost fut Progné convertie en haronde [CH. D'ORL., Bal. (Berthault) 146]
  • XVIe s.
    Sur l'arbre sec s'en complaint Philomele ; L'aronde en fait cris piteux et tranchans [MAROT, Compl. sur la mort de Louise de Savoie]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. HIRONDELLE.

aronde

ARONDE. n. f. Ancien nom de l'hirondelle. Il est encore employé, en termes d'Arts, dans la locution À queue d'aronde, qui se dit d'une Pièce de bois taillée par un bout en forme de queue d'hirondelle et qu'on assemble avec une autre par le moyen d'une entaille de la même forme.

En termes d'Histoire naturelle, il se dit d'un Genre de mollusques acéphales auquel appartient le coquillage qui fournit les perles et la nacre.

Il est aussi le nom d'une Espèce de poisson volant.

Traductions

aronde

Schwalbe

aronde

swallow

aronde

zwaluw

aronde

oreneta

aronde

vlaštovka

aronde

svale

aronde

hirundo

aronde

pääskynen

aronde

rondine

aronde

hirundo

aronde

andorinha

aronde

svala